La sécurité coûte cher au parlement

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les politiciens ont peur

Les coûts de la GRC sur la colline du Parlement ont doublé depuis deux ans.

C’était 3,6 millions $  en 2009-2010,

C’est maintenant 6,3 millions $ en 2010-2011,

On s’attend que les coûts doublent encore d’ici cinq ans.

C’est à cause des menaces répétées d’Al-Qaeda qui nous sont venus de la police de Toronto l’année dernière et des Américains depuis quelques années.

La deuxième raison, moins sérieuse, est la peur chez les politiciens que certains groupes pro-environnement envahissent le parlement tel que ceux qui ont encerclé de la Maison Blanche à Washington la semaine dernière pour manifester contre le pipeline XL entre l’Alberta et Houston au Texas.

Le gouvernement Harper craint de plus en plus à la possibilité de protestations importantes contre ses compagnies pétrolières canadiennes.

Au mois de décembre 2009, il y avait 16 manifestants de Greenpeace qui ont franchi le toit de l'édifice de l'Ouest pour afficer une immense banderole qui attirait l’attention à l’environnement.

Le tout s’est passé sans que ni la police de la ville, la GRC qui est responsable pour les alentours du parlement, ni le service de sécurité qui s’occupe de l’intérieur des édifices, soient le moindrement au courant.

Stephen Harper et ses ministres ont très peur d’une attaque contre eux.

Il a des clôtures de fer partout autour du parlement, plus des gardiens aux portes, des patrouilles dans les corridors, et la GRC armée qui fait le tour des édifices à l’extérieur. L’autre jour il y avait 10 chars patrouille de la GRC sur les lieux.

La police questionne de plus en plus les visiteurs, souvent  à répétition. Ils sont tous fouillé électroniquement, comme aux aéroports.

Il y a maintenant des caméras installées ici et là et  bien dissimulées dans les édifices.

La police a des postes de tir pour abriter les francs-tireurs dans le haut des grandes tours des édifices du parlement. Les postes pourraient être occupés dans quelques instants, advenant une nécessité.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires