L’Association québécoise du cheval Canadien

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

J'aimerais partager avec vous tous une entrevue passionnante que j'ai eue avec Carolle Beaudry, présidente de l'AQCC. Sans plus tarder, voici mon article qui j'espère saura vous apprendre des choses sur notre cheval national, le Canadien! En passant, sur la photo, on reconnaît Fidèlo, un étalon Canadien classifié Or par L'AQCC .

                               ***************

L’Association québécoise du cheval Canadien (AQCC) est un organisme de charité qui promeut le cheval Canadien à travers différentes activités. Les membres de l’association regroupent notamment des propriétaires de Canadiens et des membres partisans. Par surcroît, l’association a la responsabilité de regrouper les éleveurs pour protéger et promouvoir la race selon son standard d’origine.  

Classification  

Le plus grand rêve de Carolle Beaudry, présidente de l’AQCC,  est certes celui d’implanter un système de classification comme l’on retrouve chez les autres races. « Le système de classification a été créé par le Syndicat des éleveurs, mais par manque de moyens financiers, il ne peut être implanté par l’AQCC comme son mandat le prévoit », déplore-t-elle. Et d’ajouter : « Nous n’avons reçu que 5 500 $ l’an dernier du MAPAQ. Une somme nettement insuffisante pour donner au cheval Canadien la vraie place qui lui revient ».  

Comme cette somme est loin d’être suffisante pour mettre en place un projet d’une telle envergure, Carolle Beaudry aimerait pouvoir établir des partenariats intéressants avec des entreprises privées pour combler cette lacune rapidement. Des démarches auprès du ministère de l'Agriculture sont aussi entreprises pour sensibiliser davantage le gouvernement sur les réels besoins de l’association.  

« Saviez-vous que le cheval Canadien a été reconnu officiellement race du patrimoine agricole du Québec en 1999? » demande Carolle Beaudry.   

Un tel système de classification aurait l’avantage d’offrir des outils de promotion aux éleveurs leur évitant de faire leur propre promotion sur des bases subjectives. Les chevaux des éleveurs seraient alors classés or, argent ou bronze et les éleveurs pourraient ainsi reproduire en contrant les défauts génétiques et en augmentant la valeur marchande de leurs meilleurs chevaux. 

C’est un manque flagrant d’outils de promotion que nous n’offrons pas présentement à nos éleveurs! – Carolle Beaudry 

Au-delà de la mission 

« On aimerait instaurer l’histoire du cheval Canadien dans les écoles aux primaires! » se réjouit Carolle Beaudry. Toujours selon la présidente, faire connaitre l’histoire du cheval Canadien aux élèves de l’élémentaire serait un excellent moyen de partager le patrimoine culturel. Sait-on seulement que le premier cheval Canadien en terre québécoise est arrivé en1665? Un cadeau du roi de France?  

Pour en connaitre davantage sur l’Association québécoise du cheval Canadien, visitez le http://www.chevalcanadien.org/ ou la page Facebook du nom de l’association

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Lysianne Perrier
    29 décembre 2012 - 17:44

    Bonjour, Je suis propriétaire d'une jument enregistrée de race canadienne. J'aimerais savoir s'il est possible de se procurer un calendrier 2013 avec des photos de cette race (1 photo par mois). Merci, et bon succès dans vos projets. Je crois que ce serait merveilleux d'ajouter le découverte du cheval Canadien dans les programmes au primaire, et à travers cela, aider les jeunes à comprendre comment s'est bâti notre pays. Lysianne Perrier