100 M$ en deux ans pour promouvoir de saines habitudes de vie

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Québec s’organise pour renverser la vapeur de l’obésité chez les 0-17 ans

Gestionnaire d’un fonds de 480 M$ étalé sur 10 ans, alimenté à parts égales par la Fondation Lucie et André Chagnon et le gouvernement du Québec, la Société de gestion du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie (SG) a profité de son tout premier Rendez-vous annuel, aujourd’hui, au Centre des congrès de Québec, pour dresser le bilan des différentes initiatives qu’elle a soutenues tant au niveau national, régional que local.

Entouré du directeur général de la Société de gestion du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie (SG), Roch Boucher, et du directeur général de Québec en Forme, Eric Myles, le Dr Alain Poirier, président du conseil d’administration

«Depuis deux ans, ce sont plus de 100 M$ qui ont été alloués à divers organismes pour l’implantation de 18 projets nationaux, régionaux et locaux visant la promotion des saines habitudes de vie. Ces initiatives répondent en tous points à nos critères et exigences et nous croyons fermement aux effets positifs qu’ils auront sur de nouvelles normes sociales et sur la mise en place d’environnements favorables à l’adoption de saines habitudes de vie chez les jeunes de 0 à 17 ans», s’est réjoui le Dr Alain Poirier, président du conseil d’administration de la SG. « La SG a procédé à quatre appels de projets de promotion ayant généré un total de 116 demandes de financement. Chacun des projets reçus a été soumis au comité de pertinence et de suivi de la SG qui a pour mandat de faire des recommandations au conseil d’administration sur les projets pouvant être admis à un soutien financier, sur l’ampleur et la durée de ce soutien, ainsi que sur les conditions qui peuvent s’y rattacher», a précisé pour sa part le directeur général Roch Boucher.

Un impact considérable auprès de 900 000 jeunes

Pour contribuer de façon concrète au mieux-être général des jeunes, tous les projets retenus sont portés par des promoteurs reconnus pour leurs compétences et leur capacité à mener les projets. «En collaboration avec notre comité de pertinence et de suivi, nous nous assurons d’une gestion optimale du fonds», a ajouté le Dr Poirier. De son côté, l’organisme Québec en Forme s’est vu confier par la SG le mandat d’administrer les projets locaux comprenant la détermination de leur pertinence, leur approbation, leur financement, leur suivi et leur évaluation. Selon son directeur général, Eric Myles, ces projets ont un impact considérable sur 125 communautés au Québec, 2 500 partenaires locaux et 200 au niveau régional, 1 644 écoles primaires et secondaires, 922 municipalités et au-delà de 900 000 jeunes ciblés en province. «Le Québec s’organise fortement pour renverser la vapeur de l’obésité chez les jeunes de 0 à 17 ans. D’ici 2012, je peux vous affirmer que 100 % du territoire de la province sera couvert», a assuré M. Myles. Parmi les 14 projets nationaux sélectionnés, celui proposé par Vélo Québec «À pied, à vélo, ville active» s’avère la plus importante campagne du genre sur le territoire québécois en proposant une mobilisation citoyenne, une communication originale et une approche pratique pour donner le goût aux jeunes et à leur entourage d’adopter des modes de transport actifs. À ce jour, 25 municipalités ont adhéré à cette démarche. «Mon école, à pied, à vélo», volet scolaire du projet, est en d’ailleurs actif dans 135 écoles de 11 régions de la province.

480 M$ sur 10 ans

En juin 2007, devant des constats dévastateurs sur la santé générale des jeunes du Québec, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité la Loi instituant le Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie. Un partenariat sans précédent est alors né entre la Fondation Lucie et André Chagnon et le gouvernement du Québec, entente selon laquelle les deux parties s’engageaient à consacrer chacune un montant de 24 M$ annuellement sur une période de 10 ans allant de juin 2007 à avril 2017, pour un budget total de 480 M$. À cet investissement s’est ajouté un montant de 400 000 $ par année administré conjointement par l’Agence de la santé publique du Canada et la SG dans le cadre d’une entente Canada Québec. Trois conditions sont nécessaires pour garantir le succès d’un projet; mettre les enfants au centre des priorités, regrouper plusieurs organismes partenaires et promouvoir le plaisir et la simplicité. On peut obtenir plus d’information sur le programme de subventions en visitant le site www.saineshabitudesdevie.org sur Internet.

Organisations: Assemblée nationale, Fonds pour la promotion, Fondation Lucie Agence de la santé publique du Canada

Lieux géographiques: Canada Québec, Forme

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires