Jack Layton: un grand parmi les grands

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il y a une semaine, nous avons perdu notre chef, Jack Layton, et mes pensées sont d'abord allées à l'épouse de Jack, ma collègue Olivia Chow, et à la famille de M. Layton, à qui j'ai exprimé mes condoléances.

Jonathan Tremblay (Photo courtoisie)

Ce fut une semaine bien triste, non seulement pour les néo-démocrates, mais, vous avez également pu le constater, pour l'ensemble des Canadiens. La politique a perdu un grand homme. Jack Layton était un homme de cœur, de passion, un homme comme on en voit rarement. Il avait fait de la lutte contre les inégalités sociales un combat personnel et ce combat, il l'aura mené jusqu'à la fin.

Dans sa dernière lettre, véritable testament politique, il a insisté sur l'importance de s'aimer les uns les autres. Je ne vous étonnerai pas si je vous dis qu'avec nous, au caucus, c’était l’approche qu’il avait privilégiée. Je sais aussi que c'est l'approche qu'il avait choisie au quotidien avec tous ses interlocuteurs. C'est ce qui explique le fait que tant de gens aient reconnu son intégrité. Jack défendait avec vigueur ses convictions et il pouvait attaquer durement les programmes des autres partis politiques, sans pour autant attaquer les individus. Déterminé, combatif et courageux, Jack Layton était respecté par tous les politiciens à la Chambre des communes. Il n'était pas le genre d'homme à faire des remarques mesquines afin d'entacher la réputation d'autrui. Ce fut l'une de ses façons de faire de la politique différemment. Grâce à sa façon d'être, à sa façon de faire, à sa cohérence, tant dans son discours que par ses actions, Jack a su ranimer la petite flamme de bien des citoyens, notamment de certains jeunes, pour la politique, et les amener à s'y intéresser de nouveau.

J'ai d'ailleurs pu observer le charisme, voire le magnétisme que parvenait à exercer Jack Layton auprès des citoyens lors de ma première rencontre avec lui il y a 5 ans. Nous marchions alors sur le site d'Expo-Québec et les gens venaient à nous afin de rencontrer Jack, lui parler et lui serrer la main, parfois même afin de lui dire qu'ils l'admiraient. Lors de cette fameuse journée demeurée gravée dans ma mémoire, Jack m’avait dit de rester moi-même, et de ne laisser à personne le droit de me dire que ce n'était pas possible d’atteindre tel ou tel objectif. J'avais été frappé par ses paroles, mais au-delà de ce discours, j’ai perçu en cet homme un politicien qui travaillait différemment, un politicien qui pensait à la fois à demain, et à plus loin encore. Lors du congrès national du NPD qui s’est déroulé à Québec, en 2006, j'ai pu à nouveau constater à quel point Jack Layton était un grand leader, un chef qui savait communiquer comme personne d'autre l'importance des valeurs néo-démocrates pour notre société. Ces deux événements furent déterminants dans mon choix de me porter candidat pour le NPD et de défendre ses couleurs, mais surtout, ses valeurs.

Grâce à son leadership et à son charisme exceptionnels, Jack a su, au Canada, mais surtout au Québec, lors des élections générales du 2 mai, rassembler des gens d’horizons différents vers une seule bannière, mais surtout, à mon point de vue, vers des valeurs communes. Les analystes politiques reconnaissent tous que ce fut un grand exploit (ce fut la meilleure performance du parti sur la scène fédérale depuis son existence, soit depuis 50 ans). Pour toutes ces raisons, Jack va demeurer pour moi et, j'en suis sûr, pour tous mes collègues néo-démocrates, un modèle et une source d'inspiration.

Je crois que la meilleure façon d'être fidèle à la mémoire de Jack Layton est de poursuivre son combat afin que le Canada devienne un pays encore plus juste pour tous les citoyens. Pour ce faire, nous devons, je crois, garder à l'esprit ces propos écrits par Jack deux jours avant son décès: «Mes amis, l’amour est cent fois meilleur que la haine. L’espoir est meilleur que la peur. L’optimisme est meilleur que le désespoir. Alors, aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde».

 

Jonathan Tremblay, député fédéral

Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord

Organisations: Chambre des communes

Lieux géographiques: Québec, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires