Audi Q5 hybride

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les Allemands se «branchent»

Ingolstadt, Allemagne- Après avoir misé à fond sur la technologie Diesel et l’amélioration des moteurs à essence, les constructeurs Allemand ont finalement décidé de se consacrer à l’électricité et ses dérivés. Audi exploite pour le groupe Volkswagen un centre de recherche qui a coûté 125 millions d’Euros et regroupe près de 800 employés. Toute cette force de travail se penche sur l’avenir des véhicules électrique. L’an prochain l’Audi Q5 sera le premier bébé hybride de firme allemande. Au-delà des monogrammes « hybrid » qui vendent rapidement la mèche, le Q5 hybride offre une peinture exclusive (argent polaire) et la calandre laquée noire. Les pneus 235/55R19 avec jantes en aluminium coulé en forme d’aubes de turbine sont offertes de série. À la demande, Audi fournit d'autres jantes de 19 et 20 pouces et un pare-chocs du groupe S-line est proposé par la société quattro GmbH pour un style plus sportif.

Puissance et économie dans la même phrase

La puissance d’un V6 à essence avec l’économie d’un 4 cylindres Diesel, voici en gros comment Audi nous a résumé cette future Q5 qui arrivera sur nos routes l’été prochain. C’est le 4 cylindres turbo de 2,0 et ses 211 chevaux qui sert de moteur thermique. Le moteur électrique est installé juste à côté du moteur à essence sous la forme d'un système hybride parallèle Ils fournissent ensemble une puissance de 245 chevaux et un couple de 354 livres-pied. Grâce à ce couple généreux, il vous faudra seulement 7,1 secondes pour vous rendre à 100 km/h départ arrêté et la vitesse de pointe est de 222 km/h. Lors de notre essai sur les avenues urbaines d’Ingolstadt, il a été possible de faire presque trois kilomètres en mode 100% électrique en suivant le trafic jusqu’à 60 km/h. En mode mixte, Audi annonce une moyenne de 7,0 litres aux 100 km. Considérant que, le réservoir à essence peut avaler 75 litres d’essence, vous aurez une autonomie très proche d’un véhicule Diesel.

Comment ça marche

Il n’est pas simple de conjuguer puissance, économie et faibles émissions polluantes et Audi a dû accomplir quelques prouesses technologiques. Le moteur 2.0 TFSI a été revu en partie. Une boîte tiptronic à huit rapports transmet la puissance aux 4 roues; elle n'a pas besoin d'un convertisseur de couple. Le moteur électrique en forme de disque occupe sa place et est combiné à un embrayage multidisques– il relie et sépare à tour de rôle le moteur électrique et le moteur à essence. Cela permet également de profiter du moteur électrique à haut régime pour des économies de carburant supplémentaire. Lorsque le moteur 2.0 TFSI est coupé, une pompe électrique maintient la pression de l'huile dans le système hydraulique et assure ainsi la fonction d’arrêt-démarrage. La batterie lithium-ion de 38 kilogrammes fait office d'accumulateur d'énergie pour le moteur électrique. Avec 26 litres de volume, elle est placée sous le plancher de chargement, à la place de la roue de secours qui disparaît de la version hybride. L'accumulateur est composé de 72 cellules. Selon les besoins, la batterie lithium-ion est refroidie par de l'air tempéré en provenance de l'habitacle par l'intermédiaire d'une soufflerie. Lorsque les batteries deviennent plus chaudes un deuxième circuit de refroidissement est activé. Il est raccordé à la climatisation automatique principale du véhicule et utilise son propre évaporateur. Elle permet une utilisation optimale des batteries qui reste à une température d’utilisation idéale.

Conduire selon votre humeur

Le Q5 offre 3 modes de fonctionnement. Le mode EV donne en ville la priorité à la propulsion électrique, le programme D contrôle les deux moteurs en optimisant la consommation et le mode S est conçu pour une conduite sportive. La conduite est sans histoire et aussi plaisante que le Q5 à essence. La puissance est bonne, la conduite solide et la tenue de route à la hauteur des attentes. La différence majeure provient de l’écran d’affichage qui visualise les différents états de conduite. Un afficheur de «puissance» remplace le compte-tours.  Son aiguille indique en pourcentage la puissance totale du système sur une échelle de zéro à 100. Une deuxième échelle est divisée en segments de couleur – leurs sections verte et orange indiquent le mode de fonctionnement momentané du Q5 hybrid quattro – avec le moteur électrique ou avec le moteur à combustion. Un instrument supplémentaire montre l'état de charge de la batterie. Parallèlement, l'écran du système d'information du conducteur et le grand moniteur du système de navigation MMI plus présentent les états de fonctionnement et les flux d’énergie dans le système hybride sous forme de graphiques d'aspect 3D. Le système de navigation MMI plus est de série sur le Q5 hybrid quattro.

Conclusion

Audi prend l’hybride au sérieux. Il n’est pas le premier à se présenter au bâton, mais il a appris des autres produits et amènent une technologie qui propulse la compagnie en avant-plan sur le marché.

Fiche technique

Moteur Thermique

L4 2,0 l DACT, 208 ch à 6200 tr/min

couple 258 lb-pi à 1500-4000 tr/min

Moteur électrique

Puissance : 33 kw/H

Couple : 155 lb-pi

Transmission automatique à 8 rapports avec mode manuel

0-100 km/h 7,1 s

Vitesse maximale 222 km/h

Consommation (L/100 km): 7,0l

> Autres composantes

Sécurité active freins ABS, répartition électronique de force de freinage, assistance au freinage, contrôle de stabilité électronique

Suspension avant/arrière indépendante

Freins avant/arrière disques

Direction à crémaillère, assisté

Pneus

P235/55R19, 255/45 R20 (option)

Dimensions

Empattement 2807 mm

Longueur 4629 mm

Largeur 1880 mm

Hauteur 1653 mm

Diamètre de braquage 12 m

Réservoir de carburant 75 l

Prix : ND

-30-

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires