Le Centre local de développement de Québec mise sur le Programme Succès-Relève

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une formation sur les transferts d'entreprise bientôt offerte à Québec

La relève entrepreneuriale figurera en 2011 parmi les priorités du Centre local de développement (CLD) de Québec qui vient d'acquérir la licence du programme «Succès-Relève», dans le but d'offrir une formation permettant aux repreneurs d'entreprises existantes de se préparer en amont de leur processus d'achat. Cette initiative a été mise de l'avant pour maximiser leur chance de réussite lors d'un transfert de propriété.

Lors du dernier Forum sur l'entrepreneuriat, la présidente du CLD de Québec, Me Françoise Mercure, avait fait mention de l'importance d'offrir à Québec une formation sur les transferts d'entreprise. <@CP> (Photo Chantal Gagnon, Ville de Québec)

Initié à Montréal, ce programme rayonne actuellement dans cinq régions du Québec, dont la Mauricie, les Laurentides et l'Abitibi-Témiscamingue, et son arrivée à Québec en fera tout autant, selon le porte-parole du CLD, Pierre Trahan.

«Depuis ses débuts, le programme «Succès-Relève» a permis de former plus de 200 acheteurs d'entreprises potentiels à travers le Québec, dont près de 50 % ont terminé leur transaction avec succès ou sont en processus d'achat avec une entreprise ciblée. Au cours de l'année 2011, le CLD de Québec offrira une formation de 21 heures destinée aux repreneurs d'entreprises existantes qui livrera de l'information pertinente dans plusieurs domaines comme l'introduction et la validation du projet d'acquisition, le diagnostique et l'évaluation financière de l'entreprise, les aspects juridiques de l'acquisition d'entreprise, le montage financier, le plan de reprise, l'intégration et la dimension humaine», souligne M. Trahan.

L'importance d'un mentor

D'après les statistiques du programme, une transmission d’entreprise réussie comprend souvent la présence de l’ancien propriétaire au sein de l’entreprise pendant un certain temps. Ce dernier agit un peu comme un mentor afin de faire bénéficier le repreneur de son expertise. À titre d'informations supplémentaires, M. Trahan mentionne qu'il faut sensibiliser les propriétaires actuels vieillissants à bien préparer la transmission de leurs entreprises.

«Ces séances de formation mettront d'ailleurs en évidence que l'on doit préparer sa retraite de l’entreprise tout comme on prépare sa retraite. Un cédant préparé prendra le temps d’évaluer toutes les possibilités et acceptera plus facilement de passer le flambeau, surtout si les repreneurs ne sont pas toujours de la même famille que l’entrepreneur fondateur. Les repreneurs peuvent aussi être des personnes d’expérience désirant réaliser leur rêve entrepreneurial en acquérant une entreprise existante, dont le propriétaire désire vendre ou prendre sa retraite. Il n’existe pas une seule manière de bien planifier et de faire le transfert d’entreprises, mais il existe que très rarement un transfert d’entreprise réussi qui ne soit pas bien planifié», ajoute M. Trahan.

La région de la Capitale-Nationale peut compter sur un Centre de transfert d’entreprise qui regroupe plusieurs partenaires du milieu, dont le CLD de Québec. La Conférence régionale des élus(es) de la Capitale-Nationale en assure la supervision.

En route vers une performance record

Selon les données préliminaires de janvier à octobre 2010, deux statistiques intéressantes sont à signaler concernant les diverses clientèles qui profitent de la panoplie de services offerts par le personnel du CLD de Québec dans différents domaines d'intervention.

Les femmes entrepreneures ont encore progressé et représentaient pendant cette période plus de 36 % de la clientèle. Les jeunes ont aussi connu une deuxième hausse consécutive significative passant de 41,5 % à 43 %, alors que ce groupe d'utilisateurs était chiffré à 38 % en 2008.

Les secteurs «Arts, culture et patrimoine» et «Haute technologie et technologie de l’information» ont été les plus performants. Sans surprise, c’est l’arrondissement de La Cité-Limoilou qui se positionnait en tête des arrondissements ou villes du territoire du CLD de Québec en affichant pas moins de 388 projets financés et en soutien technique. Les quatre autres positions étaient occupées par les arrondissements Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge (120 projets), Des Rivières (80 projets), Charlesbourg (67 projets) et Beauport (64 projets). Près de 56 % des projets présentés ayant reçu un soutien financier et/ou technique étaient au stade de démarrage, 20 % en expansion et 14 % en consolidation.

En ce qui concerne la création et la consolidation d’emplois générés par les projets financés, c’est le secteur «Arts, culture et patrimoine» qui menait le bal avec 460 emplois, suivi du secteur «Manufacturier» avec 196 emplois. Ces données à la hausse représentaient une bonne nouvelle pour le CLD à la fin d'octobre, car pas moins de 1026 emplois avaient été créés ou consolidés comparativement à 845 pour l’ensemble de l'année 2009.

Organisations: CLD de Québec, Centre local, Centre de transfert Conférence régionale des élus Groupe d'utilisateurs

Lieux géographiques: Territoire du CLD de Québec, Montréal, Mauricie Laurentides Région de la Capitale-Nationale Arrondissement de La Cité-Limoilou Charlesbourg Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires