Un Super Bowl avec Super Ben

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dix livres de hamburgers et une tonne de plaisir

Il faisait froid. Très. Certains diraient qu’il faisait « frette ».

Sept amis. Trois d’un côté, trois de l’autre et un qui fera le quart-arrière pour les deux équipes.

Fin janvier. Dimanche avant-midi. On se prépare pour un super bowl dans la neige maskoutaine. Saint-Hyacinthe début 2000.

Les doigts gelés, on court, on attrape le ballon, certains, comme Ben, ont des mains. « Les gars j’ai des mains, passez moi le ballon », scande-t-il dans un caractéristique éclat de rire.

Pointage final, beaucoup de points à beaucoup de points.

Direction chez Ben, on va réchauffer nos mains et toutes ces parties de corps gelées. Mon ami aime les Eagles. Ils ne sont pas du Super Bowl, mais on retrouve des décorations de l’équipe de Philadelphie partout chez lui. Il aime aussi le cinéma. Il lance un film pour réchauffer l’ambiance, mais on a hâte que le match commence. On arrête le film et on prépare les boulettes pour les hamburgers.

Sept amis. Dix livres de steak haché.

Ben m’a toujours juré que ça avait senti la viande grillée pendant plus d’une semaine chez lui.

Il a déménagé depuis, mais je suis persuadé que si on retournait à son appartement, on retrouverait cette odeur de viande, mais aussi ces merveilleux souvenirs d’un Super Bowl passé entre amis.

Ben, comme tu dirais, on s’aime, mais on se néglige. J’aimerais ça remettre ça. Un Super Bowl, les familles qui ont changé, mais un match dans la neige, un film et une quinzaine de livres de steak haché cette fois. Faudrait pas en manquer.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires