Chronique retraite bnc.ca/retraite - Chronique N°22

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’art de maîtriser vos émotions en période de volatilité

  Investir peut vous faire vivre toute une gamme d'émotions. Lorsque les marchés connaissent de fortes hausses, plusieurs investisseurs deviennent euphoriques. À l'inverse, pendant les périodes de grande volatilité, certaines personnes ayant des économies placées en bourse en perdent littéralement le sommeil. Il est vrai que l'impact à court terme de ce phénomène peut être inquiétant. Alors, que faut-il faire pour garder les reins solides en cas de turbulences boursières ?

Daniel Drolet: Conseiller en placement

 

Certaines stratégies en matière d'investissement peuvent contribuer à amoindrir le choc des fluctuations sur votre portefeuille et favoriser l'atteinte de vos objectifs de placement. La règle d'or : restez fidèle à votre profil d'investisseur. Ce dernier est déterminé par plusieurs facteurs, dont votre tolérance au risque, votre horizon de placement et vos objectifs d'épargne, et permet d'obtenir un potentiel de rendement optimal en fonction de votre situation. Rendement et risque étant intimement liés, si vous visez des rendements élevés, vous devez vous attendre à ce que les fluctuations dans votre portefeuille le soient aussi. En période de forte volatilité, beaucoup d'investisseurs réalisent que leur tolérance au risque n'est pas aussi solide qu'ils le croyaient. Ils peuvent alors rencontrer leur conseiller afin d'évaluer si leur profil d'investisseur devrait être plus prudent.

 

Autre règle importante : pensez à long terme et ne laissez pas vos émotions prendre le contrôle de votre portefeuille. En effet, même si les marchés boursiers connaissent de fortes variations, ils tendent à évoluer de façon positive à long terme. Les investisseurs qui réagissent sous le coup de l'émotion et vendent leurs titres en période de forte volatilité écartent la possibilité de profiter du rebond des marchés qui pourrait s'ensuivre et privent leur portefeuille de rendements potentiellement importants.

 

En période baissière, il est primordial de garder la tête froide et de ne pas tenter de se synchroniser avec le marché en suivant la masse d'investisseurs qui liquident leurs titres. Une citation de Victor Hugo illustre bien cette attitude « Dans ce moment de panique, je n'ai peur que de ceux qui ont peur ». Si votre portefeuille est bien diversifié (nous reviendrons sur ce sujet au cours des prochaines semaines) et rééquilibré régulièrement et que vous rencontrez votre conseiller chaque année afin de revoir votre plan de retraite, vous mettez toutes les chances de votre côté et dormirez ainsi à poings fermés ! 

 

 

Daniel Drolet

Conseiller en placement

Financière Banque Nationale

Organisations: Chronique retraite Banque Nationale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page