Le Vieux-Moulin établit les bases de son plan de quartier

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Conseil de quartier du Vieux-Moulin (CQVM) a amorcé à sa réunion mensuelle d'octobre la réalisation d’un plan directeur de quartier qui s'échelonnera en trois phases pour la mise en place d'un plan d'action en avril 2010.

Une quinzaine de citoyens du secteur en ont appris davantage sur les démarches à suivre lors de l'exposé présenté par l'urbaniste Pierre Marcoux qui a profité de l'occasion pour annoncer que trois dates avaient été ciblées; avril 2009 pour les enjeux, novembre 2009 pour les orientations et avril 2010 pour le plan d'action.

Soutenue par la Ville de Québec, cette démarche vise à connaître les besoins et les attentes des citoyens afin d’établir des orientations et des objectifs pour l’avenir du district à court et moyen terme.

Selon M. Marcoux, le plan de quartier est un instrument de planification et de gestion de l'évolution d'un quartier. «C'est un cadre de référence, un document qui transpose une vision de l'avenir, elle-même bâtie sur l'expérience des gens du milieu. Cette vision guide et permet d'orienter les prises de décisions sur les travaux et les investissements à prioriser dans le quartier», a précisé M. Marcoux.

Un quartier en dégradation

Selon la présidente du CQVM, Marie-France Legault, le district du Vieux-Moulin a vu son tissu urbain se dégrader au cours des dernières années, particulièrement au sud de l’autoroute Félix-Leclerc. À titre d'exemple, elle note des sites naturels et patrimoniaux tels le ruisseau du Moulin et la redoute Montcalm qui ont été laissés à l’abandon, ainsi que des axes commerciaux comme le chemin Royal et le boulevard Sainte-Anne qui ont été désertés par les services et les commerces de proximité. «Selon un rapport du CLD de Québec, le district est maintenant identifié comme un secteur à haut risque de défavorisation sociale et matérielle. L'élaboration de ce nouveau plan directeur nous permettra de tracer un diagnostic à l'aide de consultations publiques qui approfondiront les aspects sociaux, économiques et environnementaux», a souligné Mme Legault au terme de cette première rencontre d'information.

Absence remarquée de Marc Simoneau

Les intervenants politiques, les membres du conseil de quartier, les gens d'affaires, les représentants des groupes communautaires et les citoyens seront invités à participer à la validation et l'enrichissement de ce plan. À ce point de vue, un résident a déploré le fait que le conseiller municipal du district Marc Simoneau n'a participé que très rarement aux réunions publiques du conseil de quartier. «Le plan d'action comporte un tableau de bord des investissements que la Ville de Québec entend réaliser à travers diverses actions. Je crois que le soutien du conseiller municipal sera indispensable, mais encore faut-il qu'il soit au courant des dossiers !», a soulevé le citoyen.

Organisations: CLD de Québec

Lieux géographiques: District du Vieux-Moulin, Autoroute Félix-Leclerc, Ruisseau du Moulin Chemin Royal Boulevard Sainte-Anne District Marc Simoneau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Fernand Trudel
    19 juillet 2010 - 12:41

    Il y a un hic, le conseil de quartier est maintenant dans deux arrondissements. C'est le résultat du nouveau décupage de la carte électorale qui vient d'être adoptée. Tout le secteur de D'estimauville a été transféré dans le quartier Maizerets de l'arrondissement La Cité. Alors le conseil de quartier devra travailler non pas seulement avec Monsieur Simoneau mais aussi Monsieur Alain Loubier. Comme quoi ce qui devait être plus simple après la fusion, devient de plus en plus compliqué...