Revus de presse du 22 juillet

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jeep peut transformer votre Wrangler en camionnette

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis que Jeep nous avait présenté son concept Gladiator, au Salon de l’auto de Détroit en 2005. Jeep avait évoqué la possibilité d’une mise en marché du modèle, qui n’a jamais vu le jour

Avec la crise financière qui a suivi, le projet est tout simplement demeuré lettre morte. Mais voilà que Jeep propose une approche différente à un nouveau modèle, celui de construire sa propre camionnette à partir d’un ensemble de modifications. Baptisé JK-8, cet ensemble fait de votre Jeep une camionnette. Le groupe d’ensembles est offert chez votre concessionnaire Jeep et comprend : une caisse en acier avec ses contours intérieurs et extérieurs, un toit rigide et des cloisons en fibre de verre et des rallonges pour l’arceau. Tout cet équipement est livré dans une boîte en bois.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez vous tapez le travail vous-mêmes ou le faire installé chez le concessionnaire. Le coût pour cet ensemble est fixé à 5 499$ US dollars, plus les frais d’installation qu’il faut négocier en surplus. Voilà une manière originale de personnaliser son Jeep.

SSC Tuatara : 1350 chevaux et 442 km/h

La course au record du monde de vitesse sur route pour une voiture de production est à nouveau relancée. La première génération de Bugatti Veyron avait remporté le combat avant que l’entreprise américaine SSC viennent lui ravir le titre.

Toutefois,  Bugatti était revenu à l’assaut avec la Veyron Super Sport de 1200 chevaux (200 de plus que la Veyron 16.4) Sur le circuit privé de Volkswagen, cette Veyron avait à nouveau repris le titre de voiture de production la plus rapide au monde à 431,072 km/h, un record qui tient toujours. Mais voilà que SSC veut reprendre le record. IL a donc présenté l’an dernier la SSC Ultimate Aero II. Cette voiture vient d’être rebaptisée la Tuatara en l’honneur d’un reptile de Nouvelle-Zélande qui a le taux de régénérescence cellulaire le plus rapide au monde.

Mécanique, la Tuatara est dotée d’un moteur de 7.0 litres V8 avec de 2 turbos qui crache environ 1.350 chevaux via une transmission à triple embrayage et une boîte 7 vitesses (automatique ou manuelle).

Vitesse de pointe annoncée : 442 km/h. Soit supérieure au record de la Bugatti Veyron Super Sport ayant remporté le titre de voiture de série la plus rapide du monde avec 431,072 km/h homologués par le Guinness des Records. On ne sait pas où et quand la SSC Tuatara tentera le diable, mais la barrière des 440 km/h sera sans nul doute passée.

Son auteur est un certain Jason Castriota, désormais chargé des lignes des nouvelles Saab et a dessiné la belle Lancia Stratos revival. Si l'aérodynamique a taillé la Tuatara, sa beauté n'en est pas touchée et elle supplante sa devancière Ultimate Aero sur ce point. L'arrière est tout simplement spectaculaire, les deux pots centraux venant souligner une poupe surmontée des ailettes.

La Chine inaugure le plus long pont au monde

La Chine mobile un très grande partie de tous les travaux routiers de la planète depuis déjà plusieurs années. Elle accumule aussi les records de toutes sortes. La Chine a inauguré la semaine dernière le plus long pont de la planète.

La Chine, maintenant deuxième puissance mondiale derrière les Etats-Unis lui a ravi le titre du plus long pont au monde. Avec ce nouveau record, le pont de la baie de Qingdao dans la province du Shandong est une petite victoire sur l’Amérique car il bat de 3,978 kilomètres l’ancien «Lake Pontchartrain Causeway» composé de deux ponts parallèles établit dans le sud de la Louisiane. Le Qinqdao Haiwan Bridge en chiffres c’est : 42,4 kilomètres, 35 mètres de large, 4 années de travaux, 1,4 milliards de dollars, , 10 000 ouvriers, 450 000 tonnes d’acier, 2 fois 3 voies et 5 000 piliers.

Il relie l’île de Huang dao à la ville de Qingdao dans la baie de Jiaozhou et une « rallonge » a également été ajoutée pour desservir Qingdao Island et son aéroport. Les responsables chinois prévoient un gain de temps considérable pour la population car il leur ferait économiser 30 kilomètres pour rejoindre ces deux villes. Un trafic de plus de 30 000 véhicules par jour est envisagé et une durée de vie d’environ un siècle. Souhaitons seulement qu’il feront l’entretien à un meilleur rythme que le Pont Champlain.

Des radars dans le sol

Les gouvernements et municipalités cherchent toujours de nouvelles méthodes pour ramasser plus d’argent. Nous vous annoncions la semaine dernière que les radars photo ont amassé plus de 20 millions de dollars en 21 mois. Voici qu’entreprise européenne présente un radar qui sera enfoui sous le bitume.

Cette nouvelle technologie a été présentée à Toulouse et donnerait une toute nouvelle signification au mot camouflage. Ai lieu du radar qui mesure votre vitesse, cette technique installe des capteurs fixés sous l'asphalte. Autrement dit, des radars invisibles pour les automobilistes. Ces nouveaux radars sont directement dérivés des équipements qui servent habituellement à contrôler le poids des semi-remorque sur les autoroutes.

Ces radars peuvent donc à la fois calculer le poids d'un véhicule en marche, mais aussi, et surtout calculer en temps réel la vitesse du dit véhicule. Reliés à des caméras, ces radars peuvent ainsi relever la plaque minéralogique du véhicule.

Actuellement, ces radars sont à l’essai en France. Chaque système complet de ce radar est évalué à 200 000 Euros. Mais imaginer combien peut rapporter un tel appareil qui se fond complètement dans le décor. J’espère qu’ils feront comme chez nous et annoncerons  la zone incluant ces nouveaux radars.

Bentley va construire un utilitaire

Il semble que les tabous tombent les uns après les autres dans le monde automobile. Les puristes qui criaient au sacrilège lorsque Porsche a présenté un camion au grand public doivent constater que c’est une grande réussite aujourd’hui. C’est sur cette base de Porsche Cayenne que Bentley va lancer son propre utilitaire.

Wolfgang Dürheimer, PDG de Bentley, a confirmé aux journalistes du magazine allemand Auto Motor und Sport que la marque anglaise avait bel et bien programmé un SUV concurrent de Land Rover et du Porsche Cayenne. Les ventes  prouvent depuis des années que le potentiel de ce segment des SUV de luxe ne se dément pas.  Bentley qui écoule la majorité de ses modèles aux Etats-Unis pourraient ainsi offrir à ses clients un VUS qui risque fort de plaire au public américain. Et comme, en Chine et en Europe, on ne boude toujours pas ce type de véhicule, le choix est vite fait, et ce d'autant plus que les renouvellements des Mulsanne et Continental intervenant quasiment au même moment, l'arrivée d'un SUV dans l'intervalle relancerait probablement les ventes.

Reste maintenant à savoir quelle plateforme va servir de géniteur pour cette future Bentley. Connaissant le taille notable des Bentley, le châssis de l’Audi Q7 serait probablement la solution la plus logique. Pas de date de commercialisation pour le moment.

Tata veut aussi fabriquer la maison la moins chères

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin. Ratan Tata qui a amené à l’inde la voiture la moins chère au monde transporte ce même principe pour l’élaboration d’une maison en kit pour offrit la maison la plus abordable au monde.

En 2009, le groupe indien Tata présentait la Nano, petite citadine à l’allure et au fonctionnement minimaliste, mais dont la qualité était de coûter moins de 3 000$ à l’achat.  La Nanon devait révolutionner le marché automobile du très bas prix, mais cela fut un échec en raison des délais de livraison interminables et des nombreux problèmes de sécurité reliés à la voiture y compris plusieurs moteurs qui ont pris feu.

Mais Tata qui connaît bien son pays sait que les Indiens n’ont pas de pouvoir d’achat et l’idée du très bas prix plaît à tout le monde. Tata a donc la mise en marché d’une maison en kit de 20m2 vendue à 720 dollars, soit 509,40 €. Cette maison qui se monte en une semaine devrait être lancée sur le marché indien d'ici 6 à 8 mois. La maison la moins chère du monde sera également proposée en une version de 30 m2 avec des options supplémentaires, comme des panneaux solaires ou une véranda.

Si cette maison est à l’Image de la voiture, souhaitons seulement que les vents soient faibles partout en Inde.

Une victime de la route sur quatre est attribuable à l’alcool

Malgré toutes les campagnes de sensibilisation, les barrages routiers et la prévention, l’alcool est encore responsable d’une mortalité sur quatre sur les routes. Au Québec seulement, on compte 13 victimes de la route au cours des deux derniers week-end, l’alcool est en cause dans quelques cas.

Il y a d’autres facteurs qui expliquent les accidents de la route : le comportement du conducteur, l'état du véhicule, de la route, mais aussi aux conditions de circulation. Toutefois, certains facteurs ont une dangerosité nettement plus élevée. C'est le cas de l'alcoolémie au volant, premier facteur de mortalité, qui est à l'origine de 26 % des décès.

La vitesse, trop souvent combinée à la conduite en état d'ébriété, est également une des principales causes des accidents mortels, même s'il est plus difficile de l'évaluer avec exactitude une fois l'accident survenu.  On le répète sans arrêt, respecter les limitations de vitesse permettrait de réduire de 18 % le nombre de tués sur les routes

Mais les comportements des automobilistes ne sont guère encourageants. D'après les dernières statistiques, plus d'un point de permis sur deux est retiré pour un excès de vitesse. Quant à l'alcool au volant, les comportements dans bien des cas s’améliorent, ce sont les récidivistes qui posent le plus de problèmes.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires