Chevrolet camaro décapotable 2012

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une attente qui en valait la peine

San Diego, Californie. – Après l’avoir vue comme concept en 2007, le public aura attendu trois ans avant de voir la version de production de la Camaro décapotable au dernier Salon de l’auto de Los Angeles. La débâcle financière a retardé le projet, mais, en bout de piste, l’attente est justifiée; Chevrolet nous amène un beau et un bon produit.

Plus intéressante que le coupé

Dès la conception de la Camaro, GM avait prévu de fabriquer une version décapotable; cependant, les ingénieurs n’ont pas seulement enlevé le toit de la version coupé pour en faire un cabriolet. Ils ont étudié les formes du véhicule, analysé les points de renforts, ils ont même tenu compte de l’équilibre des lignes sans le toit dans le dessin initial de la voiture. En termes visuels, la version décapotable est très réussie; qui plus est, même le toit en tissu, une fois installé, offre des lignes générales proches du coupé. Chevrolet a ainsi réussi là où plusieurs ont échoué. Cette version décapotable est plus jolie, plus agréable à conduire, et le V8 vous réjouit les tympans de belle manière. Autant je suis encore très sceptique face au modèle coupé, autant j’ai apprécié la décapotable, voici pourquoi ?

Si vous avez eu la chance de conduire un coupé, vous serez d’accord pour dire qu’on a l’impression de prendre place dans un sous-marin. L’assise est très basse, et la ceinture de caisse, très haute, avec une petite surface vitrée, ce qui donne l’impression de conduire au sous-sol. Avec le toit qui s’enlève, toute cette lourdeur dans la conduite s’estompe, et la visibilité s’améliore de 100 %. Si vous laissez le toit en place, c’est à peine mieux que le coupé. Le toit met 20 secondes à monter ou à descendre, et l’opération électrique se termine par un tour de manivelle à la main pour assurer l’étanchéité. Question d’esthétique, une capote recouvre le toit à l’arrière. Comme GM la vend environ 200 $ en option, l’expression « bon marché » est appropriée pour décrire cette espèce de boîte de carton recouverte de vinyle qui semble bien fragile. Disons que Ford ne fait pas mieux avec la Mustang. Une fois installé, en quelques secondes, il tient toutefois bien en place et se plie dans le coffre si vous n’en avez pas besoin. Comme il n’y a plus de toit rigide, GM a dissimulé l’antenne AM/FM dans le becquet arrière évitant ainsi d’installer une antenne disgracieuse, une excellente initiative.

Les mêmes moteurs

Sous le capot, pas de révolution. La version décapotable conserve les mêmes motorisations que le coupé avec, au choix, un V6 de 3,6 litres à injection directe de 312 chevaux ou un V8 de 6,2 litres de 426 chevaux (400 avec la boîte de vitesses automatique) pour la version SS. Une boîte automatique à 6 rapports sera offerte en option, alors que la boîte manuelle à 6 rapports est offerte de série. L’intérieur est identique au coupé, c’est-à-dire dépouillé dans sa version de base avec un peu plus de cadrans dans les versions SS, mais le style général reste assez sommaire, tirant un peu sur le lugubre. L’ensemble demeure dans le ton de la tradition des « muscles cars » américains.

Une conduite digne de mention

Parce que GM a pris le temps d’ajouter des renforts en travertin dans le compartiment moteur et derrière le véhicule, en plus des supports supplémentaires sous le véhicule et le système de suspension, la version décapotable a perdu seulement 10 % en rigidité face au coupé. GM nous annonçait d’ailleurs que cette Camaro sans toit était plus rigide que la dernière BMW décapotable de Série 3. Et après avoir conduit la voiture, je suis prêt à croire cette affirmation. Non seulement la voiture est plus équilibrée, mais les 115 kilos supplémentaires provenant des renforts ne se ressentent pas dans la conduite. Au contraire, cela assure une répartition du poids entre l’avant et l’arrière proche de 50/50 et un meilleur équilibre au volant. Bien sûr, le V6 fait le travail, mais une Camaro décapotable est un lien naturel avec un V8. Vous avez le bonheur supplémentaire d’entendre le doux ronronnement du V8, un peu trop feutré à mon goût dans la version coupé. Le véhicule est encore lourd, mais le modèle décapotable est un baroudeur-né, et, pour une raison que j’ignore, on ne sent pas le besoin d’écraser l’accélérateur autant que dans la version coupé; c’est probablement ce qui le rend plus agréable. Pour ceux qui veulent tout de même voir ce qu’il peut faire, vous franchirez le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes avec le V8 et vous mettrez environ une seconde de plus avec le V6.

Conclusion

L’expérience au volant s’est révélée de loin plus agréable que dans la version coupé. La version cabriolet ne sera offerte qu’en versions LT et SS, pas de version de base, donc un prix un peu plus élevé, mais assez proche de la Mustang. Si je préfère toujours le coupé Mustang à la Camaro, je dois admettre que la version sans toit est en tous points comparable à la Mustang. Nous attendons maintenant la Challenger décapotable ?

Forces

Meilleure visibilité

Agrément de conduite

Moteur V8

 

Faiblesses

Couvert de toit bon marché

coffre très petit

finition sommaire sur les modèles de base

Fiche Technique

• Garantie générale 3 ans/60 000 km

• Garantie motopropulseur 5 ans/160 000 km

• Perforation 6 ans/160 000 km

• Assistance routière 3 ans/60 000 km

 

• Moteur 
• LT

V6 3,6 l DACT, 312 ch à 6400 tr/min
Couple 278 lb-pi à 5200 tr/min

Transmission manuelle à 6 rapports, 
transmission automatique à 6 rapports avec mode manuel

0-100 km/h 6,4 s

Vitesse maximale 225 km/h

Consommation (100 km) man. 9,2l auto. 9,6 l   (octane 91)

• (SS)

    V8 6,2 l ACC, 426 ch à 5900 tr/min
    V8 6,2 l ACC, 400 ch à 5900 tr/min (automatique)
    Couple 420 lb-pi à 4600 tr/min
    410 lb-pi à 4300 tr/min (automatique)

    Transmission manuelle à 6 rapports, 
    automatique à 6 rapports avec mode 
    manuel

    0-100 km/h 5,2s

    Vitesse maximale 250 km/h

    Consommation (100 km) man. 10,7 l auto. 10,6 l   (octane 91)

   

• AUTRES COMPOSANTES

    Sécurité active freins ABS, répartition 
    électronique de force de freinage, assistance 
    au freinage, antipatinage, contrôle de 
    stabilité électronique

Suspension avant/arrière indépendante

    Freins avant/arrière disques

    Direction à crémaillère, assistée

    Pneus LT P245/55R18 option LT P245/50R19 
    SS P245/45ZR20, P275/40ZR20

• DIMENSIONS

    Empattement 2852 mm

    Longueur 4836 mm

    Largeur 1918 mm

    Hauteur 1389 mm

    Poids LT man. 1808 kg, SS man. 1891 kg,

    Diamètre de braquage 11,5 m

    Coffre 290 l (toit en place)  , 222 litres (sans toit)

    Réservoir de carburant 71,7 l

 

Prix

1LT $33,995

2LT $38,405

1SS $43,255

2SS $47,835

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires