Le Réseau québécois du crédit communautaire emménage aux Promenades Beauport

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après neuf ans dans le quartier Saint-Roch

Le Réseau québécois du crédit communautaire a profité de son 10e anniversaire et de la Semaine de l’économie sociale pour inaugurer, hier soir, les nouveaux bureaux de son siège social au local A-291 du centre commercial Les Promenades Beauport.

En présence de plusieurs représentants des bureaux satellites du réseau implantés dans diverses régions du Québec, la présidente Roselyne Mavungu a souligné que jusqu'à maintenant le réseau et ses 23 membres avaient créé et maintenu près de 4 000 emplois, octroyé plus de 1 300 prêts totalisant près de 8 M $ et donné plus de 350 000 heures d’accompagnement de proximité et de formation au Québec.

«Le crédit communautaire permet aux personnes qui sont sans emploi et qui vivent la précarité économique d’accéder à du financement pour un projet d’entreprise individuelle, collective ou de travail autonome», a précisé Mme Mavungu.

Déménagé du secteur Saint-Roch où il était installé depuis neuf ans près de la Bibliothèque Gabrielle-Roy, le siège social compte trois employés permanents qui viennent s'ajouter aux 70 que compte le réseau au Québec et ses quelque 300 bénévoles qui siègent aux conseils d'administration et agissent souvent comme mentors pour aider au démarrage de divers projets.

Un vibrant témoignage

Invitée à prendre la parole à titre de jeune entrepreneure soutenue par un des membres du réseau, la fondatrice des Studios de danse Dix Versions, Marie-Ève Morasse, a livré un vibrant témoignage en tenant à remercier du fond du coeur le Fonds d’emprunt de Québec pour l'avoir appuyée il y a cinq ans lorsqu'elle a décidé de se lancer en affaires.

Tressaillie par l'émotion, elle a affirmé que si ce n'avait été de cet accompagnement de proximité, elle n'aurait pas connu un début de carrière aussi réussi. «Une grande écoute et un soutien humain, ça vaut souvent beaucoup plus que de l'argent», a confié la professeure de danse qui a décroché, en juillet dernier, avec ses élèves la dixième position sur plus de 450 groupes, lors de leur première participation aux Championnats mondiaux de hip-hop comme fiers représentants du Canada.

Un taux de survie de 80 %

Selon les statistiques dévoilées par la présidente, le taux de survie après cinq ans des entreprises aidées par le réseau et ses membres est d'environ 80 % et, en moyenne, le taux de remboursement obtenu par chaque organisation est supérieur à 90 %. Chaque dollar investi dans le crédit communautaire rapporte 1, 30 $ à la société.

Organisations: Réseau québécois, Bibliothèque Gabrielle-Roy

Lieux géographiques: Québec, Promenades Beauport, Quartier Saint-Roch Secteur Saint-Roch

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires