Le courannt passe chez Ford

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si l’avenir semble définitivement prendre un tournant électrique dans le monde de l’automobile, Ford sera en tête du peloton d’ici l’an prochain quand elle offrira une gamme complète de véhicules à motorisation partiellement ou totalement électrique.

Passage obligé ou réelle avancée vers une mobilité de demain ? Ce sont les percées technologiques et le prix qui feront pencher la balance d’un côté ou de l’autre.

Le C Max qui s’en va à la chasse à la Prius

Vendu à plus de 100 000 exemplaires dans sa version à essence en Europe, le Ford C Max, basé sur le châssis de la Focus, débarquera au Canada l’an prochain en versions hybride et hybride rechargeable. Pourquoi ne pas avoir inclus une version à essence qui aurait sans doute fait le bonheur de bien des automobilistes ? Chez Ford, on se contente de nous dire qu’il s’agit là d’une décision d’affaires. Le fabricant veut-il prendre position dans un créneau directement en lutte avec la nouvelle famille de Prius qui n’offre pas de modèles uniquement à essence ou craint-il, avec un C Max à essence, de faire ombrage au nouvel Escape qui arrivera lui aussi au début de l’an prochain. Quoi qu’il en soit, il y aura tout de même deux modèles de C Max sur le marché. Primo, le C Max Hybrid est l'association classique d'un moteur à explosion et d'un moteur électrique qui pourra faire avancer seul le véhicule jusqu'à 75 km/h. Secundo, le C Max Energi reprend le principe initié par General Motors pour la Chevrolet Volt. C'est une voiture électrique qui bénéficie d'un moteur à essence jouant un rôle de générateur pour assurer une autonomie combinée de 800 kilomètres. Les deux versions sont équipées d'un ensemble de batteries lithium-ion. L'application MyFord Mobile permettra, par exemple, d'obtenir de l’info sur le véhicule, de programmer la climatisation à distance et de suivre l'état de charge par l’entremise d’une application pour téléphone intelligent ou d’un site Web Ford sécurisé. Pour ce qui est du C Max Hybrid, Ford annonce une meilleure consommation de carburant que la Toyota Prius. De même, vous ne serez pas surpris d’apprendre que le C Max Energi annonce aussi un meilleur rendement que la Chevrolet Volt. Encore un peu trop tôt pour parler de prix qui seront annoncés un peu avant la date de commercialisation. Il faut préciser que Ford a développé toute la technologie hybride et électrogène de ses véhicules qui n’est plus basée sur une technologie Toyota. Et Ford ne s’arrêtera pas en si bon chemin. D’autres modèles de la famille seront également offerts en versions Hybrid et Energi dès l’an prochain.

Une Focus tout électrique

Après le Transit Connect, sur le marché depuis quelques mois, Ford introduira son deuxième véhicule tout électrique. La Ford Focus EV est une berline électrique alimentée par des batteries lithium-ion de 23 kilowattheures. Écologique et silencieux, son moteur fournit l’équivalent de 123 chevaux et atteint une vitesse de pointe de 135 km/h. Son autonomie est, par ailleurs, estimée à 160 kilomètres, ce qui nécessite une recharge de 3 à 4 heures dans une prise à 240 volts. Ce temps de charge est réduit de moitié par rapport à la concurrence en raison de la charge interne de la voiture deux fois plus puissante. Mais attention, ce temps de charge plus court n’est valable que dans une prise à 240 volts. Pour effectuer une recharge complète à 120 volts, il vous faudra, comme la LEAF ou l’i-MiEV, entre 16 et 18 heures.

Tarifs concurrentiels

La Ford Focus électrique est commercialisée à 41 995 $ pour le Canada. Si l’on tient compte du bonus écologique de 8 000 $du gouvernement du Québec offert en 2012, la voiture vous coûtera 33 995 $. La Nissan LEAF, qui débute à 38 995 $, se vend à 30 895 $ avec le bonus provincial et offre une autonomie comparable de 160 kilomètres et autant d’espace. La Mitsubishi i-MiEV est la moins coûteuse; elle offre une autonomie plus faible et un intérieur bon marché qui donne le vertige. Comme la concurrence, la Ford Focus électrique bénéficie de la récupération de l’énergie au freinage pour recharger la batterie. Elle est dotée de jantes de 17 pouces, d’une caméra de vision arrière, d’un démarrage sans clé et d’un système GPS à commande vocale. L’application Ford pour téléphones intelligents aide à la gestion des charges de la batterie à distance. Les acheteurs pourront recharger leur batterie à domicile grâce aux panneaux solaires Sunpower, offert en option à l’achat d’une Focus électrique.

Fabrication sous un même toit

Un mot en terminant sur le principe de fabrication. Tous les véhicules cités dans cet article sont fabriqués au MAP (Michigan Assembly Plan) à Wayne, au Michigan. La chaîne de montage fabrique les Focus à essence et électriques ainsi que les deux modèles de C Max. Et la belle idée dans tout cela, des stations ont été prévues pour adapter la chaîne de montage au modèle désiré. Par exemple, si une Focus électrique se présente sur la chaîne de montage, la station qui installe habituellement le moteur à essence installe au même endroit la batterie du véhicule en lieu et place du réservoir de carburant. Ford a revu l’architecture de la voiture, y compris les points de raccord, pour adapter les modèles hybrides et électriques. Ford est ainsi capable d’adapter la production en fonction de la demande aussi petite ou grande soit-elle sans avoir le besoin d’une usine dédié qui coûterait très cher.

-30-

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2012. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

a

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires