Stéphanie Harvey championne mondiale de jeux vidéo

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un troisième titre pour la Beauportoise à Paris

Conceptrice de jeux vidéo pour Ubisoft Montréal, Stéphanie Harvey a ajouté un troisième trophée à sa collection, dernièrement à Paris, où elle a remporté la médaille d’or de la Coupe du monde de «Counter-Strike» 1.6 féminin avec quatre coéquipières de longue date des États-Unis.

Originaire de Beauport, Stéphanie Harvey avait déjà gagné la Coupe de monde avec cette même formation en 2007 et 2010 à ce jeu vidéo de tir subjectif multijoueurs en ligne basé sur le jeu d'équipe.

«C'est la troisième fois que je gagne une telle compétition, mais cette année, notre médaille d’or a un goût complètement différent. En effet, nous avions beaucoup de difficultés à trouver des commanditaires pour l’édition 2011 de la Coupe du Monde et c’est mon employeur, Ubisoft Montréal, qui a décidé de nous soutenir dans notre parcours. L’entreprise a fait venir mes coéquipières à Montréal pour nous préparer avant la compétition et grâce à cette grande preuve de générosité, nous étions prêtes à établir un record inégalable dans la réalité actuelle des compétitions de jeux vidéo», a confié la championne de 25 ans.

La meilleure équipe de tous les temps

Avant le début de la finale, l’équipe Ubinited a été présentée à la foule comme étant la meilleure équipe féminine de jeux vidéo de tous les temps, aucune autre équipe, tous genres confondus, n’ayant jamais autant dominé le sport électronique durant autant d’années.

«Je joue avec les mêmes filles depuis des années et on continue de tout gagner. Nous nous sommes connues par Internet depuis environ 2004 et sommes devenues comme des soeurs avec le temps. D’ordinaire, je joue entre 10 et 20 heures par semaine pour garder la main, mais pour ce championnat, j’ai dû m’exercer au moins pendant 40 heures», a mentionné Stéphanie.

Cette compétition mettait aux prises 16 équipes de partout à travers le monde. Après une ronde préliminaire de cinq parties dans sa section, Ubinited a pris la mesure des représentantes de Moscow Five Female en demi-finale avant de disposer de l’équipe française Millenium en grande finale et de mériter la bourse de 12 000 $ en argent américain.

À savoir ce qu’elle fera avec sa part de 2 400 $ en argent canadien, Stéphanie a répondu qu’elle en garderait une partie comme coussin pour les mois un peu plus difficiles.

«Je vais sûrement réinvestir l’autre partie dans des jeux et des équipements pour les jeux comme des cartes de captures pour filmer. Mais 2 400 $ ce n'est rien par rapport au temps investi dans le jeu, donc c'est un peu comme de l'argent de poche, le petit bonus de la victoire!».

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Organisations: BEAUPORT EXPRESS, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Originaire de Beauport, Paris, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Stevens
    05 décembre 2012 - 22:26

    Je suis fière de voir enfin une Québecoise en tete. Bravo !

  • Laurent Lefebvre
    05 novembre 2012 - 20:31

    Félicitation Stéphanie!!!

  • Alain Harvey
    03 novembre 2011 - 16:58

    Bonjour, Vous avez produit un excellent article ! C'est bien pour notre fille championne. Merci beaucoup ! À la prochaine. M.et A. Harvey

  • Stephanie Harvey
    03 novembre 2011 - 15:33

    =D Merci pour le bel article!