Québec mise sur l'amélioration de ses milieux de vie

François
François Cattapan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans la foulée de la réflexion qui a animé le 2e Colloque sur l'innovation, tenu hier par la Ville de Québec, le maire Régis Labeaume souhaite que le développement urbain soit axé sur l'amélioration des milieux de vie, pour que chaque quartier devienne plus convivial et agréable à habiter.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a profité du 2e Colloque sur l'innovation pour exprimer le désir que chaque quartier se distingue et ait sa propre signature.

«Architectes, développeurs et urbanistes doivent contribuer à créer des lieux qui sont appréciés et laissent de bons souvenirs à ceux qui y évoluent. Pour ce faire, il faut mettre l'accent sur des aspects porteurs : identité, caractère, personnalité, esprit, distinction. Autant d'attraits qui font l'attachement des citoyens aux grandes villes du monde», a soutenu le maire de Québec devant un parterre d'experts.

M. Labeaume en a profité pour exprimer le désir que chaque quartier de Québec se dote de sa personnalité propre. Dans la foulée, les secteurs en développement et les futurs écoquartiers D'Estimauville et Pointe-aux-Lièvres doivent suivre sinon dicter le mouvement. On compte miser sur une nouvelle signature caractéristique de quartiers attrayants et animés, dotés d'une architecture contemporaine et soucieuse de son écoresponsabilité.

Densification et distinction

Dans son allocution de clôture traçant le bilan de la journée, le maire de Québec a réitéré la décision de la Ville d'orienter son développement urbain vers davantage de densification. À son avis, il faut des lieux d'habitation qui se distinguent tout en étant plaisants à occuper. Cette prémisse repose sur trois piliers :

1) Une structure urbaine organisée et claire, avec des espaces publics propices à l'accueil et à l'agrément. Il s'agit d'une lacune des anciennes banlieues.

2) Des ensembles architecturaux harmonieux, où on perçoit une certaine uniformité comme dans les vieux quartiers de la haute-ville. L'aspect distinctif rompant la monotonie pourrait venir des variations de gabarits et du mobilier urbain unificateur.

3) Une certaine mixité (habitats, services, commerces, lieux de travail) dans la fonction des bâtiments.

Opportunités

Plusieurs occasions de rehausser la personnalité des quartiers de Québec et d'y insuffler convivialité et originalité se pointent à l'horizon. Que ce soit au moment de nouveaux projets immobiliers, ou encore par la mise à jour des plans directeurs d'aménagement pour chaque arrondissement.

«Cet objectif constitue déjà une priorité dans le Nouvo Saint-Roch, évoque le maire Labeaume. Les futurs écoquartiers, pour lesquels le moment est venu de passer à l'action, doivent aussi se démarquer. Le défi est le même pour les pôles d'attraction, dont Lebourgneuf et Sainte-Foy à proximité des ponts. Enfin, il faudra profiter de l'implantation d'un nouvel amphithéâtre et du retour du tramway pour réorganiser Limoilou.»

Lieux géographiques: Quartier de Québec, Estimauville, Nouvo Saint-Roch Sainte-Foy Limoilou

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires