«Labeaume: La dictature amicale»

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

David Lemelin signe un premier essai politique

David Lemelin s’est penché sur le «cas» Labeaume, qui ne laisse personne indifférent. Interpellé par les critiques de plusieurs acteurs de Québec et conscient du faible nombre de détracteurs du maire de la capitale sur la place publique, le journaliste, animateur et auteur a voulu donner un coup de sonde sur l’état de la démocratie à Québec en publiant «Labeaume: la dictature amicale».

Le personnage du maire Labeaume, son style et ses déclarations-chocs ont capté l’attention de David Lemelin, qui lance un coup de sonde sur la démocratie à Québec avec son essai «Labeaume: la dictature amicale». (Photo Véronique Demers)

Après deux ans de recherches et d’entrevues auprès d’experts, de journalistes, d’opposants à l’Hôtel de Ville et de citoyens vivant des difficultés avec le maire, l’auteur de Québec livre son premier essai politique. «J’ai voulu favoriser le débat, la circulation d’idées», justifie-t-il.

«Il y a deux ans, c’était la lune de miel la plus complète. J’ai approché plusieurs personnes, comme des gens d’affaires, mais ils ont tous dit non, à l’exception d’un seul qui a voulu rester anonyme. Parmi les gens de son équipe, seul Marc Simoneau a accepté d’être interviewé», précise le journaliste de métier ayant déjà été à l’emploi de Radio-Canada, TQS et du quotidien Le Soleil.

L’auteur tient à préciser que l’ouvrage de 280 pages est «ni un brûlot, ni un pamphlet», mais un livre documenté et fouillé, élaboré avec rigueur selon l’approche journalistique.

David Lemelin a emprunté l’expression «dictature amicale» au chroniqueur du Globe and Mail Jeffrey Simpson. Ce dernier a publié un bouquin sur les libéraux fédéraux, The Friendly Dictatorship.

«Ça faisait 12 ans qu’ils étaient au pouvoir et on ne savait pas quand ils allaient perdre. Ce n’est pas une dictature comme la Corée du Nord. J’ai choisi cette expression en lien avec sa manière de fonctionner. M. Labeaume peut être quelqu’un de très intransigeant, intolérant. Mais quand ça va bien, il est très amical», décrit celui qui a interviewé le maire de Québec à quelques reprises.

«À force d’accumuler les adversaires de différents paliers de gouvernement, la méthode Labeaume ne va-t-elle pas arriver dans un cul-de-sac?»

Déclarations-chocs

«Le grand talent», «fourreurs de système», «Je l’aime ben, mais des fois, j’la battrais»… Le maire Labeaume a lâché comme des bombes des déclarations-chocs. «Il en a écorché large, que ce soit la mairesse Roy-Marinelli, le maire Loranger ou la ministre Verner. À force d’accumuler les adversaires de différents paliers de gouvernement, la méthode Labeaume ne va-t-elle pas arriver dans un cul-de-sac?», questionne l’auteur.

David Lemelin souligne que rien ne semble pour l’instant déloger le maire de Québec. «La lune de miel est terminée. Étant donné son taux de popularité dans les sondages, personne ne voudrait se faire démolir en campagne», commente David Lemelin.

L’auteur a pris un malin plaisir à travailler sur cet essai politique et avoue qu’il se commettra peut-être à nouveau pour décortiquer en détail la vie d’un autre politicien. «C’est possible, car j’ai trouvé ça extrêmement plaisant à faire. J’aime la vulgarisation», conclut-il.

Groupe Québec Hebdo.

L’essai politique «Labeaume: La dictature amicale» de David Lemelin est publié aux éditions Michel Brûlé.

Organisations: Radio-Canada, Le Soleil, Globe and Mail Jeffrey Simpson Groupe Québec Hebdo.L’

Lieux géographiques: Québec, Corée du Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Marc Tremblay
    18 mai 2012 - 12:50

    Ce livre est un incontournable pour avoir une meilleure connaissance de l'actuel maire de Québec, Régis Labeaume. En plus de faits et de citations de M. Labeaume, on y retrouve des points de vue de plusieurs personnes. Voir http://www.michelbrule.com/livre-1608-Labeaume-la-dictature-amicale-.php De plus comme cela est toujours recommandé de rechercher des informations provenant de diverses sources, je vous recommande de le faire si vous ne le faites pas. Si vous ne consultez que les médias d'un groupe de presse, vous ne pourrez avoir une information diversifiée sur le maire. Vous ne pourrez ainsi vous faire une opinion réellement critique à son sujet.

  • Ghislaine
    21 octobre 2011 - 10:47

    «Il est de plus en plus difficile de demeurer intègre et conséquent entre nos pensées, nos paroles et nos gestes..» Bravo pour ton courage et surtout pour la confiance que tu donnes à ceux que tu cotois «merci d'ETRE la réincarnation de ce courage... Ghislainexx.