Bye-bye les cennes noires

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Elles nous coûtent trop cher.

Le Sénat canadien veut éliminer nos  fameuses « cennes noires » qui traînent dans nos poches. Il y en a 500 millions en circulation.

Chacun coûte un cent et demi à produire.

 

On perd 50 millions de pièces de 1 cent par année et le gouvernement est obligé de les remplacer.

Avec la manutention ça monte à 7 millions $ par année.

Les « cennes » sont vilaines.  Elles se glissent entre les coussins du divan, tombent par terre dans le jardin, roulent dans la rue, et s’enfouissent  dans les égouts et disparaissent dans les petites fentes partout.

Elles ne valent presque rien; un paquet de trouble pour rien.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande se sont départies de leur cents il y a dix ans, et personne n’a pleuré le départ.

Si la population ne se plaint pas, la loi pour éliminer les cents canadiens pourrait être adoptée le mois prochain.

Le gouvernement de Stephen Harper avait tenté d’abolir les cents il y a deux ans, mais l’opposition l’a fait reculer.

Pour le Sénat il n’est pas question de sentiment.  C’est strictement une affaire des cennes. Ils veulent économiser de l’argent.

Moi, j’ai une autre idée pour économiser bien plus d’argent.

Les cennes devraient se réunir au mois de janvier et abolir le Sénat.

Ça économiserait 157 millions $  par année.

Ça c’est de l’argent.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires