Revue de presse 14 avril

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une édition spéciale de la Corvette pour le 100e anniversaire de Chevrolet

Louis Chevrolet était responsable de l’écurie de course Buick. Lorsqu’il rencontra William Durant, le fondateur de GM. Ensemble ils ont accouché le 3 novembre 1911 de la Chevrolet Motor Company of Michigan.

Pour souligner ce centenaire dignement, la division Chevrolet va, tout au cours de cette année, multiplié les éditions spéciales et autres évènements, et devrait continuer à le faire jusqu'à la fin 2011. La dernière célébration en date concerne la gamme Corvette, qui se voit offrir une Centennial Edition au regard particulièrement agressif

Disponible sur toutes les versions, le groupe Centennial offre en effet à la Corvette une peinture noire « Carbon Flash Metallic », des jantes spécifiques en noire satinée contrastée par un liseré et des étriers de freins rouges ainsi que l'option « magnetic ride control ». Des logos spécifiques liant un « 100 » et une image de  Louis Chevrolet viennent garnir les montants B, le centre des jantes ainsi que le volant.

Comme il est de rigueur depuis quelques années, c'est Barrett-Jackson qui s’est occupée de vendre le premier modèle de la série le 9 avril, une Corvette Z06, au profit d'une association caritative (la « Austin Hatecher Foundation for Pediatric Cancer »). Chevrolet n’a pas encore annoncé de prix pour ces éditions spéciales. L’annonce sera faite à quelques semaines de la mise en marché prévu pour le début de l’été.

Source : GM

Fiat détient 30% de Chrysler

Fiat qui possède déjà 25% des actifs de Chrysler compte rembourser les 7 milliards de dollars de dette qu'il doit aux gouvernements américain et canadien en juin, laissant le champ libre à une prise en charge de 30% de la compagnie.

Le troisième constructeur automobile américain, contrôlé par Fiat depuis son renflouement en 2009, est dans l'obligation de rembourser les fonds qui lui ont été prêtés avant que le consortium Italien puisse en devenir propriétaire. Le patron du groupe, le PDG Sergio Marchionne avait déclaré le mois dernier vouloir porter sa participation dans Chrysler à 51% cette année mais a laissé entendre que la cotation en bourse de la société n'interviendrait pas avant 2012.

L'étape suivante, qui permettra à l'italien de posséder 35% de Chrysler, ne pourra être franchie qu'au quatrième trimestre de cette année, a répété Sergio Marchionne. Pour franchir cette étape, toujours sans versé d’argent, Chrysler devra atteindre son objectif de deux milliards de dollars de bénéfice d'exploitation cette année. Pour passer de 35% à 51%, Sergio Marchionne a dit que Fiat pourra utiliser sa trésorerie pour régler la note . Il se dit confiant car Fiat a rempli toutes ces promesses depuis la reprise en main de Chrysler.

Source : Chrysler

Des véhicules au gaz naturel chez Chrysler en 2017

Chrysler introduira d’ici à 2017 des véhicules roulant  au gaz naturel, mieux connu sous le nom de GNV.. Le constructeur s’appuiera sur la technologie de Fiat, qui propose des moteurs fonctionnant au gaz naturel en Europe.

L’an dernier, le patron de Fiat, Sergio Marchionne,, estimait que les véhicules GNV représentaient une plus grande opportunité pour réduire les émissions de CO2  que la voiture électrique dans le contexte du marché américain de l’automobile. Selon Marchionne, les moteurs au gaz naturel proposent une meilleure voie pour réduire les émissions de CO2 car ils sont moins chers que les autres technologies, l’électrique en tête.

Fiat qui est maintenant actionnaire à 30%, compte augmenter cette participation à 51% d’ici le début de 2012. C’est à ce moment que la firme Italienne va accélérer le pas pour pousser un peu plus les véhicules au gaz naturel. Fiat possède en ce moment plusieurs modèles qui roulent au gaz naturel en Europe et exporterait cette technologie qui contribuerait à diminuer les émissions polluantes de la flotte de véhicules chez Chrysler. Il est trop tôt pour savoir quels modèles de voitures seront visés, mais le gaz naturel s’adapte à tous les moteurs et les économies deviennent encore plus importantes sur les gros moteurs. C’est dans cep optique que les responsables de la division Ram se sont montrés particulièrement intéressés.

General Motors offre en ce moment des véhicules comme le Chevrolet Express fonctionnant au gaz naturel, mais ces véhicules sont disponibles uniquement pour les flottes commerciales.

Source : Chrysler

Saab au bord de la faillite, encore une fois

Nous soulignions la semaine dernière la santé fragile de Saab. Les choses empirent et la firme Suédoise à été contrainte d'arrêter complètement les chaînes de production pour tenter de trouver une solution à son manque de liquidité.

L'ancien associé de la firme, Vladimir Antonov, avait affirmé voilà quelques semaines que Saab était au bord de la faillite, cela se confirme de jour en jour. En manque flagrant de liquidités, Saab ne peut faire face à ses échéances et en ne payant pas ses fournisseurs, le constructeur s'expose à des interruptions de livraison de plus en plus fréquentes, les sous-traitants réclamant d'être payés avant d'envoyer les pièces à l'usine.

En conséquence et pour s'assurer que les chaînes tourneront de façon durable, ces interruptions causant des problèmes techniques sur les machines, les responsables ont décidé de tout arrêter jusqu'à nouvel ordre. Un nouvel ordre qui impose que Saab puisse honorer les factures qu'on estime déjà à plusieurs dizaines de millions de dollars. Les analystes financiers émettent les plus grands doutes sur la capacité du constructeur à se sortir de cette impasse, un prêt d'argent du gouvernement suédois étant lié au respect des objectifs financiers, ce qui n'est évidemment pas le cas.

Victor Muller tente désormais d'obtenir de l'Etat suédois, le droit de faire entrer Vladimir Antonov au capital de la firme à hauteur de 30%.

Source : Autoblog

Une MINI à la sauce Rolls

Il y a fort longtemps que MINI  a trouvé le secret de la personnalisation des véhicules. C’est d’ailleurs un des aspects qui fait son succès. Pour le salon de Shanghai, la firme Allemande prépare une MINI baptisé inspired by Goodwood, un festival automobile légendaire en Angleterre. C’est Rolls-Royce qui s’est chargée de la transformation

Aston-Martin n’est plus donc la seule à tirer vers le haut un produit d’abord destiné aux masses. La petite Cygnet qui n’est rien d’autre qu’une Toyota IQ ennobli aura de la compétition avec la MINI inspired by Goodwood qui pourrait devenir la parfaite voiture de majordome. La réalisation de la voiture est l’œuvre d’Alex Sheppard, designer intérieur chez Rolls-Royce. Bien que née de sang bleu, cette Mini reste une Mini : aucun logo ou inscription Rolls-Royce n’apparaît sur la carrosserie.

Cette Mini limitée à 1.000 exemplaires arbore donc un intérieur tapissé de cuir Corn Silk, une teinte exclusive à Rolls-Royce. Il en est de même pour les incrustations en noyer ou en bois laqué piano. Quant à la carrosserie, elle peut revêtir une teinte Diamond Black métallisée développée par Rolls-Royce ou, plus simplement, le Reef Blue qui fait partie du programme de personnalisation Mini. Outre ces spécificités décoratives, la Mini Inspired by Goodwood adopte un savant mélange pour sa carrosserie. Mécaniquement, elle emprunte le moteur de la Cooper S, mais jette aux oubliettes la prise d’air du capot, trop agressive. À la place, elle adopte le capot bombé de la Cooper D. Par contre, les boucliers avant et arrière, ainsi que la double sortie d’échappement, sont bien repris de la Copper S.

L’équipement se montrera à la hauteur des exigences de la clientèle, avec les phares au xénon directionnels, le système hifi Harman-Kardon, la climatisation automatique ou encore le radar de recul. La commercialisation interviendra au printemps 2012, on ne sait pas si elle sera au Canada, ni à quel prix

Source : MINI

Une Ferrari à plus de 700 chevaux

Pendant que la firme de Maranello présentait la nouvelle FF aux journalistes, les motoristes de la firme préparait déjà un autre modèle en coulisse. La remplaçante de la 599 qui aura droit selon autocar et Piston Heads, deux sites britanniques, à un moteur de plus de 700 chevaux.

Ce moteur n’est pas étranger aux derniers développements de la compagnie qui a introduit avec la FF son premier moteur V12 à injection directe. Fort de 651 chevaux, cette mécanique va simplement être poussée plus haut dans les régimes et affiné pour en sortir encore plus de puissance. Dans la gamme actuelle du Cheval cabré, la 599 GTB Fiorano positionnée entre la 458 Italia et la 612 Scaglietti peut s'enorgueillir d'un V12 6.0 de 620 ch. Une puissance qui grimpe à 670 ch pour la très exclusive 599 XX dont tous les exemplaires ont déjà tous trouvé preneur.

Afin de rester dans la course face à la toute nouvelle Lamborghini Aventador et ses 700 ch, les ingénieurs de la firme de Maranello chercheraient donc à gagner trente canassons supplémentaires par rapport à la 599 GTO. Ce nouveau super sport devrait arriver l’an prochain.

Source : Autocar

Renesas : un nom à retenir

Cette compagnie n’est pas connue du grand public. Il s’agit en fait d’un consotium entre 3 géants de l’électronique japonaise, NEC, Hitachi et Mitsubishi electric.

Cette compagnie est un des maillons les plus importants de l’industrie automobile mondiale. L’entreprise contrôle 42% du marché mondial des microcontrôleurs et on trouve des puces Renesas dans l’écrasante majorité des voitures les plus vendues au monde.  Le problème, c’est que la principale usine de Renesas, située au Japon, dans la préfecture d’Ibaraki, a été gravement endommagée par le tremblement de terre du 11 mars, et l’entreprise travaille frénétiquement pour redémarrer la production le plus rapidement possible.

Les stocks de puces existants ne dureront que jusqu’à fin mai, et après cette date, l’industrie automobile, partout sur la planète, devra faire preuve d’imagination ou arrêter les chaînes. Plusieurs constructeurs ont dépêché chez Renesas des spécialistes et de l’aide pour accélérer le retour en ligne de l’usine qui, pourrait dans les meilleurs délais redémarrer partiellement en juin. Ce qui laisse un trou d’un mois. Une situation préoccupante, spécialement pour les constructeurs japonais, qui ont subi des dégâts considérables dans leurs propres usines et une perte de production estimée a 500.000 voitures pour l’instant. La situation continue d’être incertaine : outre le problème à venir de pénurie de microcontrôleurs, les Japonais vont devoir faire face à une pénurie électrique dans le courant de l’été estimée à rien moins que 25% et devront limiter leur consommation d’autant, sans parler de la production. L’industrie automobile en a encore pour de longs mois à se remettre.

Source : Bloomberg

L’Audi Q3, en vedette à Shanghai

On ne chôme pas chez Audi, Après l’annonce d’un future R8 GT décapotable, la compagnie travaille sur une foule de modèle dont la Q6, la Q1, une nouvelle A3, la division e-tron et pour le salon de Shanghai, en Chine, la petite Q3 qui après le Chine ira en Europe et chez-nous

La marque aux anneaux utilise une formule qui a déjà fait le succès de la Q7 et de la Q5, mais en format plus compact. Ce Q3 se présente comme un petit 4x4 haut de gamme, concurrent du BMW X1 et du futur Range Rover Evoque. Au sein du groupe Volkswagen, le Q3 est au Volkswagen Tiguan, ce que l'A3 est à la Golf, une interprétation luxueuse exploitant une même base technique. Le style s'inspire étroitement de celui du Q5.  Il mesure 4,39 m de long, le volume du coffre ressort à 460 l.

Le lancement en Europe est programmé pour l'automne prochain. Pas encore de moment précis pour le Canada. Le moteur proposé sera le même que le Volkswagen Tiguan, le 2 litres TFSI turbo de 211 chevaux avec transmission intégrale quattro et la boîte double embrayage S tronic à 7 rapports.  L’Europe profitera d’une version Diesel et même d’une version d’entrée de gamme deux roues motrices.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires