Une année 2011 en plus petit format

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le coup d’envoi est donné, et le Salon de l’auto de Detroit s’est présenté sous un jour plus prometteur en ce début d’année 2011. Sans retrouver les fastes d'antan, la ville de l’automobile a gagné un lustre qui, après les éditions de crise de 2009 et 2010, montre un prudent regain d'optimisme. Une impression confirmée par les premières nouveautés dévoilées. Poussés au bord du gouffre en 2009 pour avoir abandonné le créneau des petites et moyennes voitures à leurs rivales asiatiques, General Motors, Ford et Chrysler ne veulent pas commettre deux fois la même erreur. Il est vrai que la Ford F-150 et la Chevrolet Silverado sont encore les deux véhicules les plus vendus aux États-Unis, mais, si l’on juge par les véhicules que Detroit a dévoilés cette année, il semble bien que les trois constructeurs américains veulent faire comprendre à leur clientèle nord-américaine que l’avenir sera plus petit.

Plus sobre et plus efficace

Les constructeurs américains ont terminé l’année 2010 sur une bonne note avec des ventes en hausse et – pour GM et Ford – de solides profits. La crise les a cependant assagis : place à la sobriété et aux petites voitures. Si on regarde le tableau des ventes des deux côtés de la frontière, ce sont les camions qui ont connu la plus forte augmentation des ventes. Sur un marché en hausse de 11 %, les ventes de camions – camionnettes et 4 × 4 – ont bondi de près de 18 %, tandis que celles des berlines n'augmentaient que de 5 %. Au Canada, pour la première fois de l’histoire, la vente de camions a dépassé celle des voitures dans une proportion de 54 % contre 46 %. Plusieurs experts s’accordent toutefois à dire que les incitatifs ont joué un rôle important dans ces chiffres. En effet, il n’était pas rare de trouver des rabais excédant les 8 000 à 9 000 dollars sur une camionnette pleine grandeur. Mais à l’image des gens qui frôlent la mort et retrouvent une énergie nouvelle dans leur vie, GM, Chrysler et Ford semblent avoir appris de leurs mésaventures. Il y avait cette année peu de gros utilitaires et de camions en vedette à Detroit; les constructeurs ont mis l’accent sur les voitures compactes et sous-compactes pour la plupart. Difficile de savoir si les consommateurs américains veulent des petites voitures, c’est ce que les constructeurs ont proposé. Nous devons être prêts si le prix du carburant explose à nouveau et fait basculer la demande vers des modèles plus économiques », explique Steve Girsky, vice-président de GM. Chevrolet a dévoilé sa petite Sonic, prévue pour 2012. Sa Volt électrique a été élue « voiture de l'année » en Amérique du Nord. De son côté, Ford lance cette année sa nouvelle Focus; conçue en Europe, comme la minifourgonnette C-Max, qui sortira l'an prochain, elle sera également proposée en hybride et en hybride enfichable.

Chrysler mise beaucoup sur le lancement de la Fiat 500 pour redorer l’image du groupe. Et il faut noter que toutes ses voitures proviennent d’Europe. Du coup. Les constructeurs économisent une fortune en recherche et développement. Le plus grand défi des constructeurs américains sera de faire accepter les formats plus modestes des véhicules à venir aux consommateurs américains. Il faudra également que Ford, GM et Chrysler abandonnent un modèle d’affaire basé sur les rabais instantanés et le financement à 0 %. Tout l'enjeu consiste à réussir à vendre ces modèles plus cher sans recours aux incitatifs. Seul le temps (et le prix du litre de carburant) nous dira si la recette fonctionnera.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires