les nouvelles du 30 novembre

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Problème de moteur avec la Prius

Toyota devra réparer près 650 000 Prius de modèle 2004 à 2007 pour un problème de système de refroidissement du moteur. Ce problème pourrait entraîner une surchauffe du système et une perte de puissance du véhicule. Le constructeur explique qu'en cas de défaut de la pompe de refroidissement, le système hybride s'arrête et le véhicule ne fonctionne alors qu'à l'essence.

Le constructeur japonais refuse de qualifier le processus de rappel, mais il s'engage à contacter les propriétaires des véhicules concernés au cours des prochaines semaines pour planifier la réparation des pièces défectueuses. Des 650 000 véhicules touchés par ce problème, 180 000 ont été vendus au Japon, 70 000 en Europe et 390 000 aux États-Unis et en Amérique du Nord. Selon Toyota Canada, 20 000 Prius ont été vendues au pays depuis le lancement du modèle en 2000. Toyota indique qu'aucun accident n'a été causé par le problème du système de refroidissement. Le constructeur a tout de même reçu plus de 300 plaintes à ce sujet.

Depuis un an, Toyota a annoncé le rappel de plus de 14 millions de véhicules dans le monde, dont 11 millions aux États-Unis, pour des problèmes concernant le système de freinage et la pédale d'accélérateur, notamment.

Début de production de la Chevrolet Volt

General Motors a procédé au lancement de la production de la Volt en grandes pompes à Détroit. La voiture complètement électrique de Chevrolet sera construite à l'usine Hamtramck. Il s'agit de l'un des lancements les plus attendus dans l'industrie automobile. Avec sa Volt, GM promet de révolutionner l'industrie en offrant une voiture complètement électrique au grand public.

La Volt, entièrement électrique, est la première voiture en son genre. Elle possède un réservoir d'essence, mais GM assure que ce carburant ne sert pas à actionner les roues, mais seulement à alimenter la batterie en cas de besoin. La Volt a une autonomie de 65 kilomètres. Elle peut se recharger à partir d'une prise électrique régulière.

GM a par ailleurs annoncé qu'elle embaucherait 1000 nouveaux ingénieurs et chercheurs d'ici deux ans au Michigan, pour développer davantage de voitures électriques et hybrides. Lors de la restructuration de GM, les critiques ont remis en question la capacité de la compagnie de poursuivre le développement coûteux de la Volt. Le directeur de GM pour l'Amérique du Nord, Mark Reuss, a comparé le développement de la voiture à un lancement de navette de la Nasa sur la lune. Selon lui, les efforts mis dans la Volt et les investissements de 700 millions de dollars ont « créé la nouvelle âme de GM ». La Volt sera en vente dans un nombre limité de concessionnaires américains dès décembre. Elle sera offerte au Canada en juillet 2011.

Fiat et Chrysler veulent produire des Jeep et des Alfa Romeo à Turin

Le directeur général de Fiat et Chrysler, Sergio Marchionne, propose la mise sur pied d'une coentreprise avec Chrysler LLC pour construire des véhicules Alfa Romeo et Jeep aux installations du quartier Mirafiori, à Turin en Italie. Cette proposition de production pour les marchés européens et à l'exportation constitue la première étape significative vers l'intégration en Europe des constructeurs italien et américain depuis que Fiat a pris le contrôle de Chrysler avec une part de 20% du capital en juin 2009.

En Amérique du Nord, Fiat a lancé l'emblématique sous-compacte 500 et a commencé à construire des moteurs avec la technologie Fiat dans les usines américaines. M. Marchionne a fait sa proposition lors d'une réunion avec les syndicats à Turin. Ce geste s'inscrivait dans la foulée de ses efforts pour parvenir à des accords de travail plus flexibles dans les usines italiennes, une condition nécessaire pour un investissement de 20 milliards d'euros (près de 27 milliards $ CAN) en Italie.

Fiat et Chrysler vont investir un milliard d'euros (près de 1,35 milliard $ CAN) à l'usine de Mirafiori, proportionnellement aux volumes produits par chaque marque.

Selon le plan, Mirafiori produirait jusqu'à 280 000 voitures par an d'ici 2012, comparativement à 178 000 l'année dernière, plus de la moitié pour l'exportation, en particulier vers l'Amérique du Nord. Les installations de Mirafiori emploient 5800 travailleurs et ce nombre pourrait bien augmenter.

Source : Associated Press

Montréal possède deux des autoroutes les plus congestionnées d'Amérique du Nord !

Montréal joue dans la cour des plus grandes métropoles des États-Unis et du Canada grâce à deux tronçons d'autoroute parmi les dix les plus encombrés !

Ce déprimant résultat, nous le devons à Navteq, un fournisseur de cartes et de données routières utilisant les systèmes de positionnement par satellites, les GPS, ainsi que les informations recueillies grâce aux cellulaire et aux rapports routiers gouvernementaux et commerciaux. Voici donc cette liste des dix pires tronçons routiers nord-américains pour l'année 2010:

New York, tunnel Brooklyn Battery

New York, pont George Washington côté est

Montréal, autoroute 15

Philadelphie, autoroute US 202

Montréal, route 138 section ouest

New York, pont George Washington côté ouest

Los Angeles, autoroute I-10

Boston, autoroute US 1

Dallas, autoroute Texas State

Toronto, Don Vallay Parkway.

Comme on le constate, Montréal arrive à placer deux importants tronçons à la troisième et à la cinquième place. La dénomination utilisée est peu précise, mais on peut présumer que la section montréalaise ouest de la Route 138 englobe tout ce qui se trouve entre le pont Honoré-Mercier jusqu'au centre-ville. Et que pour l'autoroute 15, rien ne bat l'échangeur Turcot, l'autoroute Décarie et la section des Basses-Laurentides.

À l'approche de l'hiver, et avec ce nouveau palmarès, les conducteurs québécois auront décidément besoin de beaucoup de patience !

Source: Navteq

Porsche confirme la mise en chantier de la Cajun

Le cinquième membre de la famille de véhicule Porsche est sur les rails, c'est officiel. Dans un communiqué, la firme de Stuttgart annonce que son Bureau Directeur a donné son accord pour l'élargissement de la gamme. Le Cayenne aura bientôt un petit frère. Porsche a en effet officialisé la mise en chantier du SUV compact dont on parlait depuis des années et qui viendra se positionner sous le Cayenne. Son nom de code est bien Cajun (ce qui ne signifie pas que ce sera son nom définitif), et l'objectif est comme avec le Cayenne de permettre à la marque de consolider sa position sur le marché haut de gamme. Autre ambition, attirer une clientèle plus jeune pas forcément attirée par les voitures de sport « classiques » et qui donc ne se retrouve pas dans l'achat d'un Boxster.

Le Cajun sera une Porsche, comprenez qu'il sera « léger, agile et aura un comportement facile ». Pas besoin de palabrer sur l'obligation de Porsche de piocher dans le catalogue VW depuis son intégration forcée dans le groupe, ce Cajun sera basé sur la plateforme des Audi Q5 de la même façon que le Cayenne et le VW Touareg sont des cousins.

Source: La presse canadienne

Hausse des ventes de camions au Canada

La part des camions légers dans les ventes de véhicules neufs au Canada a atteint 54 % en 2010, ce qui traduit une augmentation de 5 points de pourcentage par rapport à 2009, selon une étude publiée par Études économiques Scotia. Cette performance s’explique principalement par les offres d’incitatifs qui se sont multipliées pendant l’été pour les camionnettes et les fourgonnettes. Ces mesures ont permis de faire grimper les ventes de ces deux types de véhicules, respectivement de 22 % et de 38 %.

«Les mesures incitatives ont, grosso modo, doublé au cours de la dernière année : elles ont atteint près de 30 % du PDSF [prix de détail suggéré du fabricant] pour les camionnettes et une moyenne pondérée d'environ 15 % du PDSF pour tous les véhicules neufs », a expliqué dans un communiqué Carlos Gomes, économiste principal, Études économiques Scotia. Les bonnes performances réalisées dans le secteur des camions légers ont contribué à tirer à la hausse l’ensemble du marché canadien de l'automobile, selon l’étude. D’autres facteurs y ont également participé, comme des incitatifs offerts sur d’autres types de véhicules et, surtout, un marché de l'emploi plus solide.

Études économiques Scotia estime en effet que, au Canada, l’ensemble des emplois perdus pendant le ralentissement économique de 2008 et du début de 2009 ont été récupérés. Les ménages sont donc plus disposés à effectuer des achats importants, comme une nouvelle voiture ou un nouveau camion léger.

« Le marché canadien de l'automobile a été plus dynamique que prévu en 2010, vigueur attribuable à un marché de l'emploi solide, à des mesures incitatives plus attrayantes […] et au retour des acheteurs de véhicules de parcs automobiles après un hiatus de quatre ans », a ajouté M. Gomes.

Source: Banque Scotia

General Motors realise la plus grande introduction en bourse de l’histoire

La semaine dernière, General Motors était sur le point de faire un retour triomphal en Bourse. On est aujourd'hui au delà de ça, puisqu'il s'agit tout simplement de la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire, avec 23,1 milliards de dollars.

Aujourd'hui, GM fait le plus grand come back de l'histoire qu'on pensait ne pouvoir voir que dans les films : le 18 novembre, le groupe est réintroduit en bourse pour 20,1 milliards de dollars, ce qui en faisait déjà la plus grosse de l'histoire des Etats-Unis. A la fin de la première journée de transaction, l'action terminait à +3,6% par rapport à son prix d'introduction de 33 dollars.

Mais le record établi par l'Agricultural Bank of China et ses 22,1 milliards de dollars en juillet dernier pouvait encore être atteint : il suffisait pour ça que GM d'exercer l'option de surallocation générant des actions supplémentaires pour combler la très forte demande. Avec 3 milliards supplémentaires gagnés dans l'opération, cela devient la plus grosse introduction de l'histoire mondiale. Vendredi soir à la fermeture, l'action GM était à +2,5%, à 33,81 dollars, par rapport à son prix d'introduction.

Il reste encore à General Motors à transformer l'essai : au delà de cet incroyable succès boursier, il faut aussi vendre des voitures. Et sa part de marché est passée sous les 20% début 2010 alors qu'elle a atteint jusqu'à 25% juste avant la crise économique.

Source :AFP

GM embauche 700 personnes à son usine d'Oshawa

Le constructeur automobile GM embauche 700 personnes à son usine de montage d'Oshawa qui fabrique entre autres la Chevrolet Equinox et la Camaro.

Ces employés permettront d'ajouter un quart de travail à l'usine, en prévision du lancement de la nouvelle Camaro cabriolet et de la nouvelle Buick Regal au début de 2011. Au total, l'usine ontarienne emploie désormais 1300 personnes, soit 300 de plus qu'avant les compressions des dernières années. GM Canada compte 9000 employés au pays en plus de superviser un réseau de concessionnaires fournissant du travail à 23 000 personnes.

Source : Presse canadienne

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires