«Il faut lutter contre le surendettement des consommateurs» - Raymond Bernier

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le grand magasinage des Fêtes roulant déjà à plein régime, le député provincial de Montmorency, Raymond Bernier, a profité de son déjeuner-conférence mensuel de novembre pour rappeler à la population qu’il fallait lutter contre le surendettement des consommateurs, un fléau à l’origine de nombreux problèmes sociaux dans toutes les classes de la société.

En présence d’une soixantaine de personnes réunies au Centre de loisirs Ulric-Turcotte de Beauport, Raymond Bernier a dit qu’il espérait voir adopter ces deux projets de loi d’ici trois semaines.<@CP> (Photo Michel Bédard)

En présence d’une soixantaine de personnes réunies au Centre de loisirs Ulric-Turcotte de Beauport, M. Bernier a débuté son allocution en traitant du projet de loi 24 initié par le gouvernement Charest qui vise à moderniser les règles relatives au crédit et à la consommation.

«Il faut poser des gestes significatifs pour diminuer l’endettement des consommateurs et c’est ce que ce projet de loi propose avec plusieurs mesures qui obligeront, entre autres, le commerçant à vérifier la capacité de remboursement du consommateur avant de conclure un contrat de crédit ou de location à long terme», a mentionné M. Bernier.

À titre de président de la Commission des relations avec les citoyens, M. Bernier a ajouté que ce projet de loi annonçait aussi d’autres mesures comme l’interdiction de conclure un contrat de crédit variable avec un mineur non émancipé sans autorisation de l’autorité parentale et l’interdiction d’offrir un bien ou service pour inciter un consommateur à demander une carte de crédit.

Plus de pouvoirs aux pharmaciens

Le député a également profité de cette rencontre pour parler du projet de loi 41 qui vise à octroyer cinq nouveaux actes aux pharmaciens dans le but de réduire les temps d’attente pour obtenir un rendez-vous avec un médecin.

«Fruit d’un consensus entre l’Ordre des pharmaciens et le Collège des médecins, ce projet de loi permettra ainsi aux pharmaciens de prolonger et adapter une ordonnance, de prescrire des médicaments pour certaines affections, selon certaines conditions, d’administrer un médicament et de demander, d’interpréter ou d’effectuer des analyses de laboratoire. Notre objectif est de bonifier l’offre de soins de santé de première ligne et de faire en sorte que les citoyens en sortent gagnants», a indiqué M. Bernier.

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Organisations: Centre de loisirs Ulric-Turcotte de Beauport, Commission des relations, Ordre des pharmaciens Collège des médecins Québec Hebdo

Lieux géographiques: Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires