Le calvaire des chevaux en Argentine

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Je vous mets en garde. Cœurs sensibles, abstenez-vous de visionner cette vidéo, mais ayez le courage de lire ce qui suit.

En Argentine, des chevaux sont élevés, et même volés, pour en faire de la viande à consommer par les Belges. Même si je suis contre l’hippophagie, je peux vivre avec le fait que certains élèvent des chevaux pour la consommation humaine. Or je suis outrée, choquée et vraiment pas fière d’être de la race des humains quand je constate que des hommes prennent un malin plaisir à battre, à torturer et à faire souffrir ces pauvres bêtes sans défense qui sont à mes yeux les plus belles créatures de la terre.

C’est la première fois que je crie haut et fort sur la place publique que ces hommes méritent la peine capitale. Ils commettent des gestes gratuits pour le trip du pouvoir sur l’animal. Ils ne se contentent pas de faire boucherie : ils jouissent de les faire souffrir avant de faire boucherie!

Je veux savoir quel sort vous réserveriez aux individus qui massacrent par plaisir et font souffrir ces amis équins que nous chérissons.

Voici le musée des horreurs pour ceux qui ont le cœur très solide. J’ai dû regarder la vidéo en quatre ou cinq fois sans jamais être certaine d’avoir tout vu! Je n’ai jamais vu de toute ma vie de pareilles barbaries au sein d’une même vidéo! http://www.youtube.com/watch?v=1vEN13SUbHs&feature=share

Si vous « googlez » Du cheval à l’assiette : l’Argentine, vous pourrez télécharger un fichier détaillé du rapport complet de l’enquête menée en Argentine en décembre 2010. Vous constaterez que les moyens proposés pour contrer ces atrocités ne sont pas une panacée.

La solution, selon moi, c’est de lutter contre l’hippophagie.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Johanne Archambault
    17 mars 2013 - 10:20

    Je suis outrée du massacre horrifiant que l'on peut faire à un animal de proie sensible démuni de défense et surtout si doux quand aimé. Je ne peux pas m'imaginer comment peut-on prendre un malin plaisir à voir souffrir ces pauvres chevaux. Que se passe-t-il dans la tête de ces hommes. Ils mériteraient de se faire castrer et pire encore se faire couper les organes de reproduction pour empêcher de reproduire une race d'hommes ainsi. Non, désolée!!! Impossible de ne pas souhaiter le malheur à ces cowboys mal famés. Ils méritent le même châtiment. Si jamais je gagnais la loterie, je m'empresserais de me rendre sur les lieux pour leur faire la même chose.