André Brouillet fête ses 25 ans comme organiste titulaire à l’église de la Nativité

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les célébrations liturgiques de Noël auront un cachet particulier pour le musicien beauportois André Brouillet qui fêtera à cette occasion ses 25 ans comme organiste titulaire à l’église de la Nativité de Notre-Dame de Beauport.

«Tout se résume en deux mots, passion et amour. J’ai toujours la même passion qui m’habite en espérant être un support à la prière et à la louange au Seigneur. Les moments de plénitude sont nombreux et je remercie chaque jour le Seigneur, la Sainte Trinité et Marie qu’il me soit encore donné de rendre service à la communauté par ce ministère avec une grande équipe de gens que j’aime et apprécie dans toute l’unité pastorale», confie l’organiste en entrevue avec le BEAUPORT EXPRESS.

Chimiste de profession, André Brouillet souligne avoir été comblé d’intenses moments musicaux et de foi dans plusieurs circonstances au cours de ces 25 années à jouer sur le grand orgue Casavant, installé dans le jubé de l’église en 1931.

«Je pense aux différents chœurs, particulièrement celui de la Nativité, chantres, artistes invités et musiciens que j’ai accompagnés tout au long de ces années. Je ne peux pas oublier également les moments magiques des grandes célébrations de Noël et de Pâques où l’assemblée exprime sa louange, les gens chantant à pleine voix un refrain connu comme «Ça Bergers» ou l’ «Exultet» à la Veillée pascale. J’en ai la chair de poule en l’accompagnant, car c’est l’acclamation ultime de notre foi au Ressuscité», ajoute M. Brouillet.

80 ans pour le grand orgue

L’organiste titulaire a d’ailleurs profité de cette rencontre pour souligner que ce grand orgue Casavant a été acquis il y a 80 ans par la paroisse de la Nativité.

«Cet orgue possède quatre claviers à traction électropneumatique et comprend 60 jeux répartis sur 4 032 tuyaux. Il est particulièrement adapté au répertoire romantique, d’autant plus qu’il est un des rares instruments qui a gardé son caractère d’origine, n’ayant jamais été réharmonisé. Des organistes chevronnés comme Jean-Guy Proulx, titulaire à la cathédrale de Rimouski, et Philippe Bélanger, titulaire à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, se sont dits comblés par l’authenticité de ses timbres», précise M. Brouillet.

Une flûte en bois de 32 pieds

«Le jeu le plus particulier, à mon sens, est la flûte en bois de 32 pieds qui fait partie des jeux du pédalier. Ce jeu rarissime donne toute la profondeur à l’accompagnement du chant d’assemblée comme à plusieurs pièces musicales. Les tuyaux correspondant aux sons les plus graves ont d’ailleurs dû être installés couchés, car trop longs et trop gros avec leurs deux pieds carrés», conclut l’organiste. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Organisations: église de la Nativité, BEAUPORT EXPRESS, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Ressuscité, Paroisse de la Nativité, Rimouski Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires