Urgence des radars-photos

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La France annonce l’implantation de mille radars-photos additionnels sur ses routes. Avec suppression des panneaux annonçant leur présence. Des pénalités, points de démérite et amendes plus sévères. Après avoir connu une diminution de moitié du nombre de morts grâce aux radars-photos, les récentes augmentations poussent les pouvoirs publics à intensifier leurs efforts du côté des sanctions et des contrôles automatisés.

Au Québec on continue de tergiverser et de résister. En se contentant de prêcher la bonne conduite et de se louer de certaines améliorations. Sans oublier de pleurer ses morts. Deux par jours en moyenne. Scènes de funérailles régulières qui font se remplir les églises et attirer les médias. Alors que les études et observations répétées prouvent de façon incontestable que les radars-photos à eux seuls permettent de couper de moitié le nombre de tués sur les routes.

Nous faisons, bien sûr, la timide expérience d’une quinzaine de radars. Et, un peu ridiculement, on signale à l’avance leur emplacement. Nous sommes en retard de plusieurs années sur les pays avancés. Notre refus d’une technologie efficace entraîne chaque année des milliers de blessés et des centaines de morts évitables.

Pr. Hubert Laforge, O.M. physicien et psychologue, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Beaupré G.
    12 juillet 2011 - 01:43

    Quand un automobiliste se fait prendre par un radar-photo cela ne l'empêche pas d'avoir été vite et il aurait pu provoqué un accident. Que le gouvernement passe une loi que tous les véhicules entrant au Québec ou au Canada ait une vitesse maximale de 100 ou 105 KLM. Le problème de la vitesse serait réglée. Les gouvernements se fiche qu'il y est des décès causé par la vitesse. Le ministre pleure devant les caméras mais ne fait rien de concret.

  • Thierry
    24 mai 2011 - 17:44

    Très bonne remarque, on est effectivement en retard de pas mal d'années sur les pays comme la France, la Belgique, la Suisse. Ceci dit, sur des grandes distances comme Québec - Montréal par la 20, pourquoi ne pas adopter une politique comme sur les autobahn allemandes? il n'y a pas là plus d'accidents qu'ailleurs en Europe. Tant qu'à investir dans des radar-photos, ne serait-il pas aussi plus intéressant d'en mettre aux lumières de grandes intersections, comme par exemple Lebourgneuf - Robert Bourrassa ou encore sur Boulevard Laurier, Grande-Allée ou Boulevard Champlain, etc... Je trouve que ceux qui passent sur la rouge sont encore plus dangereux que ceux qui roulent 10km/h au dessus de la limite de vitesse (à cause de ceux qui avancent en toute confiance sur la lumière).