Des élèves de l’école des Cimes revitalisent les abords du ruisseau Jasmin

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plus de 400 élèves de maternelle à la 6e année de l’école primaire des Cimes ont donné un coup de pouce à l’environnement, mardi dernier, dans le secteur nord de Beauport. Accompagnés de leurs enseignants, ils se sont retroussé les manches pour participer à la restauration d’un ancien site d’enfouissement à proximité de leur établissement et du ruisseau Jasmin qui se jette dans la rivière Beauport.

L’ensemble de cette activité environnementale s’est déroulé sous la supervision du Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E) basé dans les locaux du Chalet Juchereau situé dans le Vieux Bourg de Beauport.

Avant d’entreprendre leur action terrain, les élèves ont d’abord participé à un atelier de sensibilisation en classe sur la pollution de l’eau, les pollinisateurs et l’importance des bandes riveraines. Ils ont ensuite procédé à une corvée de nettoyage, une plantation d’herbacées, d’arbustes et d’arbres sur les berges du ruisseau Jasmin, en plus de participer à l’ensemencement d'un ancien site d’enfouissement.

« Il s’agit de la troisième action réalisée par des élèves de la région de Québec dans le cadre du projet «Pour une communauté en action» qui consiste à réaliser et à documenter plusieurs actions en lien avec la restauration d’un site. Toutes les activités réalisées dans le cadre de ce projet seront bien documentées et permettront de créer un guide des bonnes pratiques à l’intention des organismes en environnement. Disponible sur Internet, ce guide les aidera dans l’approche et l’application de projets d’action terrain avec le milieu scolaire», souligne Éric Gagnon, coordonnateur SurVol Benthos au sein du Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau.

Appui de nombreux partenaires

Appuyée par de nombreux partenaires, cette opération environnementale a permis la plantation de plus de 150 arbres et arbustes parmi lesquels figuraient des bouleaux jaunes et des saules, de même qu’une grande variétés de plantes vivaces résistantes à la sécheresse et qui se dispersent facilement. Bénéficiant d’une belle journée ensoleillée, les jeunes étaient très heureux de pouvoir sortir à l’extérieur pour prendre part à cette classe verte à deux pas de leur école. Pour plusieurs, il s’agissait d’ailleurs d’une première expérience de plantation qui restera longtemps gravée dans leur mémoire.

Le Programme de financement communautaire ÉcoAction d’Environnement Canada a contribué financièrement à la réalisation du projet avec une subvention de 32 000 $. La Fondation de la faune du Québec a fourni 16 000 $, la Ville de Québec 2 500 $ et Mountain Equipment Co-op la somme de 1 000 $ à titre de commanditaire. L’organisme des bassins versants de la Capitale a également offert son appui.

Organisations: Groupe d’éducation, école des Cimes, ÉcoAction Environnement Canada Fondation de la faune du Québec

Lieux géographiques: Ruisseau Jasmin, Chalet Juchereau, Vieux Bourg de Beauport Région de Québec Ville de Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires