20 oct. : Nissan Leaf Impressionnante

Benoit
Benoit Charette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Essai routier de la semaine

Nashville, Tennessee – C’est un travail de longue haleine, mais Nissan est fin prête à entrer dans l’ère des voitures électriques. Plus d’une dizaine de prototypes ont précédé l’ultime modèle de production; à compter de décembre, aux États-Unis, et l’automne prochain, au Canada, les automobilistes pourront se présenter chez les concessionnaires Nissan et faire l’achat d’un véhicule à 100 % électrique.

Une étape charnière

C’est un pas en avant pour l’industrie de l’automobile qui concrétise au compte-gouttes son désir de rouler sans pétrole. Et Nissan a très bien fait ses devoirs. Plus de 20 000 personnes ont déjà levé la main aux États-Unis pour se porter acquéreur d’une Leaf; ce faisant, la production initiale provenant du Japon, qui s’élève à 20 000 exemplaires, sera pratiquement vendue d’avance. C’est aussi ce qui explique que le Canada verra la Leaf seulement à l’automne 2011, le temps que le rythme de production de l’usine japonaise grimpe à 300 000 exemplaires par année d’ici 2013. Physiquement, la Leaf est une berline qui repose sur un châssis allongée de la Nissan Versa. Comme il n’y a pas de moteur à combustion interne, le sous-châssis est modifié pour accepter les 250 kilos de batteries lithium-ion qui se logent sous le siège du conducteur jusqu’au passager arrière. L’espace est généreux, et le coffre est vaste.  La silhouette est un mélange de Versa et de Nissan Juke avec ses phares proéminents à l’avant qui servent à pourfendre le vent pour diminuer le bruit sur les rétroviseurs extérieurs.

À quel prix ?

Pour le moment, il est trop tôt pour donner un prix canadien. Mais Nissan a annoncé que la Leaf sera en vente à 32 780 $ aux États-Unis.  Pour ce qui est de la version canadienne, elle recevra un ensemble d’accessoires pour l’hiver (sièges chauffants, chauffage des batteries) qui serait livré de série. On évalue à environ 2 000 $ le prix demandé pour cet ensemble supplémentaire. Au Québec, les acheteurs d’une Leaf auront droit à un crédit d’impôt de 8 000 $ du gouvernement provincial. Nissan fournit un chargeur de base à 120 volts que vous pouvez brancher dans une prise murale ordinaire. Toutefois, les batteries complètement à plat mettront 20 heures à se recharger. Pour 2 000 $, Nissan offrira un système de recharge qui s’aliment à même une prise de 240 volts et mettra entre 7 et 8 heures pour recharger des batteries à plat. Nissan annonce une autonomie de 160 kilomètres sur des batteries à pleine capacité. Si vous êtes dans la circulation ou dans la froideur de l’hiver, cette autonomie sera réduite à 110 kilomètres environ. Pour ce qui est de la garantie sur les batteries, elle est de 8 ans ou 160 000 kilomètres, et, comme elles sont formées de 48 modules individuels, si un problème survenait avec la batterie, Nissan peut remplacer les modules un à la fois au besoin.

Un moteur à l’avant, mais sans pollution

La Leaf voit la puissance de son moteur électrique acheminée aux roues avant. La puissance du moteur électrique est de 80 kilowatts ou l’équivalent de 107 chevaux, et le couple, facteur déterminant du plaisir de conduire de cette berline, est de 206 livres-pieds. La puissance est excellente et vous permet de couvrir un 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes et d’atteindre une vitesse maximale de 140 km/h. Vous n’avez donc aucun problème à suivre la circulation sur l’autoroute. Après notre départ du siège social de Nissan Amérique, près de Nashville, nous entreprenons une première randonnée de 50 kilomètres avec une pleine charge des batteries. Naturellement, c’est le silence de roulement qui impressionne. Pour bien signaler aux gens que le véhicule est en marche, Nissan a suivi la méthode de l’ordinateur. En appuyant sur le démarreur à bouton-poussoir, une petite musique se met à marche, et le tableau de bord, semblable à l’écran d’un téléphone intelligent, se met en marche. Pour ne pas déranger les habitudes des conducteurs, l’utilisation du moteur électrique se fait au moyen d’un levier au plancher, à l’image de la boîte de vitesses automatique. Vous avez trois positions : marche arrière, neutre et marche avant; et si vous appuyez sur le bouton bleu sur le dessus, vous êtes en position stationnement, simple, facile et d’utilisation intuitive. Nissan a même ajouté un mode Eco qui permet de limiter la puissance des accélérations, de maximiser la récupération de l’énergie au freinage et d’ajouter 10 % d’autonomie aux batteries.

Une montagne de renseignements

La Leaf plaira aux amateurs de téléphones intelligents et d’outils électroniques modernes. Pour aider le conducteur de la Leaf, Nissan a développé le système IT. Connecté en permanence à un centre global de données, il peut, entre autres, adapter la navigation (de série) en fonction de l'autonomie des batteries. Il dispose également d'une base de données des points de recharge disponibles. Et par l’entremise d’un téléphone portable, il est possible de préprogrammer et de commander la climatisation et les fonctions de charge. De plus, grâce à l’écran central, la voiture vous inonde de renseignements : à titre d’exemple, elle vous dit que, si vous réduisez la puissance de la climatisation, vous pouvez ajoutez dix kilomètres d’autonomie aux batteries, les kilomètres restants avant la fin de la charge. L’écran tactile est grand, convivial et d’utilisation intuitive, une belle réussite à tous points de vue.

Une conduite souple et agréable

Mais la plus grande qualité de la voiture se situe derrière le volant. Plus grande qu’une sous-compacte, la Leaf est garnie de matériaux de qualité, offre quatre véritables places avec suffisamment d’espace à l’arrière pour deux adultes et un enfant en dépannage dans la place centrale. La suspension à quatre roues indépendantes est souple, et la conduite est tout à fait à l’image d’une berline compacte. En mode régulier, les accélérations se font avec autorité, et vous n’avez aucun problème à suivre le flot de véhicules. En mode ECO, c’est comme si vous mettiez une muselière au côté performant de la voiture; elle fait alors tout avec plus de retenue pour préserver l’autonomie des batteries. Mais l’expérience de conduite est révélatrice. C’est la voiture électrique la plus aboutie qu’il m’ait été donné de conduire. Il n’y a aucune différence avec une voiture à moteur à combustion de même format, tant dans la prise en main que dans la conduite. Il y a absence totale de bruit, et vous n’aurez plus jamais à mettre de carburant. Le seul bruit qu’on entend, de l’extérieur, est celui d’un petit bruiteur qui s’active à faible allure dans le trafic et en marche arrière pour avertir les piétons qu’une voiture arrive. Je crois réellement que Nissan à une chance de faire une percée avec cette voiture qui risque de connaître beaucoup de succès.

Comment fonctionne le crédit d’impôt

Le crédit d'impôt du Québec est de 8 000 $ pour 2011 et  2012 (l'année d'achat, pas l'année modèle) pour l'achat d'une Nissan Leaf. 

6 000 $ en 2013

4 000 $ en 2014

2 000 $ en 2015

 

Pour la location

Le crédit est fonction du nombre de mois du contrat; c'est le pourcentage sur le montant total du crédit d'impôt.

Au moins 12 mois et moins de 24 mois = 25 % du total (ex. : 25 % de 8 000 $ = 2 000 $)

Au moins 24 mois et moins de 36 mois = 40 %

Au moins 36 mois et moins de 48 mois = 55 %

Au moins 48 mois et moins de 60 mois = 70 % 

Au moins 60 mois et moins de 72 mois = 80 %

Au moins 72 mois = 85 %

Cliquez ici pour voir le formulaire de Revenu Québec

 

Fiche Technique

 

•               MOTEUR 

  80 kw (107 chevaux

  207 livres de couple              

  0-100 km/h 10,0 s

  Vitesse maximale 145 km/h

 

•               AUTRES COMPOSANTES   

  Sécurité active freins ABS, répartition électronique de force de freinage, assistance

  au freinage

  Suspension avant/arrière indépendante/

  essieu rigide

  Freins avant/arrière disques/disques

  Direction à assistance électrique

  Pneus 205/55R16

 

•               DIMENSIONS

  Empattement 2700 mm

  Longueur 4445 mm

  Largeur 1770 mm

  Hauteur 1550 mm

  Poids 1528 kilos

  Diamètre de braquage nd

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2011. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14 :05 sur les ondes du 98,5 fm à Montréal.

Lieux géographiques: États-Unis, Japon, Québec Canada Nashville Fiche Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires