Une première Fête des Anges à Beauport

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

200 personnes attendues à l'église de la Nativité de Notre-Dame

À chaque année, la date du 15 octobre est décrétée comme la journée du Deuil Périnatal en mémoire des enfants perdus en cours de grossesse ou dans la première année de vie. Depuis deux ans, une cérémonie commémorative intitulée «Fête des Anges» est organisée à Québec le premier samedi le plus proche de cette date par Nathalie Gauthier, une mère de Beauport éprouvée à quatre reprises par des enfants partis trop tôt. La troisième édition aura lieu le samedi 16 octobre à compter de 10 h pour une première fois à l'église de la Nativité de Notre-Dame de Beauport.

«J’organise seule la «Fête des Anges» à Québec depuis deux ans. Aujourd’hui, elle est célébrée un peu partout à travers le monde le premier samedi le plus proche du 15 octobre, entre autres, à Montréal, Lanaudière, Laurentides de même qu'en Europe, en France, en Belgique et en Suisse. J’accueille maintenant plus de 150 à 200 participants par année comme quoi cet événement fait du bien aux parents et familles en deuil. Après deux ans dans la paroisse St-Roch, cette fête se déplacera pour une première fois au coeur du Vieux Bourg de Beauport», souligne Mme Gauthier.

 

Maman de six enfants, Maxime 12 ans, Sarah 9 ans et Charlotte décédée le 14 juin 2008 à cinq mois de grossesse, elle a perdu trois autres bébés en cours de grossesse et la dernière grossesse lui a fait perdre ses deux trompes en lui enlevant la possibilité d’avoir une grossesse de façon naturelle. En plus de faire le deuil de ses enfants partis trop tôt, elle doit aussi faire le deuil de la maternité.

La mort d'un bébé apporte un bouleversement

«Perdre un enfant, même avant sa naissance, ce n’est pas dans l’ordre prévisible des choses. Pour les parents, la mort d’un bébé apporte un bouleversement, non seulement dans les semaines ou les mois qui suivent, mais leur vie est souvent changée à jamais. Quand une famille perd un bébé pendant la période périnatale, l’histoire de celle-ci est interrompue. Chaque enfant qui ne sera pas laisse une marque différente dans la vie de ses parents et leur entourage. Reconnaître la variété de ces blessures, c’est respecter la validité de toutes ces histoires qui finissent trop tôt», confie Mme Gauthier. Depuis le 14 juin 2008, elle s'est donné comme mission d’honorer ses anges et ceux des autres parents afin qu’ils ne restent pas dans l’oubli. «Encore de nos jours, le deuil périnatal est un sujet tabou, car pour certaines personnes, ces enfants n’ont pas vécu ou la grossesse n’était pas à terme. Donc pour eux, ils n’ont tout simplement pas existé. Tous mes enfants, je les ai désirés et aimés au moment que je savais que j’étais enceinte. Mon objectif est de regrouper le plus de parents possible touchés de près ou de loin par ce deuil», mentionne Mme Gauthier.

Les parents se sentent souvent abandonnés

Selon des parents «orphelins», chaque jour au Québec des parents perdent un enfant au cours de la grossesse ou des jours qui suivent la naissance et dans les 20 dernières années le nombre de décès n'a pas diminué. Cette réalité est d'ailleurs loin d'être reconnue de la population et certains hôpitaux et services de santé sont mal outillés pour supporter les parents qui perdent un bébé. Les ressources sont encore trop peu nombreuses pour répondre à la demande et les parents se sentent souvent abandonnés et isolés.

Une cérémonie émouvante

L'accueil des participants se fera dès 9 h 30 à l'église. La cérémonie débutera à 10 h et sera marquée par une liturgie de la parole, des témoignages, une distribution de ballons à 11 h et le lancement à midi. Comme par les années précédentes, un cierge avec une photo d'ange sera allumé pour rappeler chaque bébé décédé. Pour s'inscrire et obtenir un ballon, il suffit de communiquer par courriel à l'adresse natg@videotron.ca, visiter Facebook «fête des anges de Québec 2010», ou le site «Nos petits anges au paradis» sur Internet. Les gens qui ne seront pas inscrits pourront aussi assister à la cérémonie. Le coût d'entrée est de 4 $ par adulte et 2 $ par enfant. Tous les fonds recueillis seront remis pour la cause du deuil périnatal. Pour en savoir davantage, visitez ce site http://www.nospetitsangesauparadis.com/Reportages-Entrevues-Temoignages-Emissions-Deuil-perinatal-h5.htm

Organisations: Fête des Anges, église de la Nativité de Notre-Dame

Lieux géographiques: Québec, Vieux Bourg de Beauport, Montréal Laurentides Europe France Belgique Suisse Paroisse St-Roch

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires