Michel Lauzière devient collaborateur de votre journal

Mychel Lapointe
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'artiste de réputation internationale Michel Lauzière amorce dès le 5 février une collaboration spéciale et hebdomadaire dans tous les journaux de TC Média. À toutes les semaines, vous retrouverez en page 3 une réflexion humoristique comme seul Michel Lauzière est capable de l'imaginer.

En 40 ans de carrière, la demande pour Lauzière aux quatre coins du monde n’a jamais diminué. On le retrouve ici dans ses Laurentides d’adoption

Les définitions toutes spéciales que partagera Michel Lauzière avec les lecteurs des hebdos de TC Média seront puisées à même les deux éditions de «Le Dictionnaire Inutile... mais pratique» que l'artiste a réalisées au cours des cinq dernières années (le premier publié en 2006 et vendu à plus de 12 000 exemplaires et le deuxième publié l'automne dernier).

40 ans de carrière

Il faut bien dire que les deux éditions du Dictionnaire de Lauzière ne représentent qu'une infime partie de l'œuvre de l'artiste multidisciplinaire qui, en 40 ans de carrière, s'est produit dans pas moins de 45 pays et 450 villes. Ce qui en fait, souligne-t-il, « l'artiste québécois qui voyage le plus au cours d'une même année ».

D'ailleurs, Michel Lauzière se décrit, « sans prétention aucune » tient-il à préciser, comme « un performer humoriste qui présente un one man show comme pas un Québécois ne le fait... ».

Dire que Michel Lauzière représente un digne ambassadeur du Québec à l'étranger est une évidence. En fait, après plus de 40 ans de carrière, la demande pour Lauzière aux quatre coins du monde n'a jamais diminué. Ce qui explique que l'artiste présente son spectacle ou de courtes prestations (parfois, ça peut se résumer à deux minutes de performance dans le cadre d'une émission de télévision en Allemagne, en Chine ou au Katar, par exemple) dans une proportion de 80 % à l'étranger et de 20 % au Québec.

Et encore au Québec, la très large portion de ses apparitions se font, loin des yeux du public québécois, dans des congrès ou des assemblées de toutes sortes.

Travail et respect

Il faut bien dire que c'est par la force des choses que Michel Lauzière doit limiter ses apparitions au Québec, du fait que pour un seul numéro, il faut souvent compter pas moins de 15 années de travail, puisque Lauzière bâtit un numéro du tout au tout.

Si bien qu'il lui faut souvent espacer de quelques années ses apparitions en sol québécois, question de se renouveler.

En outre, c'est avant tout au travail et au respect du public que Michel Lauzière attribue la majeure partie de son succès.

« Au début de ma carrière, si je m'étais planté, je serais allé faire autre chose. J'ai une formation en psychologie et un talent certain pour la caricature (on en retrouve d'ailleurs quelques-unes dans les deux éditions de "Le Dictionnaire Inutile... mais pratique"). Mais, heureusement, les choses se sont produites tout autrement et j'en suis bien content. Au fond, si ça fonctionne bien, c'est surtout que, même aujourd'hui, je ne tiens rien pour acquis et je continue à aborder chacune de mes performances avec un grand respect du public. C'est vrai autant pour une prestation de deux minutes que pour un spectacle à plus grand déploiement » raconte Michel Lauzière.

Et il faut qu'il en soit ainsi, parce que si dans un spectacle de plus d'une heure, on a toujours la possibilité de s'ajuster à la réaction du public, pour une performance de deux minutes, la majorité du temps en direct, dans le cadre d'une émission de TV étrangère, Michel Lauzière travaille pour ainsi dire sans filet.

Dire que Lauzière carbure à l'adrénaline devient une évidence.

C'est donc de toutes ces expériences passées dont profiteront à toutes les semaines les lecteurs des hebdos de TC Média.

Lieux géographiques: Québec, Allemagne, Chine Katar

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires