Kia Rio 2012

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les bottes de sept lieux

Dans l’histoire du Petit Poucet de Charles Perrault, l’ogre porte des bottes de 7 lieux qui lui permettent de couvrir 7 lieux (environ 28 kilomètres) en une seule enjambée. Il semble que les ingénieurs de Kia qui sont à l’origine de cette nouvelle génération de la Rio ont chaussé des bottes de 7 lieux. Cette nouvelle cuvée est tellement loin devant la précédente génération qu’elle ne mérite même pas de porter le même nom.

De tiède et sans vie, la nouvelle Rio est jeune, pétillante et démontre une ambition qui a caractérisé les plus récentes créations de la marque. Il faut bien l’admettre, on sent l’influence germanique de Peter Schreyer, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.  La silhouette est aboutie, les phares s’étirent loin vers l’avant. Elle a cette ligne typique des voitures qui vont vieillir sans ride, le style de Kia prend de plus en plus racine et aspire peut-être à faire comme les belles Allemandes : se forger une image de marque.

Un intérieur propre et sans bavure

De l’intérieur aussi on sent l’influence allemande dans la présentation générale. Même si on peut constater que les plastiques sont un peu durs, pour un peu plus de 14 000$, nous sommes prêts à vivre avec sans problème. Comme tous les modèles Kia, la Rio ou la Rio 5 en offre beaucoup pour le prix. Vous avez dans le modèle de base les vitres et le verrouillage électriques, les freins ABS et un système de contrôle de stabilité. Vous pouvez aussi obtenir dans les versions plus habillées les sièges chauffants, un écran central avec toute l’information et un toit ouvrant électrique. Notre version d’essai tout équipée à 21 500$ comprenait un système de navigation et le système UVO. Ce système conçu par Microsoft offre au conducteur le moyen de gérer facilement des fichiers musicaux et son téléphone portable mains libres, par le biais de commandes vocales et tactiles. Simple et facile à utiliser, vous avez l’impression d’être dans un véhicule beaucoup plus haut de gamme. Kia a vraiment chausser des bottes de 7 lieux pour cette nouvelle génération.

138 chevaux sous le capot

Sous le capot, c’est le département de recherche et développement de Hyundai qui entre en jeu. Le moteur 1,6 litres 4 cylindres de 138 chevaux qui a déjà élu domicile dans la petite Accent, fait aussi son nid sous le capot de la Rio. Encore une fois, rien à redire sur la technologie. Mécanique à injection directe avec commande variable des soupapes digne des voitures les plus modernes. Si la puissance est bonne, il y a un bémol au chapitre du couple qui arrive à haut régime. Il faut donc jouer de la boîte manuelle à six rapports pour extirper la puissance nécessaire si vous avez un dépassement à effectuer. C’est probablement pour cette raison que j’ai préféré la boîte automatique à six rapports qui court après le bon rapport elle-même. La puissance n’est pas son plus grand atout, mais ce moteur est silencieux, moderne et vous mènera à bon port. Il faut aussi dire que Kia annonce un rendement de 5 litres aux 100 km sur l’autoroute. Notre semaine d’essai avec 70% d’autoroute et 30% de ville s’est terminée à 6,5 litres aux 100 km d’essence ordinaire, rien à redire.

Une conduite plus grande que nature

La plus belle surprise est sans doute au volant. Que vous optiez pour la berline ou la version 5 porte, cette voiture ne donne jamais l’impression de prendre place dans une sous-compacte. L’atmosphère est feutrée, agréable, les matériaux de qualité et les bruits parasites bien contenu. Un seul reproche à la direction, peu communicative, qui gagnerait à donner une meilleure réponse au conducteur. Mais en ce qui a trait à la tenue de route, le roulis et l’aplomb du véhicule, il se situe au-delà de la moyenne pour une voiture de cette catégorie.

Conclusion

Kia a réussi un pari difficile à tenir, celui d’améliorer sans cesse son produit en conservant un prix plus que compétitif et une qualité toujours à la hausse. Une de mes premières belles surprises de l’année 2012 et un véhicule qui gagne définitivement à être conduit.

Forces

Ligne réussie

Finition de qualité

Liste d’équipements plus que complet

Conduite agréable

Faiblesses

Certains éléments plastiques un peu bas de gamme

Une direction peu communicative

Manque de puissance à bas régime

Fiche Technique

MOTEUR 
L4 1,6 L DACT, 138 ch à 6300 tr/min
    Couple 123 lb-pi à 4850 tr/min

    Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, 
    automatique à 6 rapports avec mode manuel (en option)

    0-100 km/h 9,0 s

    Vitesse maximale 200 km/h

Consommation (l/100 km) 6,5

AUTRES COMPOSANTS

    Sécurité active freins ABS, assistance au freinage, répartition électronique de la force de freinage,

contrôle de la stabilité électronique, antipatinage

    Suspension avant/arrière Indépendante/ essieu rigide

    Freins avant/arrière disques

    Direction à crémaillère, assistée

    Pneus LX P185/65R15 EX P195/55R16  SX/EX Luxe P205/45R17
     

DIMENSIONS

    Empattement 2570 mm

    Longueur ber. 4366 mm Rio5 4045 mm

    Largeur 1720 mm

    Hauteur 1455 mm

    Poids Rio5 man. 1179 kg Rio5 auto. 1215 kg

    Diamètre de braquage 10,6 m

    Coffre 425 litres : 1410 litres (sièges abaissés)
Réservoir de carburant 43 litres

Prix : 14 095 $ à 21 695$

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires