Échos du conseil d’arrondissement de Beauport

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est en présence d’une douzaine de contribuables que le conseil d’arrondissement de Beauport a terminé sa tournée des districts en présentant, mardi dernier, sa séance ordinaire du mois d’octobre au Centre de loisirs du Petit-Village.

Étude globale de circulation sur Clemenceau

Comme il en a pris l’habitude avant la première période de questions accordée aux citoyens, le président de l’arrondissement André Letendre a effectué un suivi sur des sujets soumis par des contribuables lors de la séance précédente. En réponse à un citoyen inquiet de la sécurité des piétons et des automobilistes qui empruntent la rue Clemenceau, M. Letendre a affirmé que le conseil d’arrondissement avait commandé une étude globale de la circulation sur cette artère importante qui dessert le mégacentre commercial. «Plusieurs firmes d’ingénieurs ont déjà analysé les problématiques aux intersections des rues du Semoir, Joseph-Casavant et Bourg-Royal, de l’avenue Saint-David, ainsi qu’à la sortie du Canadian Tire et de la Bibliothèque Étienne-Parent. Il s’agit maintenant de regrouper ces études pour obtenir une vue d’ensemble et apporter les correctifs nécessaires pour assurer le maximum de sécurité et de fluidité dans ce secteur encore en plein essor», a précisé M. Letendre.

Pas d’ascenseur au Centre municipal Mgr Laval

À propos de la demande d’installation d’un ascenseur au Centre municipal Mgr Laval suggérée par une membre du Cercle de Fermières de Beauport, M. Letendre a indiqué que ce projet ne représentait pas une priorité pour l’arrondissement en ce moment.

Déneigement de la piste cyclable

Soulignant que plus de 700 personnes demeuraient dans les condos du Square St-David, un résidant de cet ensemble immobilier a demandé au conseil pourquoi la piste cyclable nouvellement nommée le Corridor des Beauportois n’était pas déneigée en hiver, de la rue Clemenceau au boulevard Adrien-Dufresne, pour qu’ils puissent s’y rendre marcher. La conseillère du district de Saint-Michel, Lisette Lepage, lui a répondu que c’était sûrement en raison des importants travaux de construction effectués dans le secteur et qu’elle ferait tout ce qui est possible pour assurer l’entretien de cette section l’hiver prochain.

Le carré Boutet, un véritable aréna !

Affirmant que, depuis la construction de plusieurs logements sociaux gérés par la Coopérative d’habitation Le Harfang, le carré Boutet était devenu un véritable aréna tant il y a des jeunes qui jouent au hockey dans la rue, une propriétaire d’une maison résidentielle du secteur est revenue à la charge pour demander à ce que cette situation soit corrigée. Comme elle a compté jusqu’à 28 enfants qui l’empêchent de circuler convenablement dans la rue pour se rendre chez elle, la citoyenne a proposé au conseil de louer le terrain vacant d’espace vert à proximité de la tour des lignes de transmission d’Hydro Québec pour y tondre le gazon et y aménager un parc afin que les jeunes puissent y jouer autrement que dans la rue. M. Letendre a pris bonne note de sa suggestion et souligné qu’il reviendrait sur ce dossier à la prochaine séance de novembre au Centre municipal Mgr Laval.

Des nids de poule changés en dos d’âne !

Heureux des travaux de voirie exécutés sur l’avenue Saint-Michel, entre Seigneuriale et le boulevard Louis XIV, un résidant du secteur s’est dit toutefois inquiet du record de rapiéçage de l’asphalte sur la rue Segneuriale «où l’on a transformé des nids de poule en dos d’âne». Il a d’ailleurs profité de l’occasion pour demander quand des travaux majeurs d’asphaltage seront effectués entre les rues Nordique et des Cordillières.

Manque d’information sur des travaux de voirie

Un résidant de la rue St-Samuel a signalé au conseil que plusieurs propriétaires du secteur auraient bien aimé recevoir de l’information au sujet des travaux de voirie exécutés dans leur rue. «On s’est réveillé un matin et toute la machinerie était sur les lieux sans que l’on sache le genre de travaux qui allaient être faits. Il me semble que les citoyens de la rue auraient dû obtenir un avis écrit pour les informer et assurer la sécurité de leurs enfants», a plaidé le contribuable.

Le nom de la rue Pie XII changera

Informé depuis déjà plusieurs mois que le nom de la rue Pie XII ne sera pas modifié, un citoyen y demeurant a eu la surprise de recevoir, dimanche dernier, un avis dans sa boîte aux lettres indiquant que la rue portera désormais le nom de «Odette-Pinard» en souvenir d’une policière tuée en devoir à Montréal dont le père demeure sur la rue Gaulin. Déçu de la manière dont ce nom a été choisi, le citoyen a rappelé au conseil que de nombreux propriétaires s’étaient creusé les méninges pour suggérer une banque d’au moins 25 noms au cas où et que la nouvelle appellation ne figurait même pas dans cette liste. «Je conteste la façon ‘’en catimini’’ avec laquelle on a réglé ce dossier. Je pense que les citoyens auraient dû être au moins consultés».

65 000 $ pour rénover la bibliothèque à Giffard

Le conseil de ville de Québec a décidé d’approprier un montant de 65 000 $ à même le surplus non affecté de l’ancienne Ville de Beauport pour compléter le financement des travaux de rénovation à la succursale de la bibliothèque sise au 3095, chemin Royal, dans le district du Vieux Moulin.

Organisations: Centre municipal Mgr Laval, Canadian Tire, Bibliothèque Étienne-Parent Cercle de Fermières de Beauport Hydro Québec Ville de Beauport

Lieux géographiques: Arrondissement de Beauport, Rue Clemenceau, Arrondissement André Letendre Avenue Saint-David Soulignant Square St-David Boulevard Adrien-Dufresne District de Saint-Michel Rue Pie XII Avenue Saint-Michel Boulevard Louis XIV Rue Segneuriale Rue St-Samuel Montréal Rue Gaulin Québec Chemin Royal District du Vieux Moulin

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Fernand Trudel
    19 juillet 2010 - 12:40

    Le monsieur a raison de s'insurger sur la façon dont il a été traité et informé de son changement. Bienvenu dans le cercle des citoyens mécontents du travail du comité de toponymie. Ca été mon cas dans la phase 1 et maintenant c'edst la phase 2 où 37 rues de Beauport changeront de nom dont celui de l'Hotel-de-Ville qui s'appelera «Hughes Pommier». Je vous dit que nous pourrons brasser le pommier des élus à l'avenir... Je m’interroge grandement sur le sérieux de certains élus lorsque plusieurs se sont plaints à la séance du conseil du 16 octobre du manque de communication évident du comité de toponymie dans l’opération de la phase 2 et faisant ainsi écho à vios revendications bienl.gitimes. Le président du comité de toponymie dans sa candeur coutumière a rejeté tout blâme alors que ce comité, pour l’avoir expérimenté à plusieurs reprises, se fout complètement des citoyens en ne répondant à aucune communication écrite et ne donnant aucun accusé réception. M. Joli-Coeur s’appuie encore sur des consultations bidons de 2003 faites en période de défusion qui ont soulevées l’ire des milliers de citoyens présents et est retourné sur sa planche à dessin se promettant bien de ne plus jamais retourner au peuple, ce qu’il fit. Pourtant, il fait partie d’un parti qui se targue d’être démocrate et transparent. Mon œil… Le 19 juin dernier, lors de mon intervention comme citoyen à la séance du conseil qui a voté la liste des changements avant de renommer le comité de toponymie, je leur avait demandé si c’était très démocrate de décider avant de consulter les gens. J’avais par la suite écrit en juillet que les élus n’avait appris aucune leçon de la phase 1. Comment peut-on maintenant demander des consultations après avoir décidé unanimement d’aller de l’avant avec la phase 2 qui est incomplète car il reste 32 rues en double encore et de confier cette opération à ce comité qui a manqué de transparence évidente dans la première phase. C’est pas sérieux de la part d’élus… Fernand Trudel conseiller Ville de Beauport (1996-2001_