Revue de presse du 30 mai

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Règlementation plus sévère pour les jeunes au volant

La nouvelle est passée sous silence cette semaine, mais la SAAQ et le gouvernement du Québec s’apprêtent à instaurer de nouvelles mesures concernant l'accès graduel à la conduite pour les conducteurs âgé de moins de 25 ans.

Cette nouvelle réglementation entre en vigueur le 19 juin prochain. Les mesures visent à compléter un nouveau modèle d'accès graduel à la conduite. À partir de cette date, les conducteurs âgés de moins de 25 ans auront moins de points d'inaptitude à leur dossier et devront passer par une « phase intermédiaire » déterminée par leur âge avant de pouvoir compter sur 15 points.

                            Avant 19 juin        après 19 juin

Permis d'apprenti conducteur et permis probatoire         4 points         4points

Permis de conduire, titulaire âgé de moins de 23 ans     15 points         8 points

Permis de conduire titulaire âgé de 23 et 24 ans         15 points         12 points

Permis de conduire, titulaire âgé de 25 ans ou plus         15 points         15 points

Nouveau calcul de sanction pour tous les conducteurs

À partir du 19 juin 2011, tout conducteur qui accumule un nombre de points d'inaptitude égal ou supérieur au nombre prévu à son régime voit son permis de conduire annulé (révoqué). Ainsi, il perd son droit de conduire pour une durée de 3, 6 ou 12 mois.

Pour obtenir un nouveau permis au terme de la sanction, il devra prendre rendez-vous dans l'un de ses centres de services* de la SAAQ, réussir un examen théorique et payer les coûts de l'examen et du permis.

Vol d’informations chez Honda Canada

Honda Canada a annoncé que les informations personnelles de 283 000 de ses clients Honda et Acura ont été volées à partir de ses sites Internet.

Jerry Chenkin, vice-président directeur d'Honda Canada, a confirmé que les noms et adresses des propriétaires ainsi que les informations sur les véhicules ont été volés à partir des comptes des sites Internet myHonda et myAcura.

Honda se veut toutefois rassurante quant aux risques de fraude ou de vol d'identité. « Les renseignements ne contenaient aucune des données qui sont habituellement utilisées dans le but de commettre un vol d'identité ou un acte frauduleux, c'est-à-dire les dates d'anniversaire, numéros de téléphone, adresses courriel, numéros de cartes de crédit et de comptes bancaires, de permis de conduire ou d'assurance sociale, ou les montants du financement ou des versements auprès de [Honda] », peut-on lire sur le site officiel de Honda Canada.

Comme à l’habitude dans un cas de fraude, Honda demande à ses clients d'être prudents s'ils reçoivent des promotions d'autres compagnies faisant allusion au fait qu'ils sont propriétaires de véhicules Honda. Les corps policiers ont été informés des faits et une enquête a été ouverte.

20% des conducteurs américains sont inaptes à conduire

Je suis certains que, comme moi, vous vivez la chose tous les jours : vous avez l’impression de suivre le dernier des imbéciles qui a décidé de montrer toute son incompétence juste devant votre voiture.

Une étude menée par GMAC Insurance aux Etats-Unis vient de démontrer que 20% des conducteurs sont inaptes à conduire un véhicule. Ce qui veut dire que 40 millions d'automobilistes américains n'ont pas acquis les connaissances de conduite de base. Ce sont ces mêmes personnes qui  ne respectent pas la signalisation et font parfois de dangereuses manœuvres. Dans un questionnaire soumis aux participants, 85% des répondants ne réagissent pas correctement en présence d'un feu jaune et 25% ne connaissent pas les distances jugées sécuritaires lorsqu’on suit un véhicule.

Les résultats de l’examen ont aussi démontré que les hommes  ont obtenu un taux de réussite de 80% pour le test du code de la route alors que les femmes ont récolté une note de 74%. Contrairement à la croyance populaire, les personnes âgées ont réussi l'épreuve dans une proportion de 75%.

Deux Porsche Boxster électriques verront peut-être le jour

Porsche avait annoncé l'été dernier la mise en chantier de trois prototypes de Boxster électriques. La firme de Zuffenhausen a profité du Challenge Bibendum qui s'est déroulé à Berlin le week-end dernier pour montrer ses modèles expérimentaux.

Le Challenge Bibendum est un rendez-vous annuel qui se veut le haut lieu des derniers développements technologiques en matière de voitures à énergies alternatives. Porsche a développé deux versions de Boxster E, avec un ou deux moteurs. Dans les deux cas, les batteries lithium-ion phosphate, capables de stocker 29 kWh, sont situées en lieu et place du six cylindres à plat. Le groupe de batteries de 341 kg reprend les points d'attache du moteur à essence, donc pas de modifications au châssis et sécurité structurelle intacte. Cette Boxster E accuse un poids de  1.600 kg, soit 235 kg de plus qu'un Boxster essence avec boîte PDK.  Cette version à deux moteurs offre l’équivalent de 241 chevaux et 398 livres-pieds de couples. Elle accélère de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes et est limitée à une vitesse de pointe de 200 km/h.

La version à un seul moteur (90 kW soit 122 ch) développe des performances plus limitées : vitesse de pointe de 150 km/h et accélération de 0 à 100 km/h en 9,8 s. Pour l'instant, Porsche n'a pas annoncé de date de commercialisation pour ces modèles. Une condition sine qua none à la poursuite du projet était que ces sportives électriques se montrent aussi plaisantes à conduire que les modèles à essence. Aux dires de Porsche, le but serait atteint. Nous devrions donc voir arriver des électriques dans la gamme Porsche dans un avenir pas trop lointain.

Une BMW 328 d’époque, à la sauce moderne

Pour célébrer dignement les 75 ans de son modèle 328, BMW a revisité les années 30 avec des techniques de fabrication. Résultat, une superbe voiture de sport qui a été présenté au public de l’exposition de Villa D’Este, en Italie.

Cette version 2011 demeure fidèle au modèle original. BMW a tenté de démontrer comment ce style d’époque se traduit en utilisant des techniques de fabrication moderne. La 328 Hommage ne pèse que 780 kg, grâce à l'utilisation de plastique renforcé par de la fibre en carbone (CFRP). Il s'agit de ce matériau que la marque utilise sur la M3, la M6 et qu'elle utilisera sur la future i3 électrique.

Le style n'est pas oublié pour autant avec du cuir fin et de l'aluminium poli, qui viennent compléter la fibre de carbone dans l'habitacle.Le parti pris a été de faire une voiture résolument sportive. Car, la 328 d'origine n'a pas été présentée pour la première fois dans un salon, mais dans le cadre d'une course. Elle reprend d'ailleurs des codes issus de la compétition, avec ses lignes athlétiques, de larges prises d'air, de gros phares ronds, des roues perforées en alliage léger, l'absence de portières ou encore un pare-brise asymétrique avec un évidement de l'air au milieu.

Mais, il y a aussi des technologies plus modernes, comme par exemple le tableau de bord moderne et l'intégration de deux iPhones, qui sont insérés dans un support en aluminium.

Michelin veut fabriquer un pneu increvable

Le géant du pneu français s’est donné trois ans pour concevoir un pneu qui va se réparer seul en cas de crevaison. Équipé d'une peau collée à l'intérieur du pneu et qui va boucher les trous en cas de crevaison, ce système sera efficace dans 98% des crevaisons.

Le principe est simple, en cas de perforations inférieures à 6 millimètres de diamètre, qui représentent «98% des trous», la peau va obturée le trou et la voiture va poursuivre sa route. Ce pneu pourrait être commercialisé dans un délai «de l'ordre de 2014, selon Michelin. Son prix n'est pas encore connu.

Selon les statistiques, un conducteur nord américain est victime d’une crevaison en moyenne tous les 70 000 à 100 000 kilomètres, soit tous les sept à dix ans, tandis qu'en Chine ou en Inde, ceci se produit tous les 5000 à 6000 km, soit deux fois par an en moyenne. Michelin a déjà vendu des pneus, notamment sous la marque Kleber, qui contenaient de la colle pour réparer les crevaisons. Mais ce système créait des vibrations dans le pneu et a été abandonné.

Une SLS AMG sans le toit

Ceux qui attendaient l’été pour se faire plaisir au volant seront heureux d’apprendre qu’une autre compagnie automobile se fera un plaisir de vous arracher plus de 200 000 $ de votre compte en banque.

Mercedes-Benz a dévoilé officiellement son SLS décapotable. Le SLS AMG Roadster reprend la motorisation V8 6,3 litres de 571 chevaux du coupé à portes papillons. Cette motorisation est associée à la une boite sept rapports. En terme de performances, le Roadster est annoncé à 317 km/h en vitesse de pointe alors que le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,8 secondes.

Ceux qui craignent, comme c’est souvent le cas, une prise poids incontrôlé seront heureux d’apprendre que celle-ci est limitée à 40 kg, pour un total de 1 660 kg. Quant au coffre, sa capacité est quasiment égale à celle du coupé, capote en place, soit 173 litres (au lieu de 176 litres pour le coupé). La capote se replie en onze secondes, l’opération peut être effectuée en roulant jusqu’à 50 km/h.

En Allemagne, la SLS AMG Roadster sera disponible à la commande en juin, alors que sa commercialisation sera effective à l’automne, au tarif de 195 160 euros. Pas de tarif canadien encore.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires