En souvenir des combattants beauportois

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les combattants beauportois ayant participé aux deux grandes guerres mondiales, à la guerre de Corée ou à tout autre conflit mondial survenu au cours des dernières années étaient à l’honneur ce matin, quelques jours avant le jour du Souvenir. L’arrondissement de Beauport a rendu hommage à ses héros au pied du cénotaphe installé dans les jardins du Bureau d’arrondissement.

De nombreuses couronnes de fleurs ont été déposées en mémoire des anciens combattants devant le monument élevé en leur honneur. La cérémonie, empreinte de respect et de retenue et accompagnée par la musique d’une fanfare, a été suivie d’une courte parade militaire sur l’avenue Royale.

Pour le lieutenant-colonel Érick Simoneau, comandant de l’escadron 430 et résident de Beauport, la cérémonie revêtait une importance bien particulière cette année. En effet, deux militaires faisant partie de son escadron, Patrice Audet et Martin Joannette, ont perdu la vie en Afghanistan au cours de l’année qui s’achève. «Ça me touche beaucoup. Le jour du Souvenir, c’est le moment dans l’année de remettre les choses en perspective, de remercier les vétérans pour le sacrifice qu’ils ont fait et d’avoir une pensée pour les militaires en service», a indiqué le lieutenant-colonel Simoneau.

Le souvenir de ses deux compagnons d’armes tombés au combat n’empêche pourtant pas le militaire de carrière de continuer à aimer son travail, lui qui repartira pour l’Afghanistan en juillet prochain, alors qu’il revient tout juste d’un séjour de six mois à Kaboul.

De nombreux militaires à la retraite étaient également présents lors de la cérémonie de ce matin. Pour ceux qui ont vu plusieurs guerres, le jour du Souvenir implique souvent de se remémorer de nombreuses morts. C’est le cas du lieutenant-colonel (ret.) M. Michaud. Pour ce fils de militaire qui a rallié les rangs des cadets en 1956 avant de gravir un à un les échelons pour prendre sa retraite en 1988 avec le grade de lieutenant-colonel, le jour du Souvenir est synonyme d’émotions. «J’ai connu beaucoup de militaires qui sont tombés au combat au cours de ma vie. En plus, il y a eu plusieurs morts ces dernières années. C’est certain que ça me fait quelque chose», a terminé le retraité de la Réserve des Forces armées, un trémolo dans la voix.

Lieux géographiques: Afghanistan, Avenue Royale, Beauport Kaboul

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires