Disposer des vieux téléviseurs après le passage au numérique

François
François Cattapan
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À l'approche de la date fatidique du 31 août marquant la disparition des antennes en V et autres oreilles de lapin pour faire place à la télé numérique, la Ville de Québec rappelle aux résidents qui souhaitent se départir de leurs vieux téléviseurs certaines consignes à suivre.

Il est possible de prolonger la vie utile d'un téléviseur non câblé en lui ajoutant un décodeur numérique. Sinon, on peut disposer proprement des appareils désuets dans les écocentres. (Photo Thinkstock)

En vue de procéder dans le respect de l'environnement, la meilleure façon de disposer d'un appareil électronique désuet consiste à l’apporter dans un des écocentres présents sur le territoire. Il pourra ainsi être recyclé, afin de récupérer les matériaux réutilisables et de ne pas souiller les sites de dépotoir.

Les citoyens qui souhaitent, à l’occasion du passage de la majorité des chaînes de télévision locales à une diffusion numérique, se débarrasser de leur vieil appareil sont donc invités à le déposer dans un des écocentres dédiés, acceptant les téléviseurs :

• Écocentre de Beauport (425, boulevard Raymond);

• Écocentre de l'Hêtrière (3381, rue de l’Hêtrière);

• Écocentre des Rivières (1700, rue Provinciale).

• Écocentre de Val-Bélair (1472, rue Jean-Bardot).

Décodeur à la rescousse

Précisons que pour les téléviseurs câblés ou reliés à un satellite ou à Internet, la conversion des chaînes de télé généralistes au numérique n'aura aucun impact. Rappelons aussi qu'il est possible de prolonger la vie utile d'un téléviseur non câblé en le jumelant à un décodeur (convertisseur numérique-analogique), qui convertira le signal numérique en ondes hertziennes conventionnelles. Ces appareils se vendent entre 30 et 90 $ chez les principaux marchands d'électronique.

Sécurité accrue

C'est à la demande du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), que la majorité des stations de télévision locales canadiennes passera à un mode de diffusion numérique le 1er septembre 2011. Cette décision vise notamment à accroître la sécurité publique en libérant de l'espace sur les bandes passantes pour les services d'urgence et de téléphonie cellulaire.

Pour plus d'information sur les écocentres : www.ville.quebec.qc.ca/ecocentres et pour en savoir plus sur le passage au numérique : www.telenumerique.gc.ca

Lieux géographiques: Boulevard Raymond, Rue de l’Hêtrière, Rue Jean-Bardot Rue Provinciale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires