Katimavik poursuit sa mission communautaire à Beauport

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Avec l’arrivée d’une deuxième cohorte d’étudiants bénévoles

Une deuxième cohorte de huit jeunes volontaires provenant des quatre coins du Canada est arrivée récemment à Beauport afin de poursuivre pendant les trois prochains mois la mission communautaire du programme Katimavik amorcée en septembre dernier. Cet organisme vise à former des citoyens responsables tout en contribuant de manière importante aux communautés canadiennes par le biais d’un programme national de service volontaire pour la jeunesse.

«Au cours des prochaines semaines, ces étudiants de 17 à 21 ans auront l’occasion d’effectuer du bénévolat à temps plein au profit d’organismes à but non lucratif locaux, tout en s’imprégnant du quotidien et de la culture des citoyens de la région», souligne l’agente de projet Kathleen Marcotte, qui accompagnera et supervisera les activités de ces jeunes volontaires demeurant en résidence d’accueil dans une maison louée de l’avenue Royale. «Les participants travailleront comme volontaires cinq jours par semaine pour les organismes sans but lucratif Le Pivot, le Centre d’action bénévole Aide 23, le G3R, nouveau nom du Comité de valorisation de la rivière Beauport, le Centre de la petite enfance Monsieur Grosse Bédaine, Re-Fa-Vie et Aux trésors d’Agapè. Tout au long de l’année, les jeunes de Katimavik prendront aussi une part active aux événements locaux en vue de développer leurs compétences en leadership et de contribuer au bien-être de la collectivité», ajoute Mme Marcotte qui invite les membres de la communauté beauportoise à lui faire part des opportunités d’implication et des besoins potentiels en bénévoles.

Familles recherchées pour un hébergement de 9 jours

Katimavik propose de plus aux citoyens de la ville d’accueil de découvrir la diversité du Canada sans avoir à quitter leur maison. L’organisme est en effet actuellement à la recherche de familles pour héberger ses participants pour une période de neuf jours, soit du 12 au 21 février prochain. «Pour une famille, il s’agit d’une belle occasion d’apprendre à connaître un jeune qui travaille bénévolement dans son milieu tout en lui faisant découvrir sa façon de vivre. Dans le cadre du programme, les participants séjournent dans des familles de la région afin de mieux comprendre la réalité et la culture des gens de la communauté. Pour certains participants, ce séjour peut se transformer en une véritable immersion linguistique. Cette expérience sera remplie de découvertes et une participation en tant que famille d’hébergement est précieuse à Katimavik. Chaque famille d’accueil recevra une allocation de subsistance», précise Mme Marcotte que l’on peut rejoindre au 418 704-2137 ou à l’adresse beauport@katimavik.org.

De bien belles implications

En ce qui a trait aux activités de soutien pour les trois prochains mois, ces jeunes volontaires seront impliqués dans le Festival Beauport en Neige ainsi que le Carnaval de Québec. «Cette nouvelle cohorte mettra un focus sur le développement durable et le mode de vie sain en s'impliquant davantage en groupe auprès des organismes dans le besoin. Lors du premier trimestre de septembre à décembre, nous avons prêté main forte à la troupe de théâtre Les sentinelles du troisième âge, fait de la supervision lors des danses 9-12, participé activement aux fêtes de l’Halloween et de Noël des handicapés au Centre communautaire le Pivot, ainsi que contribué au tri et à la distribution des paniers de Noël chez Agagè», note l’agente de projet. Depuis 1977, Katimavik a changé la vie de près de 30 000 jeunes Canadiennes et Canadiens, tout en contribuant à la croissance socioéconomique de plus de 2 000 communautés d’un bout à l’autre du pays. Pendant leur expérience de six ou neuf mois, les participants vivent avec dix autres jeunes dans deux ou trois communautés au Canada où ils travaillent de 28 à 35 heures par semaine comme volontaires dans divers organismes sans but lucratif. Le programme d’apprentissage est axé sur l’engagement citoyen, le leadership, les langues officielles, la protection de l’environnement, la découverte culturelle et un mode de vie sain. Une troisième et dernière cohorte arrivera à Beauport en avril et il se pourrait bien que cette initiative se poursuive pour neuf autres mois l’an prochain.

Organisations: Comité de valorisation, Carnaval de Québec, Groupe auprès des organismes Centre communautaire

Lieux géographiques: Beauport, Canada, Avenue Royale Rivière Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires