Sections

Nuisez-vous au climat de travail ? 


Publié le 20 septembre 2017

Connaissez-vous une seule personne qui souhaite travailler dans un environnement où il y a des tensions entre les individus, où l'atmosphère est à couper au couteau, où les gens se regardent à peine?

Bien sûr que non ! Pourtant, il y a autour de nous beaucoup de gens qui travaillent à chaque jour dans un climat de ce genre. Pour différentes raisons, leur climat de travail a toujours été problématique, ou il s'est détérioré au fil du temps. C'est maintenant la règle du chacun pour soi, où règnent le manque de collaboration, la rétention de l'information, la compétition entre les membres d'une même équipe.

A qui la faute?

ll y a un effet d'entraînement, une forme de laisser-aller qui s'installe dans de tels environnements dysfonctionnels. On en vient à tolérer l'inacceptable, on préfère se taire plutôt que de s'objecter, on achète la paix, ou bien on argumente sur tout et sur rien! On ignore certains collègues, on dénigre la direction, on se plaint devant les clients.

On se retrouve prisonnier d'un cercle vicieux où l'attitude négative de chacun vient renforcer le mauvais climat de travail existant. Plus le climat est négatif, plus il est facile d'être négatif aussi.

Le plus souvent, c'est au patron ou au chef d'équipe qu'on reproche de ne pas avoir mis en place des conditions favorables à l'établissement d'un bon climat de travail. Mais au-delà du gestionnaire, chacune des personnes dans l'équipe n'aurait-elle pas aussi une part de responsabilité dans ce climat malsain? Comment briser ce cercle vicieux et assainir le climat de travail?

À vous de jouer!

On a tous intérêt à améliorer le climat de travail. Mais cela ne se fera pas sans efforts. Il faut d'abord prendre conscience de la nuisance qu'on occasionne soi-même par notre attitude, de l'effet d'entraînement que l'on crée autour de soi.

Il faut une bonne dose de volonté et même de courage pour aller à contre-courant. Chacun doit faire l'effort de cesser de critiquer. Chacun doit faire l'effort de s'exprimer de façon plus constructive, dans un esprit d'ouverture à l'autre.

Il faut aussi avoir le courage de proposer autre chose. Si je n'aime pas la façon dont mon patron s'adresse à moi parce qu'il me donne l'impression que je suis un simple numéro, comment pourrais-je l'aborder en toute simplicité pour le sensibiliser à cet effet démotivant? Mon patron a tout intérêt à savoir comment s'adresser à moi pour que je sois davantage motivée, à comprendre comment il peut obtenir le meilleur de moi-même.

Si mon voisin de bureau n'arrête pas de se plaindre tout au long de la journée, est-ce que j'ai le courage de lui faire savoir calmement que cela nuit à ma concentration? Il faut faire l'effort de communiquer sans confronter, pour créer une ouverture à la collaboration.

Un sain climat de travail passe par des marques d'attention et de reconnaissance au quotidien entre tous les individus qui composent l'équipe. Prenez le temps de saluer vos collègues à leur arrivée et au départ, offrez-leur votre aide pour certaines tâches, demandez-leur leur avis sur un dossier, etc.

Comment contribuer à un sain climat de travail ?

Pour travailler dans un climat agréable, chacun doit y mettre du sien. Il faut arriver, petit à petit, à créer un environnement où les gens s'entraident, partagent leurs informations, se consultent, collaborent entre eux. La collaboration est un retour d'ascenseur, un échange de bons sentiments. Le fait d'être sympathique envers nos collaborateurs contribue à un sain climat de travail et atténue la lourdeur du quotidien.

Que l'on soit patron ou employé, il s'agit de faire une place à chacun et de lui permettre de se sentir utile, compétent et apprécié. Ces 3 conditions sont nécessaires à la stimulation et à l'engagement au travail. Si l'une de ces conditions fait défaut, il est difficile pour la personne de s'épanouir au sein de l'équipe.

Pour améliorer le climat de travail, la recette est simple…

  • Être attentif à nos collègues et patrons, être sympathique envers eux
  • Reconnaître et apprécier leur mérite : leurs efforts, leur disponibilité, leurs résultats, leur attitude
  • Permettre à chacun dans l'équipe de se sentir utile, compétent et apprécié

Aujourd'hui, comment pouvez-vous contribuer à un sain climat de travail?

Sources : http://www.cib-rh.com/nouvelles-articles

Isabelle Bédard