De gros profits pour les banques

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

des milliards pardessus des milliards

Le Premier ministre Stephen Harper est toujours en train de nous dire combien nos banques sont sécuritaires.

Surtout à comparer avec celles des États-Unis. Il a raison.

Mais il ne nous donne jamais les chiffres à l’appui.

Mais la loi oblige les banques à publier une liste de leurs revenus et profits.

Tenez-vous bien. Les chiffres viennent de sortir. Ils font peur.

En 2010 nos grandes banques canadiennes ont fait ensemble 21,5 milliards de dollars en profits.  C’était une bonne année pour eux – une augmentation de 32% sur le petit 14,3 milliards $ en profits qu’elles avaient enregistré en 2009.

La crise économique n’a pas avoir fait trop mal à nos banques.

Cinq des 11 sociétés canadiennes à faire la liste des plus grandes entreprises au monde étaient des banques canadiennes.  D’autres pays ont leur grandes multi nationales. Nous Canadiens, nous avons nos banques.

Des profits proviennent des revenus. Là aussi nos banques sont riches en revenus.

La RBC avec des revenus de 34,7 milliards $ s’est classée 262e au monde. Félicitations. Nous sommes heureux de vous avoir aidé avec nos économies.

La TD Canada Trust s’est classée 393e au monde avec des revenus de  24,4 milliards $. Définitivement une belle grosse « trust » pour tout le monde.

La Banque Scotia  a fini en 425e place avec 22,9 milliards $ en revenus. Pas des pinnottes.

Les banques n’ont toujours pas repayé tous les octrois que Harper leur avait prêtés pour les aider durant la crise économique de 2008 et 2009.

Mais il n’y a pas de presse.

Après tout, le déficit budgétaire de Harper cette année n’est que de 34 milliards $.  C’est quoi ça, un petit déficit comme ça, lorsque nos banques ont des profits bancaires pareils pour nous réjouir?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires