Revue de presse du 6 février

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Moins de jeunes meurent sur les routes en 2011

Le nombre de jeunes de 16 à 19 ans qui sont décédés sur les routes du Québec a diminué de 41 pour cent en 2011 par rapport à 2010, passant de 44 à 26. Le nombre de décès a également diminué de 6 pour cent chez les 20 à 24 ans.

Dans l’ensemble le bilan routier au Québec s’améliore légèrement avec 324 décès au total en 2011 comparativement à 336 en 2010.

La Sûreté du Québec croit que la prévention accrue auprès des jeunes et la tenue d'opérations ciblées sont au nombre des facteurs qui ont contribué à l'amélioration générale du bilan routier.

Ceraines tranches d’âges ont toutefois vu leur bilan s’alourdir. C,est le cas notamment chez les 75 ans et plus. Le nombre de collisions mortelles est demeuré pratiquement inchangé à 295 (contre 297 en 2010), ce qui laisse croire que les véhicules impliqués dans ces collisions transportaient possiblement moins de passagers. Plusieurs autres facteurs peuvent aussi avoir influencé le bilan, comme un hiver plus clément par exemple.

Autre point positif, le nombre de collisions avec blessés graves a aussi connu une baisse significative, passant de 1040 en 2010, à 910 en 2011, soit un repli de 12,5 pour cent. À l'opposé, la Sûreté a constaté une augmentation de 10 pour cent du nombre de constats d'infraction émis pour conduite avec les facultés affaiblies, qui a atteint 8400. Une part de cette augmentation est cependant attribuable à la mise en oeuvre l'an dernier de nouvelles méthodes pour dépister la conduite avec les facultés affaiblies par la drogue.

Un autre point d'inquiétude se situe du côté du port de la ceinture alors que le nombre de contraventions émises pour avoir omis de porter la ceinture a augmenté de plus de huit pour cent.

Le marché américain de l’automobile reprend de la vigueur en janvier

Même si le mois de Janvier n’est pas indicateur de l’année qui se prépare, les ventes ont été bonne aussi chez nos voisins du sud, spécialement chez les constructeurs américains, à l’exception de GM.

Chrysler a accru de 44% ses ventes outre-Atlantique en janvier. Ford progresse de 7,4%. Mais GM fléchit de 6,1%. Chrysler est donc en pleine forme. Il est vrai que la firme d'Auburn Hills revient de loin. Ses ventes aux Etats-Unis ont encore progressé de 44 % en janvier à 101.149 véhicules ! Cette excellente performance contribue à éponger un déficit qui continue de s’accumuler pour les ventes de Fiat en Europe.

L'augmentation des volumes concerne les quatre marques du groupe (Dodge, Chrysler, Jeep et la division Ram). Sur l'ensemble de l'année 2011, les ventes de Chrysler sur son marché intérieur avaient fortement progressé (+ 26 %).

Ford a moins profité de la hausse générale des ventes outre-Atlantique. Néanmoins, le groupe à l'ovale bleu a quand même crû  de 7,4 %, à 136.710 en janvier sur le marché américain. Le F-150 demeure obstinément en tête des ventes... depuis 29 ans. Il représente 28% des ventes totales de Ford. GM a en revanche reculé (- 6,1 %, à 167.962). Ses quatre marques américaines (Chevrolet, GMC, Buick, Cadillac) ont fléchi. Le premier constructeur automobile mondial a notamment pâti d'une chute de 18 % des ventes de gros véhicules.

Les constructeurs japonais s'en sortent bien en janvier. Toyota est reparti à l'assaut (+7,5% à 124.540), tout comme Honda (+8,8% à 83.000). Nissan  poursuit son offensive (+10,4% à 79.300). Notons la belle performance de Volkswagen qui progresse de 40% à 36.560.

Le marché auto américain dans son ensemble reste bien orienté (+11,4%) le mois dernier. Les niveaux d'immatriculations de janvier préfigurent un marché de 14,2 millions de véhicules en rythme actualisé corrigé des variations saisonnières, au plus haut depuis mai 2008, selon le cabinet Autodata.

Mazda accuse des lourdes pertes

La firme automobile a perdu un près de 1,5 milliard de dollars au cours des 9 derniers mois. Indépendant depuis qu'il s'est séparé de Ford, le groupe est trop peu implanté industriellement hors de l'archipel.

L'industrie automobile japonaise ne triomphe pas de tous les obstacles. Si Toyota, Nissan, Honda, sont des "grands", implantés industriellement dans toutes les grandes zones géographiques du monde, Il existe des "petits" constructeurs qui ont la vie dure. Mazda est de ceux-là. La firme de Hiroshima, naguère contrôlée par Ford, a ainsi annoncé ce jeudi une grosse perte nette sur neuf mois de 112 milliards de yens (1,5 milliard ). Les ventes ont chuté sur neuf mois à  891.000 unités, en retrait de 6,9%.

Ce lourd déficit a contraint Mazda à revoir ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2011-2012. Il table désormais sur une perte nette de 100 milliards de yens (1, 4 milliard), cinq fois plus importante que ce qu'il escomptait jusqu'ici. Mazda prévoit aussi désormais un déficit d'exploitation de 40 milliards (600 millions), alors qu'il espérait  l'équilibre. Il vise 1,25 million de véhicules (-1,8%). Soit presque trois fois moins que PSA par exemple!

La firme est réputée pour la qualté-fiabilité de ses modèles ainsi que pour sa haute technologie. Mais elle pâtit d'une trop faible implantation industrielle hors du Japon. Mazda réalise la grande majorité de sa production dans l'archipel. Trop faible en Chine et aux États-Unis, Mazda ne produit ni en Russie, ni en Europe! Le constructeur se prend donc de plein fouet les taux de change du yen défavorables.

Fernando Alonso et Felipe Massa roulent en Jeep Grand Cherokee SRT8

Le métier de pilote de Formule est dangereux, cela est indéniable, mais il y a un cerain nombres d’avantages. Par exemple, celui de posséder plusieurs véhicules de promotions.

Les deux pilotes de Ferrari Fernando Alonso et Felipe Massa possèdent déjà une Ferrari 458, une Fiat Abarth 695 Tributo ferrari et une Maserati Gran Cabrio pour ne nommer que ceux-là. Maintenant que Fiat, propriétaire de Ferrari , est aussi à la tête de Chrysler, la liste des véhicules de promotion s’allongent. L’histoire ne raconte pas si ce sont les pilotes qui ont demandé un autre véhicule ou si c’est Ferrari qui leur a offert, mais Alonso et Massa qui font déjà la promotion de certains produits Chrysler vont maintenant avoir un Jeep Grand Cherokee SRT8 rouge Ferrari

Les véhicules ont été remis en main propre aux pilotes au circuit de Fiorano, chez Ferrari. Le moteur V8 Hemi de 6,5 litres qui transporte cette bête à 100 km/h sous les 5 secondes fera sans doute naître un sourire. Une chose est sûre, ces deux exemplaires sont uniques non seulement pas l’agencement de couleur rouge et noir, mais il y a aussi un toit noir, des décorations de fibre de carbone des roues de 20 pouces unique et un intérieur en cuir rouge , façon Ferrari. De plus le véhicule a été abaissé de 1,5 pouce pour lui donner un air plus «méchant»

Ne cherchez pas cette version chez un concessionnaire Chrysler près de chez vous, il faut avoir le potentiel de devenir champion du monde de Formule 1 ou avoir un sérieux portefeuille pour peut-être récupérer un véhicule dans un enchère de luxe dans quelques années.

Infiniti prépare sa version de la Nissan GT-R

Selon des rumeurs persistantes, Infiniti voudrait produire sa propre sportive basée sur la fabuleuse Nissan GT-R. Si le projet aboutissait, elle ne débarquerait pas avant 2015.

Infiniti qui a vu son concurrent Lexus amener la LFA sur le marché aimerait bien lui opposer un adversaire de taille. C’est ainsi que serait né l’idée d’une GT-R plus cossue, mais avec la même puissance, le même châssis et les mêmes caractéristiques techniques que la Nissan GT-R. En bout de piste Infiniti profiterait d’une sportive encore plus haut de gamme que Nissan qui pourrait aller se frotter non seulement à la concurrence japonaise, mais aussi allemande.

Et même si cette future Infiniti , qui n’est pas prévue avant 2015 se vend plus cher que la GT-R, elle n’ira certainement pas cherché le prix surréaliste de la LFA qui relève plus de la voiture concept que de la voiture de production. Pour le moment, Nissan na rien confirmer et aucune date de production n’a été annoncée, nous en sommes encore au stade des possibilités.

Lamborghini aura son VUS

Les rumeurs circulaient depuis déjà plusieurs mois au sujet d’un possible VUS chez Lamborghini. Le Magazine Automotive News a confirmé cette rumeur. Le VUS/crossover Lamborghini verra bien le jour, sewlon une source interne du groupe Audi.

"Je ne peux pas encore commenter dans les détails mais les indiscrétions rapportées par la presse sont en grande partie exactes" a précisé l'informateur anonyme. Il a également expliqué qu'il y avait de bonnes chances de découvrir un concept de ce SUV aux allures de coupé lors du prochain Salon de Pékin en avril prochain.

Le descendant du LM002 sera basé sur la nouvelle plateforme MLB destinée également aux prochains Audi Q7, SUV Bentley, Porsche Cayenne et Volkswagen Touareg. Il serait cependant plus léger que ses cousins grâce à l'utilisation massive de fibres de carbone.

Sous le capot, le Lamborghini LB 736 adopterait le V10 5.2 de 575 chevaux de la Gallardo avec la possibilité de voir débarquer peu après une version hybride essence/électrique de plus de 700 chevaux.

Destiné à concurrencer les Maserati Kubang, BMW X6 et prochain SUV coupé Mercedes, le Lamborghini surélevé pourrait être très important pour le constructeur de Sant'Agata Bolognese dans des marchés comme la Chine et les États-Unis.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires