Le Petit-Village: sujet d’un livre

Isabelle
Isabelle Chabot
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’œuvre de Madeleine Gagnon, Le chemin du Petit-Village, a été lancée en grande pompe récemment au Centre des loisirs du Petit-Village. Plus de 200 personnes s’étaient déplacées pour témoigner avec fierté de l’attachement ressenti par rapport à ce petit bout de pays.

Le Petit-Village est né en 1672. Enclavé entre Charlesbourg et Beauport, le secteur constitue une route historique aux yeux de nombreux résidents de l’arrondissement de Beauport. Déçue du peu d’espaces accordés à cette étroite bande de terrains lors des fêtes du 375e anniversaire de Beauport, Madeleine Gagnon s’est mise à l’écriture afin de mieux faire connaître le grand oublié. «Je souhaite rendre hommage à l’endroit et aux familles qui y habitent. Beaucoup de personnes ne connaissent pas cette route historique», affirme l’auteure de cette saga familiale.

L’histoire survole la vie d’Eugénie Leclerc du jour de son mariage avec son premier époux, en 1890, jusqu’en 1930. Au cours de sa vie, l’héroïne se présentera à trois reprises à l’église pour unir sa destinée. Plusieurs enfants naîtront de ses unions. D’autres personnages, comme des bûcherons, une enseignante et des maraîchers, se grefferont à son univers empreint de difficultés en cette fin du 19e siècle. «J’ai voulu faire ressortir le contraste entre la joie et les moments difficiles, confie Mme Gagnon. Je voulais mettre en évidence le vécu des femmes à cette époque. Il y a beaucoup de non-dits entre autres au sujet de l’asile Saint-Michel archange.» Maintenant connu sous le nom d’Institut universitaire en santé mentale de Québec, l’établissement a occupé une place importante dans la vie des résidents de la région. Une grande partie de la population travaillait dans cette immense bâtisse grise imprégnant ainsi la vie des travailleurs.

L’auteure de l’œuvre mi-véridique, mi-romancée a intégré à son récit les familles souches du chemin du Petit-Village. «La toile de fond est réelle, mais le livre est le produit de l’imaginaire», ajoute Madeleine Gagnon ayant pris soin de modifier certains épisodes par respect pour la famille de l’héroïne du livre. D’ailleurs, la maison où se dévoile l’intrigue a toujours pignon sur rue sur le chemin du Petit-Village. Qualifiant son roman de fresque du terroir, l’auteure affirme du même coup avoir tenté de rassembler les amoureux de ce coin de terre. «Je raconte comment les familles pionnières ont vécu à travers le passage des saisons. J’ai recréé l’atmosphère pour que l’on se rappelle comment se vivait la vie d’une femme à l’époque», poursuit M. Gagnon. L’auteure et professeur de français a opté pour l’utilisation d’un vocabulaire d’époque tout en y ajoutant un glossaire explicatif à la fin du livre, un geste apprécié du public âgé. Le récit est également empreint d’humour et d’anecdotes pour alléger l’histoire sombre par moments.

Pour entrer en contact avec l'écrivaine, vous pouvez consulter le site (www.petit-village.org

Organisations: Institut universitaire

Lieux géographiques: Arrondissement de Beauport, Charlesbourg, Chemin du Petit-Village Saint-Michel Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • maryel mc fadden
    19 juillet 2010 - 12:42

    J,aimerais savoir où me procurer le livre le petitvillage et combien coûte-til?

  • Madeleine Gagnon
    19 juillet 2010 - 12:41

    Merci à tous les invités . Vous m'avez comblée d'un grand bonheur! Il ne reste que quelques exemplaires du volume,ils sont disponibles au Sécrétariat de la paroisse et à la Société historique de Charlesbourg.

  • Solange Petitclerc
    19 juillet 2010 - 12:41

    C'est génial que des hebdos existent pour rapporter des moments historiques pcq ce moment en était un...un grand moment de rassemblement et de souvenir. Les nombreuses personnes présentes ont apprécié cette soirée. Merci et bravo Madeleine.

  • Nicole Beaulieu
    19 juillet 2010 - 12:41

    J'aimerais savoir où je peux me procurer le livre de Madeleine Gagnon "Le chemin du Petit-Village@ et le prix du livre. Merci. Nicole Beaulieu