L’Ouvroir de Courville obligé de fermer ses portes

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après 27 ans de services auprès des démunis

Inauguré en 1985 dans des locaux offerts gratuitement par l’Office municipal d’habitation de Beauport aux Appartements Bélanger du boulevard des Chutes, le comptoir vestimentaire L’Ouvroir de Courville est contraint de cesser définitivement ses activités d’ici le 30 janvier prochain. Cet ultimatum déçoit énormément les femmes bénévoles qui y oeuvrent et l’un de ses fondateurs, Welly Simard, impliqué dans l’organisme à but non lucratif depuis plus de 27 ans.

«On nous met carrément dehors pour des raisons injustifiées. Ce n’est pas vrai que nos locaux sont insalubres et qu’il y a des dangers pour le feu. Nous bénéficions gratuitement de deux locaux dans le sous-sol de l’édifice 1 depuis que le maire de Beauport de l’époque, Michel Rivard, aujourd’hui sénateur, a signé une entente avec L’Ouvroir et la Société Saint-Vincent de Paul de Courville. Les temps ont bien changé depuis la fusion avec Québec», plaide M. Simard en réaction à une lettre reçue en décembre dernier de l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ) obligeant l’organisme à mettre fin à ses activités au plus tard le 30 janvier prochain pour des raisons de sécurité.

En défaut au règlement de zonage

Dans la lettre adressée à M. Simard, la directrice des services communautaires à l’OMHQ, Andrée Richard, mentionne des préoccupations touchant la circulation de personnes non résidentes dans les corridors de l’immeuble, le transport des vêtements donnés à l’organisme et la sécurité dans les locaux occupés.

«Au cours de l’été dernier, un incendie est survenu dans un de nos édifices près de l’église de La Nativité qui présente les mêmes caractéristiques architecturales que celui où est situé L’Ouvroir. Notre préoccupation pour la sécurité des locataires, notamment en regard de la prévention des incendies, nous a conduits à poursuivre les discussions avec les intervenants de la Ville de Québec. La Division de la gestion du territoire de l’arrondissement de Beauport nous a confirmé que nous ne pouvions plus continuer à héberger le comptoir vestimentaire, car nous sommes en défaut en regard du règlement de zonage applicable à notre immeuble», mentionne Mme Richard.

«De plus, s’il y avait une volonté d’entreprendre des démarches afin d’obtenir la modification de zonage requise, démarche dont nous ne pouvons garantir les résultats, une fois cette modification obtenue, des aménagements particuliers et coûteux comme l’installation de gicleurs seraient requis. Vous comprendrez que l’OMHQ ne dispose pas des budgets nécessaires pour absorber le coût de tels travaux», ajoute Mme Richard.

20 000 morceaux de linge donnés par année

En compagnie de cinq femmes bénévoles de longue date, Marie-Jeanne Vézina, Lina Renaud, Dolorès Lehouillier, Lucille Lévesque et Charlotte Monfette, Welly Simard distribue gratuitement en moyenne entre 20 000 et 25 000 morceaux de linge en bon état par année à des personnes démunies de Beauport et de la région.

«Nous avons de plus en plus d’immigrants comme clients. Ils viennent ici en petits groupes. On va les chercher à l’entrée et on les reconduit ensuite pour sortir. C’est peut-être cela qui dérange, mais on est ouvert seulement deux heures le mercredi matin et le jeudi après-midi. Tout le surplus de notre linge est envoyé à Entraide Agapè», confie M. Simard qui, à 85 ans, aime beaucoup cette activité communautaire pour passer le temps.

«Ça va nous faire de la peine de mettre fin à cette œuvre initiée en 1985 par sœur Stella Mills de la congrégation des Sœurs Saint-Joseph Saint-Vallier à Montmorency. J’ai rencontré le député provincial de Montmorency Raymond Bernier qui m’a dit être prêt à nous aider financièrement si on avait à payer pour un autre local. On verra la suite des choses, mais pour le moment il faudra quitter les lieux rapidement et ce ne sera pas facile», conclut M. Simard qui a en mains une pétition signée d’une cinquantaine de clients désirant de tout cœur que ce service si utile reste ouvert pour eux.

Pour appuyer l’organisme, on peut rejoindre M. Simard au 418 661-3082. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Organisations: OMHQ, Société Saint-Vincent de Paul de Courville, Office municipal d’habitation de Québec église de La Nativité En compagnie Québec Hebdo

Lieux géographiques: Territoire de l’arrondissement de Beauport, Québec, Entraide Agapè

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires