Éclosion de légionellose : un 12e décès survient à Québec

François
François Cattapan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Direction régionale de santé publique (DRSP) de la Capitale confirme qu'une des 176 personnes atteintes de la légionellose est décédée. La situation est néanmoins toujours qualifiée sous contrôle.

La DRSP de la Capitale reste persudée que la source de l'épidémie de légionellose se trouvait bien dans les tours de refroidissement des édifices du centre-ville de Québec et que la situation s'améliore. (Photo archives)

Il s'agirait d'une personne qui avait été infectée au début de l'éclosion et qui aurait été placé dans un coma artificiel depuis plusieurs jours. Le bilan de l'éclosion de légionellose est donc de 176 cas d'infection pulmonaire, dont 12 décès.

En ce qui concerne les autres sources potentielles de contamination qui sont évoquées dans les médias, la DRSP indique poursuivre ses prélèvements d'échantillons lorsque ceux-ci sont jugés pertinents. Toutefois, l'organisme affirme «continuer de croire que la source de contamination a été contrôlée depuis le nettoyage complet des tours de refroidissement dans le périmètre ciblé».

De l'avis Pascale St-Pierre, responsable des communications à la DRSP de la Capitale, «le fait que la courbe épidémiologique tend à décroître confirme la thèse que la source se trouvait bien dans une des tours de refroidissement qui ont toutes été désinfectées depuis. Aussi, la diminution continuelle du nombre de personnes atteintes nécessitant une hospitalisation renforce l'idée que la situation évolue dans la bonne direction.

Par voie de communiqué, la DRSP réitère son intention d'informer la population sur la confirmation de la ou des sources potentielles de contamination dans les meilleurs délais. «Compte tenu des nombreuses manipulations requises en laboratoires et l'analyse des résultats, l'objectif demeure de diffuser les résultats de l'enquête épidémiologique à la mi-octobre», insiste-t-on en conclusion.

Le bras droit du maire rassuré

Lui-même affecté par la légionellose, l'attaché de presse du mare de Québec, Paul-Christian Nolin estime que le pire est derrière nous. «Si la bactérie n’était pas assez forte pour s’attaquer à moi qui avais des poumons un peu fragiles, la maladie doit être moins présente. Ce 12e cas, c’est une dame qui aurait pris la bactérie avant moi, le 28 août et qui avait une santé fragile.»

M. Nolin trouve la situation triste, mais rappelle que depuis le 7 septembre dernier, il n’y a plus aucun nouveau cas de répertorié. «Cette nuit, on annonçait du gel au sol. Le froid n’est pas le terrain de chasse préféré de la légionellose», termine-t-il en espérant l'épisode passé.

Organisations: DRSP de la Capitale

Lieux géographiques: Mare de Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires