Le lecteur CD a-t-il encore un avenir ?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un sujet un peu plus léger mais plus important qu’il n’en a l’air. C’est au détour de l’essai routier d’un produit allemand que cette question m’est venue à l’esprit. Avec l’omniprésence des iPhone, iPod et lecteur de MP3, l’achat de musique en ligne et la capacité impressionnante de mémoire qui peut enregistrer des milliers de pièces musicale, l’avenir du CD semble incertain. Regardons un peu ce qui s’est passé avec les lecteurs de cassettes qui étaient encore de toutes les voitures il y a moins de 10 ans. Ils ont été remplacés par des lecteurs de CD plus compacts et qui procurent une qualité sonore de loin supérieure… Maintenant, c’est la musique numérique qui domine. On le voit dans les ventes de CD qui ont chuté de plus de 30 % depuis 2007, alors que le téléchargement de pièces musicales sur Internet a augmenté de 73 % au cours de la même période. Près de 50 % des Canadiens qui écoutent de la musique l’ont téléchargé à partit d’Internet.

Période de transition

Même si la tendance lourde penche du côté de la musique numérique, les constructeurs ne sont pas encore prêts à faire le saut. En posant des questions aux constructeurs, la même réponse refait surface. Ce ne sont pas tous les automobilistes qui possèdent un iPod ou un lecteur de MP3, mais presque tout le monde possède des disques compacts. C’est la même approche qu’on a observée à l’époque des lecteurs de cassettes. Mon Audi A4 2005 possédait un lecteur de cassettes que je n’ai pratiquement jamais utilisé. Par contre, un ami a acheté le même modèle parce qu’il offrait un lecteur de cassettes. Les connexions USB viennent maintenant dans la majorité des modèles comme un complément au lecteur de CD, mais ne le remplacent pas.

Une technologie qui demande encore des améliorations

 

Certains constructeurs, comme Lexus, soulignent que la qualité sonore est une priorité absolue. Avec des fournisseurs comme Nakamishi et, plus récemment, Mark Levinson, la division haut de gamme de Toyota mise sur la chaîne audio pour attirer une partie de sa clientèle. Les ingénieurs de la marque rappellent que la musique sous forme de fichier MP3 est compressée, et que la qualité sonore est moins bonne que celle d’un CD. Lexus n’a pas l’intention d’investir dans des chaînes audio performantes pour faire jouer un fichier de moins bonne qualité. Ces remarques de Lexus sont aussi vraies chez Audi qui offre des composants audio harmon/kardon en option. Le fabricant admet que le retrait se fera de manière progressive, mais il faudra trouver le moyen de faire mieux avec la qualité sonore des enregistrements MP3. Toutefois, ces remarques au sujet de la qualité sonore des fichiers MP3 s’appliquent uniquement aux marques de prestige. La jeune génération, qui n’a même pas connu les disques compacts, se demande bien pourquoi les voitures en sont encore équipées. C’est pourquoi plusieurs autres constructeurs, qui proposent des modèles visant une clientèle plus jeune, passeront bientôt uniquement en mode MP3.

Les fabricants de chaînes audio ont déjà des suggestions.

Si le marché des équipements d’origine hésite encore à faire le saut dans l’ère de l’après-CD, le marché des fabricants d’après marché, lui, est déjà passé à l’acte. Les avantages des ensembles audio basés sur le MP3 sont multiples : la capacité de stockage d’une clé USB est plus importante, et l’absence du mécanisme du lecteur CD permet d’améliorer la fiabilité du produit et, surtout, de baisser le prix de vente, un argument de poids pour une clientèle plus jeune qui a moins d’argent à investir dans une chaîne audio. Selon les différents fabricants de composants audio, le marché de remplacement écoule 70 % de son matériel en mode MP3.

En ce moment des entreprises comme LG préparent une nouvelle génération d’autoradios qui permettent d’écouter de la musique en ligne grâce à une connexion Internet. Une innovation qui risque de faire plonger un peu plus les ventes de CD…

Les CD sont, à moyen terme, voués au même avenir que les cassettes à 8 pistes et les cassettes compactes. Et dans 20 ans, il y aura peut-être une autre chronique pour parler de la mort annoncée des fichiers MP3.

 

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires