Un autre bilan positif pour le Festival d’été de Québec

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Laissez-passer qui s’envolent tous dans un temps record, chiffre d’affaires à la hausse, taux de satisfaction de 94 % : la popularité du Festival d’été de Québec, qui a présenté ce matin le bilan de son édition 2011, continue d’aller croissante.

La présidente du Conseil d’administration et le directeur général du Festival d’été de Québec, Nancy Savard et Daniel Gélinas. (Photo Thaïs Martel)

Il n’aura fallu que 10 jours cette année pour vendre les 167 500 laissez-passer, cartes Zone avant-scène et billets quotidiens, un sommet dans l’histoire de l’événement qui a permis de faire passer les revenus de billetterie de 6 268 000 $ en 2010 à 8 459 000 $ en 2011.

Il n’est pas question pour autant de modifier le mode de mise en vente des laissez-passer, qui a pourtant été critiqué par plusieurs au sein du public. «Quand il y a un spectacle au Colisée et que les billets s’envolent en 15 minutes, oui il y a de la frustration, mais ça fait partie de la game. Les gens le savent», indique Daniel Gélinas, le directeur général de l’événement.

«Cette performance fait du Festival l’événement musical extérieur le plus important en Amérique du Nord et surtout, elle nous apporte une autonomie de plus en plus grande. 85 % de nos revenus sont générés par les festivaliers et les partenaires», a pour sa part expliqué la présidente du Conseil d’administration du Festival d’été de Québec, Nancy Savard.

Le chiffre d’affaires de l’événement a aussi augmenté, passant de 20,4 M$ en 2010 à

21,6 M$ en 2011. Quant au nombre de festivaliers, il a dépassé le million pour une cinquième année consécutive. En 2011, d’après une étude de fréquentation réalisée par la maison de sondages SOM, 28 % des adultes d’ici ont participé au Festival. Et nouvelle donnée intéressante: 14 % de ces festivaliers locaux, soit un peu plus de 25 000 personnes, ont pris des jours de vacances pour profiter pleinement de la fête. Toujours selon le sondage, 80 % des visiteurs connaissaient le Festival avant de venir à Québec. Et 68 % sont venus surtout ou en partie pour le Festival.

Le Festival dans les médias

Les efforts faits par le Festival ces dernières années pour attirer des médias étrangers, en particulier du Canada anglais et des États-Unis, portent fruit. Pour la première fois, l’influent site musical américain Consequence of Sound s’est déplacé et des journalistes sont venus d’aussi loin que Victoria, Vancouver et Edmonton pour couvrir l’événement.

Enfin, trois journalistes français ont accompagné les artistes impliqués dans le spectacle d’ouverture Paris-Québec sous les étoiles et publié des articles et critiques dans leurs médias respectifs : Paris Match, le Figaro et Gala. Trois magazines hebdomadaires qui rejoignent des millions de lecteurs.

Quant aux critiques à l’encontre du Festival d’été, notamment en ce qui concerne la place accordée à la langue française, Daniel Gélinas les balaie du revers de la main. «Moi des critiques, je n’en vois pas de la part de notre public. C’est ça qui est important.»

Si on peut déjà annoncer que la 45e édition du Festival d'été de Québec se tiendra du 5 au 15 juillet 2012, impossible pour le moment de savoir qui sera de la fête et combien coûteront les laissez-passer. «On ne peut pas encore dire combien on va investir l’an prochain sur la programmation. On ne peut pas non plus confirmer le prix de nos bracelets, mais ça regarde bien [pour faire en sorte que le prix n’augmente pas]», termine Daniel Gélinas.

Québec Hebdo

Organisations: Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec, Canada, États-Unis Victoria Vancouver Edmonton

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires