Des policiers-école dans 13 institutions de la Capitale-Nationale

Denis
Denis Fortin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Des 28 écoles secondaires publiques des territoires desservis par les commissions scolaires des Découvreurs, de la Capitale, des Premières-Seigneuries et Central Quebec, 13 institutions, dont le Centre d’éducation des adultes du Phénix de Sainte-Foy, peuvent compter sur la présence de policiers-école provenant des sections jeunesse et prévention du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Le coordonnateur des jeunesse et prévention du Service de police de la Ville de Québec responsable des policiers-école, Réjean Pleau.(Photo Denis Fortin)

«Ce service est offert sur le territoire de l’ancienne Ville de Sainte-Foy avant les fusions municipales, mentionne dans un premier temps le coordonnateur des sections jeunesse et prévention du Service de police de la Ville de Québec et commandant du poste Charlesbourg-Beauport, Réjean Pleau. Lors de la fusion de décembre 2001, la structure qui était utilisée à Sainte-Foy a été adoptée par tous les autres postes policiers du territoire de la Ville de Québec. Depuis ce temps, nous avons standardisé nos façons de faire en consolidant nos acquis dans les écoles.»

Au fil des ans, la perception de la présence des policiers armés dans les écoles a bien changé.

«Au début de nos interventions dans les écoles secondaires, on se demandait s’il était nécessaire que des agents armés soient présents dans nos écoles. On a depuis compris qu’est-ce que les policiers-école pouvaient amener dans l’institution. Ils sont considérés maintenant comme des collaborateurs aux directions d’école qui font réellement partie de la vie étudiante. Car il n’y a pas vraiment de recette miracle qui existe quand il est question de sécurité dans nos écoles. Nos policiers sont là pour expliquer comment réagir si telle ou telle situation se présente à eux. Ils sont des agents de prévention qui assurent une présence dans les écoles secondaires», de poursuivre M. Pleau.

L’offre de service de policiers-école est disponible dans toutes les écoles primaires et secondaires du territoire du SPVQ.

«Pour l’instant, aucune école secondaire privée du territoire n’a de policiers-école assignés à son institution. Cela ne veut pas dire pour autant que nous n’y allons pas quand ils en font la demande. Notre mandat est de rendre le milieu scolaire sécuritaire en adoptant un bon équilibre entre la prévention et la répression. Nos policiers-école privilégient une approche territoriale, soit que chacun d’eux est responsable de son école et de ses environs. Pour ce faire, ils ont passé à travers un plan de formation où ils sont en mesure d’intervenir en urgence sur les plans pédagogiques et théoriques tout en faisant respecter les Lois», d’ajouter le coordonnateur des sections jeunesse et prévention.

C’est en considérant la grandeur de l’école, le nombre d’élèves qu’on y trouve, les plaintes émanant de chacune des institutions et les principales caractéristiques du secteur où elle est située qu’on décide d’offrir le service de policiers-école ou pas.

«Notre présence régulière dans ces écoles secondaires a fait en sorte de changer l’image des policiers dans l’école. Nos policiers-école sont formés pour réagir à toutes sortes de situations. Présentement, nous travaillons sur la problématique de l’intimidation et avec les services sociaux dans le cas de fugue d’élèves. Nous offrons aussi une série de programmes, dont celui sur les intrus. Quand un cas se présente à nos policiers, les rencontres préventives règlent dans 99 % des cas le problème qui nous est présenté. Comme les directions d’école nous appuie, notre travail est d’autant plus facilité », de conclure Réjean Pleau.

Organisations: Ville de Sainte-Foy, Service de police

Lieux géographiques: Sainte-Foy, Territoire du SPVQ

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires