«Vincent et moi», une réflexion artistique sur la santé mentale

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plus d’une centaine de personnes ont assisté, hier soir, au vernissage de la soixantaine d’œuvres réalisées par 35 artistes vivant avec la maladie mentale, dans le cadre de la grande exposition annuelle du programme d’accompagnement «Vincent et moi» présentée à la salle Marie-Renouard de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec. Le président d’honneur Gill Champagne, directeur artistique du Théâtre du Trident, admire ici l’aquarelle, gouache et encre intitulée «Germaine», en compagnie de son auteur Jean Lapointe de Beauport, qui compte plus d’une vingtaine d’œuvres dans la collection permanente en dix ans de participation. Inscrite dans la programmation des Journées de la culture, cette exposition se poursuit jusqu’au 2 octobre, de 12 h à 17 h du lundi au jeudi et de 13 h à 20 h du vendredi au dimanche. Pour plus d’information, communiquez au 418 663-5000, poste 6440. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Plus d’une centaine de personnes ont assisté, hier soir, au vernissage de la soixantaine d’œuvres réalisées par 35 artistes vivant avec la maladie mentale, dans le cadre de la grande exposition annuelle du programme d’accompagnement «Vincent et moi» présentée à la salle Marie-Renouard de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec. Le président d’honneur Gill Champagne, directeur artistique du Théâtre du Trident, admire ici l’aquarelle, gouache et encre intitulée «Germaine», en compagnie de son auteur Jean Lapointe de Beauport, qui compte plus d’une vingtaine d’œuvres dans la collection permanente en dix ans de participation.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires