Le président des Fêtes de la Nouvelle-France promet une 15e édition «époustouflante»

Philippe Rodrigues-Rouleau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La programmation complète de l’événement dévoilée

C’est sous le thème «Célébrons et Festoyons» que se dérouleront les 15e Fêtes de la Nouvelle-France du 3 au 7 août prochain. Et si l’on en croit le président de l’événement, Richard Thibault, la programmation de cette année s’annonce «époustouflante».

Le médaillon 2011 à l’effigie d’une farandole donne d’ailleurs le ton. Car plus que jamais les organisateurs mettront l’accent sur l’aspect festif, mais surtout accessible de l'événement. À cet effet, le médaillon, qui permet l’entrée sur les différents sites d’activités, se vendra 10$ plutôt que 12$, une réduction qui vise à souligner les 15 ans d'existence des Fêtes et attirer encore davantage de visiteurs. Il en coûtera par ailleurs 8$ pour l’acheter en prévente. Toutes les activités seront gratuites pour les enfants de moins de 12 ans.

Le prix des médaillons n’est pas la seule nouveauté. Toujours dans l’optique de marquer d’un grand coup l’édition 2011, l’espace occupé par les diverses activités sera doublé cette année avec l’ajout notamment du Parc-de-l’Artillerie comme lieu de rassemblement. Le site historique qualifié de «secret le mieux gardé de la Ville de Québec» par le directeur de la programmation, Stéphan Parent, accueillera entre autres pour la première fois des représentants de la nation ilnu de Mashteuiatsh, anciennement connus sous le nom de Montagnais, qui initieront les visiteurs aux us et coutumes amérindiennes de l’époque. Une mini-ferme pour les enfants, des démonstrations de maniement d’épée, ainsi que la location de costumes auront également lieu à cet endroit. Parallèlement, des animations en continu d’artistes en tout genre se tiendront sur deux scènes aménagées dans la même enceinte.

Le traditionnel Défilé d’ouverture, qui débutera aux environs de l’hôtel Loews Le Concorde à 19h00 le 3 août, connaîtra par ailleurs son dénouement au Parc-de-l’Artillerie. Une part de gâteau sera alors servie aux 500 premiers visiteurs arrivés sur le site pour 21h00. Un spectacle de musique traditionnelle offert par le groupe Les Tireux d’Roches suivra la dégustation. À noter que vers la fin du parcours, les personnes costumées seront invitées à se joindre au défilé, lequel comprendra les désormais incontournables Géants – des «figurines» de près de 5 mètres de hauteur représentant des personnalités emblématiques de la Ville de Québec - et plus de 650 artistes et musiciens.

Les valeurs sûres reviennent

Encore cette année, la Place Royale deviendra le théâtre des plus importants rassemblements. Se tiendront entre autres à cet endroit un événement spécial en l’honneur des Premières Nations de même que la Fête des moissons. Les visiteurs vêtus d’habits d’époque pourront aussi courir la chance de remporter des certificats-cadeaux d'une valeur de 250$ pour le centre commercial Laurier Québec en participant au concours de costumes. Des spectacles de musique et de danse complèteront la programmation de la scène de la Place Royale.

Les amateurs de bonne bouffe trouveront en outre de quoi se sustenter puisque le marché public sera de retour à la Place de Paris. Une opportunité pour les festivaliers de goûter aux meilleurs produits du terroir et d’échanger avec des agriculteurs de l’UPA. Une grande épluchette gratuite conclura les activités de ce site le 7 août à 17h00.

Quant aux férus d’histoire et d’archéologie, ils seront bien servis par les nombreuses conférences qui auront lieu au Musée de la civilisation et à la chapelle du Musée de l’Amérique française. Le médaillon des Fêtes est requis pour assister à ces rencontres. Rappelons par ailleurs que le Parc Félix-Leclerc, le Parc de l’Unesco et le Parc de la Cetière constituent d’autres attractions qui méritent le détour.

Connaître son passé pour mieux se propulser vers l'avenir

Pour Richard Thibault, président des Fêtes de la Nouvelle-France, l’événement qu’il dirige est non seulement divertissant mais fait également œuvre utile. En effet, il constate au quotidien que plusieurs personnes méconnaissent certains personnages historiques d’importance de même que les grands événements qui ont jalonné l’histoire de Québec et de la francophonie en Amérique. «Il y a un vieil adage qui dit que ceux qui ignorent leur passé sont condamnés à le revivre. Je crois qu’en allant aux Fêtes de la Nouvelle-France, c’est une occasion pour nous tous de mieux connaître notre histoire, pour qu’on puisse ensuite aller vers l’avant», pense-t-il.

«Le fait que c’est historique ne doit pas faire peur aux néophytes, ajoute pour sa part Stéphan Parent, directeur de la programmation. Puisqu’on se laisse embarquer dans la fête. Il y a l’esprit festif, l’esprit convivial qui est à la base même de l’événement!»

Pour de plus amples renseignements sur la programmation des 15e Fêtes de la Nouvelle-France, consulter le http://www.nouvellefrance.qc.ca/

Organisations: Parc-de-l’Artillerie, Groupe Les Tireux, Premières Nations UPA Musée de la civilisation Musée de l’Amérique française

Lieux géographiques: Fêtes de la Nouvelle-France, Place Royale, Montagnais Laurier Québec Place de Paris Amérique

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Soldat Sanspareil
    13 juillet 2011 - 15:47

    Seize groupes de reconstitution historique du Québec rappellent notre aventure commune avec les Français. Voici un article sur le site de la Commission Franco-Québécoise sur les lieux de mémoires communs relativement aux groupes de reconstitutions historiques de la Nouvelle-France au Québec,. Bonne lecture et découvertes et soyez fier de ceux qui garde la mémoire vivante du fait français en Amérique! http://www.cfqlmc.org/bulletin-memoires-vives/derniere-parution/614 Soldat Sanspareil 2ème bataillon du régiment de la Sarre Vive le Roy! http://www.regimentdelasarre.ca http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc François Mitterrand Un peuple qui n'enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité