Chronique retraite bnc.ca/retraite - Chronique N°18

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Est-il trop tard pour atteindre mes objectifs d’épargne-retraite ?

La vie nous rappelle constamment à quel point elle défile à la vitesse de l’éclair. En matière d’épargne, par exemple, certains se disent qu’il leur reste encore du temps pour planifier et économiser en vue de la retraite. Puis, ils se réveillent un beau matin et… catastrophe ! La retraite est déjà si proche.

Sylvie Gilbert: Planificateur financier

Si les années ont filé et que vous reportez vos cotisations à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) depuis longtemps, il n'est pas trop tard pour prendre le taureau par les cornes.

Avant toute chose, vous devez savoir combien vous pouvez investir dans votre REER. Pour ce faire, consultez votre dernier avis de cotisation de l'Agence du revenu du Canada. Le montant (A) - maximum déductible au titre des REER pour 2011 - vous indique le montant total que vous pouvez cotiser, incluant vos cotisations inutilisées des années précédentes. Si vous dépassez ce montant, une pénalité pourrait être appliquée sur les cotisations excédentaires.

Vérifiez également si vous avez accumulé des sommes dans des comptes non enregistrés. Le cas échéant, les fonds qu'ils contiennent peuvent être transférés dans votre REER. Cette solution s'avère normalement plus avantageuse si vous souhaitez utiliser ces sommes pour votre retraite.

Une fois ces vérifications effectuées, il faut passer à l'action ! Pour faciliter l'atteinte de vos objectifs d'épargne, vous pouvez d'abord faire appel à l'investissement systématique. Il s'agit d'un programme simple et fort utile qui permet de prélever automatiquement de votre compte bancaire un montant prédéterminé à la fréquence de votre choix pour le transférer dans votre REER. Il est plus facile de procéder ainsi que de ne cotiser qu'un seul montant, conséquemment plus important, à la fin de l'année.

Vous pouvez également demander un prêt ou une marge REER si vous avez besoin de liquidités pour rattraper vos cotisations. Cette solution peut se révéler avantageuse si le taux d'emprunt est plus faible que le taux de rendement attendu sur vos placements, surtout si vous pouvez rembourser l'emprunt rapidement. En effet, cotiser au REER vous permet d'économiser de l'impôt. Dans le cas où vous recevez un remboursement d'impôt, vous pouvez utiliser celui-ci pour diminuer le solde de votre emprunt.

Vous avez déjà réussi à maximiser vos cotisations au REER ? Vous êtes certainement un épargnant très discipliné. Si vous souhaitez accumuler davantage de fonds à l'abri de l'impôt, le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) pourrait vous intéresser.

Peu importe votre situation, un conseiller peut vous aider à trouver la solution la plus adaptée à vos besoins. Consultez-le... avant que votre retraite n'arrive !

 

Sylvie Gilbert

Planificateur financier

Banque Nationale

Organisations: Chronique retraite Banque Nationale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page