Une journée à la Société protectrice des animaux de Québec

Isabelle
Isabelle Chabot
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

En entrant à la Société protectrice des animaux de Québec (SPA), l’entrée exiguë est bondée. Les employés de la SPA sont affairés à répondre aux différents clients. Exceptionnellement aujourd’hui, trois paires de mains supplémentaires aident la société dans le cadre d’une journée Jeunes Explorateurs.

Lydia Laguë, Kimberley Cameron et Élizabeth Gagnon, trois jeunes étudiantes de niveau secondaire, ont passé une journée complète dans les locaux de la SPA. En compagnie du technicien en santé animale, David Rioux, elles ont appris à découvrir le milieu animalier. Au programme: vérifications des fiches, évaluation de la santé des animaux, séance de toilettage et ménage des cages.

Questionnée sur son expérience, Lydia Laguë se dit surprise. «Je pensais que l’on verrait le vétérinaire. J’ai été surprise de voir le travail du technicien. C’est une alternative professionnelle. Il fait pratiquement les mêmes tâches, mais avec moins de liberté», commente-t-elle. De son côté, aucun doute pour Élizabeth Gagnon, le programme Jeunes Explorateurs d’un jour a confirmé son choix de carrière.

Kimberley, elle, souhaite davantage travailler avec les gros animaux. «Ce qui est le fun, renchérit David Rioux, c’est que tu peux être technicien et suivre le vétérinaire partout. Tu peux faire toutes sortes de métiers, tu peux travailler dans un zoo par exemple.» Passionné, M. Rioux a profité du passage des filles pour leur montrer les différentes facettes du milieu, autant le côté pratique que technique.

2011:Année internationale de la jeunesse

Près de 620 jeunes de la Capitale-Nationale ont vécu une expérience semblable à Lydia, Kimberley et Élizabeth. L’activité s’adresse principalement aux élèves de quatrième et cinquième secondaire à la recherche d’un futur métier. Organisé depuis six ans, le programme Jeunes Explorateurs offre des stages d’une journée dans près de 80 nouvelles professions pour cette édition. Le travail de policier demeure le plus populaire.

Organisations: Société protectrice des animaux de Québec

Lieux géographiques: Capitale-Nationale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires