Québec dans un creux de vague pour les croisières

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après avoir connu un franc succès en 2010 avec plus de 100 000 passagers et près de 34 500 membres d'équipage, la saison des croisières en 2011 s'annonce plus tranquille. Près de 80 000 passagers et 32 000 membres d'équipage sont attendus.

Le pdg de l'Administration portuaire de Québec, Mario Girard, estime que la saison des croisières 2011 connaîtra une diminution, mais que 2012 s'annonce excellente. (Photo Véronique Demers)

«Il y a des croisiéristes qui répètent leur itinéraire; d'autres changent la ligne. Ça se planifie deux ans d'avance. Il y a deux lignes cette année qui ne viennent pas: Costa Cruises et Norwegian Cruise Line», a expliqué le président-directeur général de l'Administration portuaire de Québec (APQ), Mario Girard, lors d'une conférence de presse vendredi matin à bord du Maasdam (Holland America Line) pour lancer la saison des croisières internationales.

Malgré ces deux absents, une dizaine de lignes de croisières prévoient s'arrêter à Québec. Soulignons que les passagers en destination génèrent trois fois plus de retombées que les passagers en escale, soit 352$ au lieu de 111$.

M. Girard a ajouté que la diminution du nombre de passagers peut aussi être attribuable au luxe qu'offrent certains navires. «Cette saison, nous allons accueillir le Seaborn Sojourn (Seabourn), c'est le navire qui offre en ce moment le plus d'espace dans le monde pour les passagers», a précisé M. Girard.

Malgré la diminution d'achalandage prévue pour 2011, les 10 dernières années ont connu une nette progression, passant de 35 855 en 2000 à 102 254 en 2010. L'aménagement du Terminal de croisière Ross-Gaudreault est l'un des facteurs clés du succès que connaît la région dans ce secteur d'activité.

En concurrence mondiale

À Québec, c'est en septembre et octobre que survient le moment fort de la saison de croisières, puisque 80% des géants des mers y défilent sur le Saint-Laurent. Plusieurs navires en seront à leur première visite, dont le Queen Elizabeth (Cunard Line) qui fera escale les 27 et 28 septembre.

Le reste de la saison constitue un défi pour Québec, qui est en concurrence mondiale avec l'Europe (Barcelone, Rome ou Saint-Pétersbourg) et les États-Unis. «Avec le programme ACCORD, on travaille avec l'ensemble des ports pour offrir un éventail d'activités qui vont faire en sorte que les gens trouvent ça extraordinaire», a précisé le pdg de l'APQ.

Rappelons que les croisiéristes comptent pour environ 10% des visiteurs venant de l’extérieur du pays, d'après l'estimation des statistiques de l'Office du tourisme de Québec. «L'année 2012 devrait être une excellente année dans l’industrie des croisières à Québec», conclut Mario Girard.

L'APQ a dans les cartons un projet d'agrandissement pour les croisières, mais M. Girard s'est montré avare de commentaires. Quant au plan de développement de l'Administration portuaire de Québec, celui-ci devrait être dévoilé au même moment où aura lieu l'Assemblée générale annuelle.

Organisations: APQ, Norwegian Cruise Line, Holland America Line Cunard Line Assemblée générale annuelle

Lieux géographiques: Québec, Saint-Laurent, Europe Barcelone Rome Saint-Pétersbourg États-Unis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires