Un guerre sale pour vendre du pétrole

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On les traite de 'salauds'

Les conservateurs montent une campagne de salissage contre les pays musulmans producteurs de pétrole et d’autres pays que Stephen Harper n’aime pas.

C’est sous le prétexte de promouvoir le pétrole propre des sables bitumineux de l’Alberta qui est de plus en plus méprisé par les environnementalistes à travers le monde.

Le projet qui frise la xénophobie si pas le racisme,  est dirigé par un des plus habiles gars de coulisses du Parti conservateur, Alykhan Velshi, 27 ans, un avocat et jusqu’à récemment adjoint du ministre de l'Immigration, Jason Kenney.

Il a passé une bonne partie de sa vie à travailler au États-Unis avec les amis de George W. Bush.

Velshi qui n’a pas peur de dire ce qu’il pense, est  en charge, avec l’aide de son site-web  « ethicaloil.org »  de faire «la jobbe» aux pays musulmans et à certains autres pays producteurs de pétrole qui sont des concurrents du pétrole de l’Alberta.

Velshi vise ce qu’il appelle ouvertement  « le pétrole des salauds du monde. »

« À l'exception du Canada, la plupart d'entre eux sont les salauds du monde», dit-il. «Vous devez reconnaître cela lorsque vous achetez du pétrole.

Lors d’un entrevue avec le prestigieux quotidien « The Globe and Mail » il a fait une comparaison entre le pétrole « éthique » des sables bitumineux de l’Alberta - et celui des pays qu’il décrit comme des « dictatures » qui financent le terrorisme.

« Lorsque les réserves de pétrole ont été déposées à travers le monde, il est regrettable qu'elles étaient toutes donner aux salauds du monde » Velshi a dit. «À l'exception du Canada, la plupart d'entre eux sont des salauds.

Velshi est bien connu et grandement admiré à l’intérieur du Parti conservateur. C’est lui qui a préparé la grande stratégie du parti pour aller  chercher le vote de plusieurs communautés ethniques aux élections du 2 mai.

La stratégie a valu de cinq à huit sièges aux conservateurs et Velshi est devenu quelque chose d’un héros pour bien des organisateurs.

Il était jusqu’à tout récemment le directeur des communications et des affaires parlementaire du ministre Kenney.

Velshi a dit au journaliste du Globe que le pétrole brut en provenance de Venezuela, l'Arabie saoudite et l'Iran graisse les rouages des « dictatures » qui finance le « terrorisme » qui mène «aux femmes lapidées à mort. »

Il dit n’avoir aucune honte d’accepter l'argent des compagnies pétrolières canadiennes pour financer sa campagne qui semble jusqu’ à maintenant avoir l’appui du gouvernement Harper.

Son ancien patron, le ministre Kenney, ne s’est pas encore prononcé sur les mérites de la campagne de Velshi.

Kenney est souvent en tournée au tour du monde, ou il visite souvent des pays musulmans ou de pays producteurs de pétrole.

Il reste à voir ce que les hôtes de Kenney diront des propos de son ancien adjoint et de sa campagne contre le pétrole sale des « salauds. » 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires