Physiothérapeute : un professionnel à mieux connaître

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Semaine de la physiothérapie du 12 au 18 septembre 2011

On a tendance à associer la physiothérapie uniquement à la réadaptation à la suite d’accidents de la route ou de travail, de maladies ou encore de blessures sportives. Pourtant, cette discipline comprise dans la panoplie de soins de la santé peut rendre de nombreux services, autant préventifs que curatifs.

En cette «Semaine de la physiothérapie 2011», organisée par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec du 12 au 18 septembre, l'occasion est toute désignée pour en savoir davantage sur le sujet. Ouvrons nos horizons à l'égard de cette profession et découvrons d’autres problèmes de santé que les physiothérapeutes peuvent traiter avec succès.

Un exemple méconnu; on peut consulter un physiothérapeute lorsqu'on souffre d’incontinence urinaire. Cette situation touche nombre de femmes pendant et après l’accouchement. D’ailleurs, les femmes enceintes peuvent aussi consulter ce spécialiste pour traiter les problèmes fréquents reliés à la grossesse : désalignement pelvien, dysfonctionnement articulaire, douleurs au bas du dos et névralgie sciatique.

Le physiothérapeute est également tout désigné pour aider les personnes souffrant d’ostéoporose à conserver leur autonomie. Il pourra leur prescrire des exercices spécifiques, qui aideront à calmer la douleur et à améliorer leur capacité fonctionnelle. De même, le physiothérapeute peut aider à diminuer le risque de chutes chez les aînés par des exercices, des activités et des interventions ciblés.

Apaiser la douleur

Les professionnels de cette discipline peuvent aussi contribuer à alléger les symptômes associés à diverses maladies chroniques et/ou dégénératives. C'est le cas notamment de la fibromyalgie, l’arthrose et la sclérose en plaques. On s'en remet alors à des exercices thérapeutiques éprouvés.

Quant aux personnes aux prises avec des problèmes liés à l’obésité, elles peuvent bénéficier de stratégies d’exercices sur mesure et de programmes complets de prise en charge de l’obésité. Cela contribue à diminuer les limites physiques avec lesquelles elles doivent composer.

Alors, pour toutes ces raisons et bien d’autres, n'hésitez pas à consulter un physiothérapeute. (HC)

Pour plus d'information : www.oppq.qc.ca

Organisations: Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires